Chronique « Les 4 accords toltèques » – Comment transformer sa vie en modifiant son positionnement intérieur

By on 3 octobre 2014
Crédit photo : © Irochka - Fotolia.com

Crédit photo : © Irochka – Fotolia.com

« Les 4 accords toltèques » – Comment transformer sa vie en modifiant son positionnement intérieur

 

J’aimerais vous parler aujourd’hui d’un ouvrage merveilleux écrit par Don Miguel Ruiz, un auteur mexicain né en 1952, enseignant et chamane (appelé aussi nagual), dont la vie est vouée au partage de sa connaissance des enseignements des anciens Toltèques.

 

Quelques mots sur l’ouvrage :

Le terme toltèques désigne les « maîtres bâtisseurs ». Selon les légendes anciennes, les Toltèques seraient à l’origine de toute civilisation.

Que cela ne soit qu’une histoire ou la réalité, il n’en est pas moins que l’ouvrage de Don Miguel Ruiz renferme une immense sagesse et des clés très précieuses pour accéder à une paix plus grande en nous-mêmes et aussi dans nos rapports avec les autres.

L’ouvrage est assez court (119 pages en version de poche ) et il se lit avec facilité. Plus on avance dans sa lecture, plus nombreuses sont les prises de conscience qui interviennent comme une sorte d’évidence. Il existe aussi d’autres versions reliées et illustrées.

 

 

Version de poche Version reliée Autre version reliée

 

En voici le descriptif Amazon :

« Castaneda a fait découvrir au grand public les enseignements des chamans mexicains qui ont pour origine la tradition toltèque, gardienne des connaissances de Quetzacoatl, le serpent à plumes. Dans ce livre, Don Miguel révèle la source des croyances limitatrices qui nous privent de joie et créent des souffrances inutiles. Il montre en des termes très simples comment on peut se libérer du conditionnement collectif – le  » rêve de la planète « , basé sur la peur – afin de retrouver la dimension d’amour inconditionnel qui est à notre origine et constitue le fondement des enseignements toltèques. Les quatre accords proposent un puissant code de conduite capable de transformer rapidement notre vie en une expérience de liberté, de vrai bonheur et d’amour. Le monde fascinant de la Connaissance véritable et incarnée est enfin à la portée de chacun. »

 

Les 4 accords

1-  Que votre parole soit impeccable

Voilà ce que Miguel Ruiz nous dit à son sujet : «  Le premier accord toltèque est le plus important et aussi le plus difficile à honorer. Il est si important qu’à lui seul il vous permettra de transcender votre vie actuelle pour parvenir à ce niveau que j’appelle le paradis sur terre. »

L’auteur nous explique que notre parole a un grand pouvoir créateur et beaucoup d’influence sur les autres aussi. Il compare nos mots à de la magie, qui peut être blanche ou noire.

C’est une sorte de lame à double tranchant : « Votre parole peut créer les rêves les plus beaux ou tout détruire autour de vous. »

Pour démontrer le pouvoir de la parole, Miguel Ruiz évoque l’exemple d’Hitler qui, à travers ses mots, a manipulé tout un peuple de gens pourtant intelligents et les a conduits à détruire l’existence de millions d’autres en réveillant leurs peurs les plus profondes.

Il s’agit ici d’un exemple très fort, et pourtant percutant.

La parole agit souvent comme une sorte de poison émotionnel qui, s’il est accepté par l’autre comme étant la réalité, peut causer bien des dégâts, parfois insignifiants, parfois terribles.

En apprenant à prêter attention aux mots qui sortent de notre bouche et en laissant parler l’amour plutôt que la peur, nous pouvons accomplir de vrais miracles.

Bien sûr, on ne se défait pas de ses anciennes habitudes en un claquement de doigts. Cela demande de l’entraînement, comme pour toute nouvelle discipline que l’on voudrait pratiquer, et plus on s’y entraîne, plus ça devient facile et même naturel.

Faites simplement de votre mieux (nous y reviendrons tout à l’heure 🙂 ) pour avancer dans ce sens, pour être plus attentif à vos paroles, pour éviter de laisser l’impulsivité que l’on a parfois lancer de ce poison à ceux qui vous entourent (et souvent d’ailleurs à ceux que vous aimez pourtant) et prenez l’habitude d’être positifs dans vos mots, d’exprimer votre reconnaissance, votre appréciation, tout ce qui fait du bien aux autres et à vous-même.

L’instauration de cette discipline intérieure va vous apporter de plus en plus de joie, et contaminer par la même occasion tous ceux qui gravitent autour de vous. Pourquoi ne pas tenter le coup et voir ce qui pourrait en résulter ? 🙂

2- Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

L’auteur nous explique ici que cet accord ainsi que les deux suivants découlent tous du premier.

Ce second accord nous invite à prendre conscience du fait que le négatif que les autres lancent parfois à notre égard ne nous concerne pas en réalité, mais concerne seulement et uniquement l’autre, celui qui le lance.

Miguel Ruiz aborde cette sorte de jeu de miroir qui existe entre les êtres et nous rappelle que bien souvent, nous avons tendance à projeter sur les autres nos propres frustrations et souffrances.

Si cela vient vous piquer, c’est parce que ça fait écho à vos propres schémas, vos propres blessures, mais ce n’est pas pour autant que vous êtes la cible réelle de ces attaques.

Si vous croisez quelqu’un dans la rue et que cette personne vous jette un regard noir ou se met à vous insulter, il y a toutes les chances que vous ne soyez pas à l’origine de sa colère.

Il vient peut-être d’apprendre une très mauvaise nouvelle, de perdre son affaire, d’avoir une dispute très vive avec sa femme ou d’être lui-même agressé par d’autres, qui sait ? Avez-vous quoi que ce soit à voir avec tout ceci ? Bien sûr que non.

Est-ce qu’il est juste que cette personne vous attaque vous alors que vous ne lui avez rien fait ? Non, évidemment. Mais le fait de prendre conscience du fait qu’un autre scénario se joue et que cette personne ne fait que projeter sur vous sa propre souffrance aide à prendre du recul et à poser un autre regard sur cette situation.

Si vous en faites une affaire personnelle comme nous en avons l’habitude dans notre société, vous allez sans doute vous poser mille questions, vous sentir blessés, frustrés, en colère, etc., et vous pourriez même projeter cet état intérieur négatif sur d’autres personnes qui, elles non plus, ne seront pas les cibles réelles de vos attaques, mais juste des personnes sur lesquelles vous projetez vos propres difficultés.

A l’inverse, si vous choisissez de ne pas en faire une affaire personnelle, de garder à l’esprit que ce qui se passe n’a en réalité rien à voir avec vous et ne concerne que « l’envoyeur », vous pourrez conserver un recul suffisant pour ne pas vous sentir affectés par ce qui se passe là et maintenir en vous le calme et la sérénité.

Si vous vous rendez compte cela dit que vous êtes fortement piqués par cette situation, je vous inviterais à utiliser le renversement de cet accord proposé par Olivier Clerc dans son ouvrage « Le Don du Pardon » dont j’ai fait la chronique ICI.

Olivier Clerc nous suggère d’en faire une affaire personnelle dans le sens de pouvoir identifier nos propres blessures non guéries, les schémas qui, en nous, ne sont pas encore résolus. Le but de la manœuvre est en fait de s’appuyer sur les émotions négatives générées par cette agression extérieure pour comprendre qu’il y a quelque chose en nous qui est encore meurtri, et prendre ceci comme une opportunité qui nous est offerte de guérir nos blessures, de réparer ce qui doit encore l’être en nous, pour trouver une paix toujours plus profonde dans notre existence.

La combinaison de cet accord avec son contreaccord peut vraiment conduire à de très beaux résultats. Je partagerais à ce sujet mon expérience personnelle sur ce point en vous disant que depuis que je mets en pratique concrètement cet accord, il devient de plus en plus rare que je me sente blessée ou contrariée par des attaques extérieures

Il y a quelques années, j’aurais pu être fortement blessée par certaines situations, alors qu’aujourd’hui, face à ces mêmes scénarios, je me rappelle de ne pas en faire une affaire personnelle, je remets à sa place l’idée que je ne suis pas réellement concernée par l’agressivité de l’autre, et si ça me pique, je cherche à trouver ce qui, en moi, engendre ce sentiment négatif. Je me sers donc de la situation comme d’un miroir qui me renvoie à ce qui n’est pas guéri en moi, et je n’ai ainsi aucune envie de blâmer l’autre pour son attitude à mon égard.

Cela ne signifie pas que je permets à l’autre de continuer à m’agresser. Je pose mes limites et agit selon ce qui est le plus juste pour moi, mais l’attaque de cet autre ne m’affecte plus du tout de la même façon, et je dirais même que la plupart du temps, elle ne m’affecte plus tout court !

Je vous encourage vivement à expérimenter la mise en pratique de cet accord, en faisant au mieux tout simplement. Il vous sera sans doute très utile et il transformera radicalement votre perception de la vie et des autres.

 

3- Ne faites pas de suppositions

Miguel Ruiz ici parle du fait que nous avons tendance à faire des suppositions à propos de tout. Nous définissons que telle réaction veut dire telle chose, que telle situation est le résultat de telle autre et nous sommes en général profondément convaincus que nous avons raison, mais le fait est que notre « verdict »est bien souvent très éloigné de la vérité, pour ne pas dire qu’il n’a absolument rien à voir avec celle-ci.

C’est notre interprétation personnelle de cette vérité, en fonction de notre propre modèle du monde, de notre mode d’emploi personnel et de nos schémas intérieurs, mais il est important de se rappeler que ce qui est juste et vrai pour les uns ne le sera pas nécessairement pour les autres, et réciproquement.

Une parole prononcée dans la bouche de l’un ne signifiera pas forcément la même chose dans la bouche d’un autre.

Ce que nous propose l’auteur à travers ce 3e accord, c’est de cesser de prêter des intentions aux autres, car en réalité, leurs intentions réelles n’ont souvent rien à voir avec ce que nous imaginons.

Le fait que nous prêtions aux autres des intentions qu’ils n’ont pas est source de bien des conflits et malentendus. Nous jugeons l’autre en fonction de ce que nous pensons qu’il pense, alors qu’au fond, nous ne savons pas de quoi il retourne.

Le meilleur moyen d’éviter de tomber dans ces illusions est simplement de prendre l’habitude de poser des questions et de toujours clarifier lorsque quelque chose est sujet à interprétation pour nous.

Si vous demandez directement à l’autre ce qu’il entend à travers ses propos et que vous continuez à l’interroger jusqu’à ce que tout soit limpide, vous avancerez l’un et l’autre sur des bases saines et claires et il n’y aura pas de malentendu possible.

Chacun est différent de tous les autres, et chacun possède son propre mode d’emploi. Le fait d’interpréter la parole d’un autre à travers nos filtres personnels ne peut mener qu’à la confusion, à l’erreur et souvent à de mauvaises interprétations.

Et si l’autre refuse de clarifier ses propos, rappelez-vous le second accord et n’en faites pas une affaire personnelle. Si cet autre est contrarié par votre demande, c’est son problème, pas le vôtre. Ne le prenez pas pour vous, et dirigez-vous simplement en pensée vers un terrain neutre où vous vous mettez d’accord avec vous-même sur le fait que vous ne savez pas ce que l’autre entend exactement par ce qu’il vient de dire et où vous prenez la résolution de ne rien supposer à ce sujet, en sachant qu’il ne s’agirait que de votre interprétation de la vérité et non de la vérité elle-même.

Cet accord-ci est très précieux également, et comme pour les précédents, plus on va s’entraîner à le mettre en pratique et plus il s’intégrera à notre élan naturel.

 

4- Faites toujours de votre mieux

La mise en pratique de cet accord permet de transformer petit à petit en habitude les 3 autres et a énormément à nous apporter pour l’ensemble de notre vie.

Le fait de toujours faire de son mieux, de donner le meilleur de soi-même permet de trouver la paix intérieurement, parce que si nous faisons toujours de notre mieux, nous n’aurons pas de regrets à avoir.

Les autres pourraient bien sûr qualifier ce « mieux » de « pas assez », mais là aussi, c’est leur problème, pas le vôtre.

Nous ne pouvons pas faire plus que plus. Nous ne pouvons que faire de notre mieux pour atteindre les résultats désirés, et ce qu’en pensent ou disent les autres ne remet pas en cause l’énergie que nous y avons apportée.

Si vous avez vraiment le sentiment d’avoir fait du mieux que vous pouviez, quoi que vous fassiez, vous pouvez avancer en vous sentant libres, sereins, et vous éviterez de poser sur votre chemin de multiples barrières faites de « j’aurais du … »

Comme l’explique l’auteur des 4 accords Toltèques, ce mieux ne sera pas toujours le même et variera en fonction de notre degré de fatigue, de notre état de santé et de tas d’autres facteurs. Mais du moment que l’on fait de son mieux en fonction des circonstances du moment, alors nous pouvons être en paix avec nous-mêmes.

Allez à votre rythme, suivez votre petit guide intérieur, et donnez toujours le meilleur de vous-même, à chaque instant. C’est bien l’essentiel.

 

En conclusion 

Ces accords sont 4 règles de vie toutes simples qui peuvent vraiment révolutionner une vie ! La clé étant de passer de la théorie à la pratique et d’expérimenter simplement, en avançant pas à pas.

Il vous sera plus ou moins facile de faire de ces règles un nouveau mode de vie en fonction de votre parcours, de vos blessures et de vos bagages, néanmoins, ces 4 accords ne pourront que semer des graines de joie et de lumière dans votre vie, et il vaut la peine de les expérimenter et de voir ce qui peut en ressortir.

Pour aller plus loin dans l’exploration de ces trésors, voilà les liens vers l’ouvrage évoqué ici et d’autres qui pourront vous être utiles.

« Les 4 accords toltèques » de Don Miguel Ruiz

« Le Don du Pardon » d’Olivier Clerc

« Les 5 niveaux d’attachement » de Don Miguel Ruiz Jr

 

 

Avec mes meilleures pensées

          Laure

 

 

** Si vous souhaitez partager ce contenu, vous pouvez le faire à travers le lien de partage facebook ou faire pointer un lien de votre site vers cette page. Je n’autorise pas la copie de mes articles sur d’autres sites. Merci ! **


 

Vous avez aimé cet article ? Si vous voulez être sûr de ne pas louper les prochaines publications de ce blog, il vous suffit d’inscrire votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous. Ainsi, je vous enverrai un petit mot à chaque fois qu’un nouvel article sera publié. A bientôt !

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

7 Comments

  1. Pingback: Chacun dispose de sa propre version de la vérité | Transformez votre vie !

  2. Pingback: Comment nos pensées influencent la nature de nos rapports avec les autres | Transformez votre vie !

  3. Pingback: Pourquoi attend-on une validation extérieure de notre valeur personnelle | Transformez votre vie !

  4. Pingback: 6 habitudes énergétivores | Transformez votre vie !

  5. Pingback: Les enfants et la loi d'attraction | Transformezvotrevie

  6. Pingback: Responsables à 100% ! | Transformezvotrevie

  7. badoi

    23 décembre 2016 at 10:55

    Merci Laure pour votre partagé généreux. Vous resumez très bien ce livre qui peut être lu régulièrement car selon où nous en sommes dans notre vie, notre compréhension, notre attention evolue aussi. Et ce que nous n avions pas perçu à la première lecture peut apparaître comme une revelation « mais oui mais ç est bien sûr! » lors d une autre lecture.
    Merci pour votre partage et les multiples références que vous proposez qui facilite notre propre recherche.
    Bonne journée chère Laure.
    Charlotte

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *