Comment cesser d’avoir peur de l’inconnu

By on 24 mars 2015
Crédit image : © rolffimages - Fotolia.com

Crédit image : © rolffimages – Fotolia.com

Comment cesser d’avoir peur de l’inconnu 

 

L’inconnu… voilà un concept qui a souvent tendance à engendrer de la peur chez celui qui y est confronté. Le mot en lui-même n’a rien d’effrayant, mais c’est ce qu’il représente qui génère de l’inquiétude chez tant de gens.

De quoi a-t-on peur au juste ?

En général, c’est lorsque notre esprit se projette vers des éventualités négatives concernant l’avenir que la peur arrive au grand galop. Nous imaginons un scénario pesant, voire une catastrophe, et nous sentons la tension monter en nous, comme si cela se déroulait dans le moment présent. C’est pourtant seulement et uniquement dans notre imagination que ça se passe.

Le fait est que notre cerveau ne fait pas la différence entre ce que nous imaginons et ce que nous vivons réellement, aussi, le signal envoyé à notre corps sera le même lorsque nous nous projetons en pensées de façon négative ou lorsque nous vivons réellement une difficulté semblable dans le plan concret de notre vie.

Nous avons déjà parlé au sein de ce blog de l’utilisation que nous pouvions faire de cet aspect pour nous aligner intérieurement sur la fréquence de l’un de nos souhaits concrétisé, et en l’utilisant dans ce sens, notre esprit devient un outil puissant et précieux. Par contre, lorsque nous laissons notre imagination vagabonder vers des scénarios imaginaires négatifs, les résultats sont beaucoup moins appréciables et nous nous mettons bien souvent dans tous nos états alors qu’il ne se passe rien du tout dans le moment présent. Ce quelque chose de terrible que nous sommes peut-être en train d’imaginer n’existe tout simplement pas ici et maintenant.

 

Les automatismes inconscients

 

Ce qu’il faut considérer aussi, c’est que bien souvent, ces projections négatives ne sont pas vraiment conscientes. On ne voit pas nécessairement de façon claire le scénario imaginé sur notre écran mental, et c’est quelque chose de plus sourd, de plus « primitif » en quelque sorte qui se met en marche, parce que quelque part en nous s’est créée une association entre un déclencheur extérieur et le mécanisme de la peur.

Il arrive alors qu’on se sente angoissé, anxieux ou même très oppressé, sans vraiment savoir pourquoi, parce qu’il n’y a rien de clairement identifiable qui s’est présenté à nous et aurait pu susciter ce sentiment de profond malaise.

Le fait d’être confronté à l’inconnu, de ne pas savoir clairement où on va mettre les pieds est l’un de ces facteurs déclencheurs de peur pour beaucoup de monde.

Comme il nous est impossible de prévoir avec exactitude comment ce sera un peu plus loin devant nous sur le chemin, notre esprit a tendance à s’emballer, en fonction de ce qui a été vécu jusqu’alors et de tout le système de croyances en place, et notre baromètre émotionnel aura tendance à pencher vers l’inquiétude au lieu d’être dans l’accueil du moment présent.

Ainsi, lorsque survient un changement, nous pouvons avoir le sentiment de perdre le contrôle et pour certaines personnes, en fonction de leur sensibilité, ce sera très difficile à gérer. On préférera alors souvent rester cloué sur place, quitte à tourner en rond, plutôt que d’aller se frotter à cet inconnu qui fait si peur.

 

Remettre les choses à leur juste place

 

En somme, si l’inconnu fait peur, c’est surtout parce que nous imaginons qu’il va en sortir des monstres ou des « vilains méchants », des catastrophes en tout genre et des pièges à profusion… Mais est-ce vraiment réaliste que d’envisager les choses ainsi ?

Il y a un élément que j’ai trouvé très percutant à ce sujet en lisant « Les 7 lois spirituelles du succès » de Deepak Chopra et que j’aimerais partager ici avec vous.

Dans le chapitre consacré à la loi du détachement, l’auteur nous dit « L’inconnu est le champ de tous les possibles, à jamais pur et neuf, à jamais ouvert à la créativité de nouvelles manifestations. »

Il nous explique que tant que nous restons dans le connu et le certain, nous sommes attachés à notre passé, à ce qui a déjà été vécu et expérimenté, et du coup, nous ne pouvons que répéter nos anciennes expériences.

En nous détachant de notre besoin de sécurité, en ouvrant les bras à l’inconnu, nous ouvrons au contraire la porte à toutes les possibilités. L’inconnu, c’est le « lieu » où tout peut arriver, où tout devient possible.

Pourquoi devrait-on nécessairement se heurter à des difficultés parce que nous avançons vers cet inconnu ? Après tout, il peut s’y passer toutes sortes de choses, et ce « toutes sortes de choses » ne peut pas concerner uniquement les aspects négatifs de l’expérience terrestre.

 

L’inconnu représente une merveilleuse opportunité

 

Lorsque nous acceptons d’avancer vers l’inconnu en prenant vraiment conscience qu’il s’agit d’une merveilleuse opportunité pour nous pour aller de l’avant, vivre de nouvelles expériences exaltantes et pleines de joie, alors la peur disparaître et on devient libre de toute entrave à notre progression.

Ce qui peut rendre la chose compliquée, c’est simplement l’habitude que nous avons prise de réagir négativement lorsque nous sommes confrontés à l’inconnu.

Quelque chose en nous a tissé un lien entre le concept d’ inconnu  et celui de danger, et au lieu de vraiment réfléchir à ceci pour nous demander de quoi il retourne, nous fonctionnons par automatisme et nous plaçons directement sur la défensive dès lors que quelque chose suggère que nous allons faire face à l’inconnu.

Prenez simplement un peu de temps pour observer vos réactions lorsque des changements surviennent ou que vous devez sortir de votre zone de confort, de tout ce qui est maîtrisé et habituel.

Voyez alors si vous vous sentez à l’aise, et si ce n’est pas le cas, demandez-vous pourquoi ? Demandez-vous à quoi vous avez tendance à vous attendre, quels scénarios négatifs vous avez tendance à envisager pour que la peur se manifeste ainsi en vous, et voyez quels autres scénarios plus lumineux pourraient également se produire.

Le point de départ est toujours de prendre conscience de ce qui se passe en soi, des mécanismes qui s’activent pour pouvoir ensuite y amener un changement si ces mécanismes créent quelque chose de négatif en nous.

Prenez le temps de réfléchir à ce que représente l’inconnu pour vous, et imprégnez-vous petit à petit de l’idée qu’au final, c’est grâce à l’inconnu que tout devient possible.

Tout peut arriver, y compris les plus belles expériences dont vous pourriez rêver 🙂

 

Belle après-midi à tous !

Laure

Vous avez aimé cet article ? Si vous voulez être sûr de ne pas louper les prochaines publications de ce blog, il vous suffit d’inscrire votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous. Ainsi, je vous enverrai un petit mot à chaque fois qu’un nouvel article sera publié. A bientôt !

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !