Comment se défaire du regard des autres?

By on 5 juin 2015

 

Crédit photo : Pixabay.com

Crédit photo : Pixabay.com

Comment se défaire du regard des autres?

Dans notre vie de tous les jours, les interactions entre les êtres peuvent créer certaines tensions internes: nous connaissons ces émotions vives qui parfois s’invitent dans nos vies.

Nous sommes dans une société qui demande beaucoup, une société du jugement, une société de la comparaison, de la compétition…pour qui la voit de cette manière.

Le regard des autres, bien que parfois nous puissions nous mentir de l’importance que nous lui accordons, prend une grande place dans notre vie :

  • Dans les gestes que nous faisons
  • Dans nos actes
  • Dans les décisions que nous prenons
  • Dans nos réponses à une simple question
  • Dans nos arguments et nos opinions

 

L’importance du regard de l’autre est partout autour de nous si nous nous penchons plus précisément sur cet aspect.

 

  • Pourquoi agit-on selon le regard de l’autre au détriment de soi?
  • Comment déceler l’importance que nous lui accordons?
  • Comment ne pas perdre son identité (de façon souvent inconsciente)?

 

Nous cherchons dans le regard de l’autre la reconnaissance dont nous avons manqué…

Le manque de reconnaissance est répandu et puise ses origines dans l’enfance : par un manque d’attention d’un parent, manque d’intérêt dans les relations, manque d’attrait dans sa personnalité..puis au fil des années, les expériences de vie accentuent un peu plus ce manque, qui se glisse de façon intrusive dans notre quotidien d’adulte lorsque nous n’avons pas résolu ce point.

 

Donner du pouvoir à l’autre plus qu’à soi

Il s’agit bien là de donner du pouvoir à l’autre quand nous jugeons que son opinion ou son avis compte plus que le nôtre, ou que nous décidons d’adhérer à une idée alors que dans le fond elle ne nous correspond pas totalement.

Donner son pouvoir à autrui c’est s’effacer, et dans une perspective ultime, c’est se dénigrer au profit de l’autre.

Mais pourquoi agissons-nous de la sorte?

D’extérieur, il semble peu acceptable de se traiter de cette façon..

Ne nous oublions pas : nous avons autant le droit de penser, de nous exprimer, d’avoir une opinion, pour autant elle n’a pas moins de valeur que celle d’autrui.

Alors pourquoi donnons-nous autant de valeur à l’autre, autant d’importance au point de s’oublier?

 

Les peurs inconscientes

Derrière l’attitude que nous adoptons, celle de cacher ce que nous sommes ou qui nous sommes, nous avons des peurs (conscientes ou inconscientes), des croyances accumulées au cours de notre vie, un conditionnement qui nous fait agir de cette façon.

Lorsque l’on creuse un peu sur l’origine des peurs, nous rencontrons souvent celle du rejet, de l’abandon, du jugement, de l’humiliation, de choses pas très agréables que nous avons vécues se manifestant aujourd’hui sous des formes parfois pernicieuses dans notre quotidien..

Bien sûr ces peurs sont peu contrôlables, tout comme nos comportements en société teinté de nos conditionnements si nous ne décidons pas de nous atteler à un « travail de fond », à un travail sur soi.

« Travailler sur soi », le fait de devenir conscient de ses agissements, de ses comportements ou habitudes active le processus de transformation et de modification de comportement ou d’habitudes ancrées.

Juste prendre conscience de nos actes peut changer énormément notre quotidien!

 

L’importance d’être soi

L’importance d’être soi , qu’est ce que ça veut dire?

Cela signifie simplement d’être en accord avec soi-même, d’avoir cette impression de légèreté en soi qui fait que l’on a la « conscience tranquille », d’agir pour soi uniquement dans un but de sincérité et de transparence; on se sent presque soulagé quand on parvient à s’affirmer sans que l’autre n’interfère dans cette action personnelle.

Agir en accord avec soi nous amène sur le chemin qui est le nôtre, c’est l’évidence des choix et des actes qui nous emportent dans la spirale ascendante de nos projets.

Être soi, être en accord avec soi, se détacher des opinions et jugements des autres, c’est se donner le droit d’agir en tant qu’être à part entière, et faire ce que l’on aime, défendre ce que l’on est dans notre for intérieur.

 

Nous ne pouvons pas plaire à tout le monde…

Quoi que l’on fasse, quoi que l’on dise, il y aura toujours des personnes qui critiqueront nos actions et nos choix, ou seront en désaccord.

Cela peut être constructif dans la mesure où l’échange nous amène à la réflexion sur soi et sur ses choix sans dévier de son objectif final.

Mais souvent, il en est autrement; les jugements/avis des autres peuvent être bâtis sur des peurs, leurs propres peurs qu’ils tentent (inconsciemment peut-être?) de nous transmettre parce que leur vision est autre, et construite sur leur propre conditionnement.

 

Les clés pour se défaire du regard des autres :

  • Être et rester soi quoi qu’il se passe; on ne peut plaire à tout le monde!
  • Travailler sur la confiance en soi et l’estime de soi au quotidien
  • Vivre consciemment à chaque instant pour se défaire des conditionnements et croyances limitantes (entamer un travail « sur soi »)
  • Se détourner des personnes n’apportant rien de constructif à ses projets/objectifs
  • S’entourer de personnes encourageant ses projets, étant dans la même mouvance que soi.
  • Prendre conscience que nous pouvons changer notre regard sur nous-même, mais pas le regard des autres. Notre transformation nous appartient et ne peut venir que de nous-même. Il n’y a que soi que l’on peut changer dans le fond !

Le regard des autres ne doit pas être un frein dans sa vie pour agir et faire ce à quoi nous sommes voués; cela ne doit en aucun cas altérer les projets ni les profondes aspirations que l’on porte au fond de soi,

Agissons, portons nos projets, diffusons notre bonheur car nous sommes ici pour vivre et profiter de la vie.

Le regard des autres, surtout s’il ne nous apporte rien de bénéfique n’a pas sa place ; ne lui offrons pas cette opportunité de saboter nos projets, notre vie, notre réussite.

Chacun à son propre pouvoir personnel; tant celui de laisser ces regards guider sa vie, que celui de ne pas les laisser l’envahir pour atteindre ce qu’il souhaite au fond de lui.
Nous avons ce pouvoir, utilisons-le à des fins de bien-être, de réussite, de bonheur : nous aspirons tous à cela!

 

Karine Bégic

Retrouvez Karine sur son blog http://instants-zen.com/ ainsi que sur le site www.lacleestenvous.fr






Vous avez aimé cet article ? Si vous voulez être sûr de ne pas louper les prochaines publications de ce blog, il vous suffit d’inscrire votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous. Ainsi, je vous enverrai un petit mot à chaque fois qu’un nouvel article sera publié. A bientôt !

About Karine Bégic

Thérapeute et consultante en développement personnel, passionnée par tout ce qui à trait au bien-être du corps et de l'esprit.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *