7 clés pour guérir son cœur d’enfant :-)

By on 25 mars 2016

 

Crédit photo : Alexas_Fotos-Pixabay.com

Crédit photo : Alexas_Fotos-Pixabay.com

7 clés pour guérir son cœur d’enfant 🙂

Comme vous le savez peut-être, dans un peu moins de deux semaines à présent, le programme en ligne « Petites graines de lumière » va démarrer.

Ce programme et le livre qui en est à l’origine ont été conçus à la base pour les enfants, pour leur permettre d’éviter bon nombre de pièges dans lesquels nous sommes nous-mêmes tombés durant notre enfance.

Depuis 12 ans à présent que je me suis lancée sur la voie de la guidance spirituelle, j’ai vu tellement d’adultes en souffrance à cause du passé… Moi-même j’ai vécu une très grande souffrance émotionnelle due à tout un tas de schémas erronés que j’ai intégrés durant mon enfance, sans parler de mon hypersensibilité qui a accentué la chose.

Je me dis souvent depuis quelque temps qu’accompagner les adultes pour les aider à guérir leurs souffrances, c’est quelque chose de formidable, mais ce qui est à mes yeux encore plus percutant, c’est d’aller directement à la racine et de faire en sorte que les enfants d’aujourd’hui ne deviennent pas les adultes en souffrance de demain ! C’est le but des différents supports proposés autour de cet axe, et c’est pour ça que j’ai créé « Petites graines de lumière ».

Aujourd’hui, j’ai envie de m’adresser aux enfants également, mais surtout aux enfants intérieurs qui existent toujours en chacun de nous.

En voyant tous les messages reçus sur Facebook, en évaluation sur Amazon ou encore en privé suite à la publication du premier article et ensuite du livre, je me suis rendu compte à quel point les éléments partagés pour les enfants à la base touchaient finalement aussi les adultes.

J’ai donc décidé à partir de là d’ouvrir également « Petites Graines de Lumière » aux adultes, à ceux parmi « les grands » qui voudront faire un cadeau à leur enfant intérieur pour l’aider à panser ses plaies et à se construire dans la joie et l’amour, et j’aimerais aussi aller dans ce sens à travers l’article du jour en abordant 7 clés qui me semblent essentielles pour guérir son cœur d’enfant.

 

 

Clé N°1 : Tu as le droit d’être qui tu es

Durant l’enfance, un nombre incalculable d’entre nous a entendu : « Tu dois être comme ci. » « Tu dois te comporter comme ça. » « Il ne faut pas que tu fasses ceci. » « Il faut que tu fasses cela. » et ainsi de suite.

Des millions de gens sur cette Terre ont intégré dès leur plus jeune âge qu’il existait un comportement approprié, une manière de vivre, d’être, de penser, et que s’ils n’avançaient pas comme on leur avait enseigné, ils seraient de mauvaises personnes, ou alors, ils ne seraient plus aimés. Est-ce que ça a été votre cas aussi ?

La première clé que je vous propose donc aujourd’hui est celle qui nous dit :

« Tu as le droit d’être qui tu es ! »

et j’ajouterais à ça : « Tu as le droit de faire ce que tu fais, de penser ce que tu penses, de vivre comme tu veux vivre ! »

C’est cependant à nous de nous donner ou redonner cette permission, plutôt que de continuer à croire que nous sommes censés évoluer et fonctionner d’une certaine façon.

À nous de suivre simplement notre petit guide intérieur 🙂 Et justement …

 

 

Clé N°2: Ta boussole intérieure sera toujours ton meilleur guide

Là aussi, combien d’entre nous ont cru et croient peut-être encore que les autres savent mieux qu’eux ce qui est bien et juste pour eux ?

En réalité, la personne qui est et sera toujours la mieux placée pour savoir quelle est la meilleure voie à suivre, c’est nous-mêmes !

Personne d’autre que nous n’a suivi le même chemin, n’a ressenti les mêmes émotions, n’a vécu les choses comme nous les avons vécues. Alors personne d’autre que nous ne peut juger le chemin que nous choisissons d’emprunter en dehors de nous-mêmes.

Acceptons de faire confiance à notre boussole intérieure, et faisons passer ce petit guide toujours à disposition avant n’importe quel point de vue extérieur.

On peut bien sûr d’appuyer sur ce qui vient du dehors pour s’interroger et se remettre en question, mais le dernier mot, c’est votre petit guide intérieur qui devrait toujours l’avoir, car chacun de nous sera toujours le meilleur juge qui soit envers sa propre personne. Faites-vous confiance !

 

 

Clé N°3 : Tu as le droit de ressentir ce que tu ressens

Vous est-il déjà arrivé de vous interdire de ressentir une émotion ? Vous a-t-on déjà dit quelque chose comme: « Il ne faut pas pleurer ! » « La colère c’est mal. » ou d’autres choses dans le même genre ?

Combien de fois a-t-on posé tout autour de nous des barrières en ce qui concerne nos émotions, en nous laissant entendre que nous n’avions pas le droit de ressentir ce que nous ressentions ? Et encore plus pour les hommes d’ailleurs ! Comme si avoir des émotions c’était pour les femmes et les faibles (et là aussi, encore de belles croyances limitantes de ce côté qui associent le fait d’être une femme à la faiblesse…) Ce que j’en dis, c’est qu’avoir des émotions, c’est avant tout humain, alors à moins de ne pas venir de cette planète, il est tout à fait naturel d’avoir des émotions ! Et c’est plutôt bon signe d’ailleurs, ça veut dire que vous êtes vivant 🙂

Nous en avons déjà parlé en abordant les 5 blessures fondamentales que nous vivons en tant qu’êtres humains, pour qu’une blessure puisse guérir, il est vraiment essentiel de la reconnaître et de s’autoriser à la vivre.

Alors ce que je vous dirais aujourd’hui c’est :

« Tu as le droit de ressentir ce que tu ressens ! »

et ça concerne aussi bien ce que vous pourriez ressentir maintenant que ce que vous avez ressenti étant enfant.

Il est important de se redonner cette permission, même si les faits sont passés depuis longtemps. Prenez un temps pour voir quelles sont ces plaies qui n’ont pas encore cicatrisé, et donnez-vous aujourd’hui la permission d’avoir ressenti ce que vous avez ressenti. Adressez-vous pourquoi pas à votre enfant intérieur, et donnez-lui le droit d’avoir été triste, en colère, déçu ou n’importe quoi d’autre.

C’est comme si vous décidiez enfin de soigner une plaie ouverte depuis des années et que vous pouviez enfin commencer à cicatriser, et vous voyez, il n’y a besoin de personne d’autre pour faire le chemin. On peut se faire ce cadeau à soi-même et à son enfant intérieur !

 

 

Clés N°4 : Tu as de la valeur tel(le) que tu es

Il y a tellement de gens aujourd’hui qui souffrent parce qu’ils croient ne rien valoir, ou alors, ils pensent qu’ils ne sont pas suffisants tels qu’ils sont.

Beaucoup aussi attribuent leur valeur personnelle à ce qu’ils font ou à ce qu’ils ont, mais ils ne voient pas qu’ils ont déjà de la valeur, juste à travers qui ils sont, et tels qu’ils sont maintenant.

Peut-être qu’il y a quelques « défauts » ici ou là, mais qu’est-ce que ça change ? Est-ce que ce que nous percevons comme des défauts font de nous des personnes tellement mauvaises qu’elles ne pourraient pas être aimées ? Je ne crois pas !

D’ailleurs, la plupart du temps, si d’autres personnes portent ces mêmes « défauts », nous les acceptons malgré tout et nous ne les rejetons pas pour autant .Pourquoi alors se rejeter soi-même pour ça ?

Au final, le terme de « défaut » n’est qu’un point de vue subjectif sur un élément qui nous caractérise. Le bien et le mal n’existent pas réellement. C’est nous qui les créons en collant des étiquettes partout, mais ça ne veut pas dire pour autant que ces étiquettes sont le reflet de la vérité.

Comme je le disais dans mes Petites Graines de Lumière, les légumes ne sont ni bons ni mauvais. Ce sont juste des légumes avec la couleur, l’aspect, le goût qu’ils ont. Certains les aiment, d’autres non, mais qui a raison ?

Personne en réalité, car chacun ne fait que donner son propre point de vue sur la chose. Aimer un légume ne le rend pas meilleur, et le détester ne le rend pas moins bon. C’est exactement pareil pour nous tous !

À nous d’accepter que chacun a de la valeur tel qu’il est, et que ça nous concerne personnellement aussi !

 

 

Clé N°5 : La Vie est notre meilleure amie

Parmi les éléments qui ont pu représenter un immense frein pour moi, et sans doute pour beaucoup d’autres aussi, il y a cette fameuse croyance limitante qui dit que la Vie c’est compliqué, difficile, une succession sans fin d’épreuves, etc.

Ca aussi, c’est une étiquette et rien d’autre qu’une étiquette.

Ce que je vois aujourd’hui, et ce qui m’a aidé à panser mes plaies, c’est que la Vie est vraiment notre meilleure amie, et que nous pouvons toujours compter sur elle. Vous pouvez aussi l’appeler Dieu si vous préférez, c’est la même énergie de toute façon.

Nous ne sommes jamais seuls dans notre cheminement, et il y a toujours un coup de pouce qui intervient quand nous en avons besoin. Cette aide ne se manifeste pas toujours d’une façon concrète et palpable. Parfois il peut s’agir d’une inspiration provenant de nos chers guides, mais quoi qu’il en soit, nous ne sommes jamais seuls, et il suffit d’oser demande pour recevoir !

Une fois cette clé intégrée, le chemin est tellement plus facile à poursuivre. Nous savons que nous sommes entourés à tout moment et que nous progressons de toute façon vers du mieux, encore et encore, tout au long du chemin.

 

 

Clé N°6 : Tu es important et tu as ton rôle à jouer

On en revient à la notion de valeur personnelle, mais sous un autre angle cette fois. Certaines personnes ont parfois le sentiment de ne pas faire grand-chose d’utile, quelque chose qui apporterait vraiment de la valeur aux autres. Mais ces personnes ne se rendent pas compte que ce qu’elles font est important.

Peut-être qu’elles ne sont pas de grands leaders qui propulsent les foules vers le haut, mais chacun fait partie du grand puzzle qu’est la Vie et chacun contribue au mouvement de l’ensemble, même ceux qui font de « toutes petites tâches » selon leur propre point de vue.

Peu importe ce que nous faisons, et peu importe que ça puisse sembler insignifiant. Ce qui compte, c’est de faire les choses avec son cœur, de suivre son inspiration, de suivre le chemin qu’on ressent comme étant le sien, et d’une façon ou d’une autre, on pourra ainsi apporter quelque chose aux autres et au monde.

Chacun de nous est important et chacun de nous a son rôle à jouer !

 

 

Clé N°7 : Tu es le seul créateur de ton expérience de vie

S’il y a bien une clé qui est venue tout bouleverser dans mon cheminement vers la paix intérieure, c’est celle-là !

Là aussi, combien de gens parmi nous ont appris que c’est quelqu’un ou quelque chose d’extérieur à nous qui dirigeait nos vies, que nous étions alors victimes de l’extérieur, du destin, d’un mauvais karma et j’en passe ?

À partir du moment où on comprend que c’est nous qui sommes les seuls maîtres à bord, que nous avons réellement tout le pouvoir nécessaire pour nous construire une vie heureuse et merveilleuse, tout change !

On comprend alors que plus personne ne peut créer au sein de notre expérience de vie si nous ne le permettons pas, que personne ne peut nous déstabiliser si nous choisissons de rester solides, que plus personne ne peut nous atteindre si nous restons tournés vers notre source intérieure, que plus personne ne peut nous blesser si nous choisissons d’être heureux, ici, maintenant et à jamais.

Bien sûr que ce chemin demande un peu de temps pour être parfaitement intégré, et bien sûr qu’il y aura sans doute de petites rechutes en cours de route, mais petit à petit, un pas à la fois, on y arrive et vient un moment où on ne ressent plus le besoin de lutter contre ce qui se passe à l’extérieur, où il n’est plus nécessaire de chercher à se protéger, parce qu’on comprend en profondeur que la seule personne qui peut décider à tout moment d’aller dans un sens ou dans un autre, c’est nous.

Peu importe ce que les autres font, disent ou pensent. C’est nous qui décidons d’en être affectés ou non, de réagir ou pas, de rester dans la joie ou non.

Nous avons vraiment ce pouvoir, et à force d’expérimenter tout ceci et de s’entraîner, ça devient une seconde nature et c’est source de plus en plus de magie au quotidien !

Alors n’oubliez jamais : Vous êtes la seule personne qui peut créer dans votre expérience de vie, et il en sera toujours ainsi !

 

Il y aurait encore bien d’autres clés précieuses à aborder, mais en voilà déjà 7 qui ont été extrêmement précieuses pour moi, et qui, je l’espère, vous accompagneront vous aussi dans votre cheminement.

 

Si vous avez envie de partager vos réflexions ou sentiments à ce sujet, n’hésitez pas à laisser un mot dans l’espace de commentaires tout en bas de page, et si cet article vous a été utile, n’hésitez pas à le partager avec vos proches pour leur permettre d’en bénéficier, et pour contribuer à semer toujours un peu plus de lumière tout autour de vous ! Merci !

 

 

Je vous envoie mes meilleures pensées et vous dis à bientôt 🙂

Laure

 

 

+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site  – Ma chaîne Youtube – Mes livres/ebooks


 

 

 


 

 
 
 

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

One Comment

  1. Brigitte Mura

    25 mars 2016 at 16:06

    Laure,
    C’est super de te lire comme toujours.
    Te suivre est un cadeau divin !
    Je suis en plein dedans et travaille sur mes blessures.
    Merci belle âme et à bientôt,
    Brigitte

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *