Comment trouver la motivation pour passer à l’action et faire évoluer sa vie

By on 15 décembre 2014
© Coloures-pic - Fotolia

© Coloures-pic – Fotolia

Comment trouver la motivation pour passer à l’action et faire évoluer sa vie

Ou comment mettre un coup de pied au derrière à la procrastination

Le point de départ de tout changement est un alignement intérieur et nous en avons déjà parlé ICI. Foncer tête baissée dans l’action sans s’être aligné intérieurement reviendrait à vouloir faire de la barque sans rames. On dérive alors en fonction de paramètres extérieurs, mais il y a toutes les chances pour nous de ne pas atteindre la destination désirée, et encore moins au moment voulu.

Le passage à l’action reste cependant une étape importante pour nous dans la concrétisation de nos projets. Les opportunités dont nous pourrions avoir besoin vont se manifester à nous sous toutes sortes de formes, mais ce qui va nous permettre d’atteindre notre but c’est de tendre la main pour saisir l’une de ces opportunités.

Pour concrétiser la plupart des objectifs que nous pourrions vouloir atteindre, l’action est nécessaire, voire indispensable et c’est souvent de ce côté précisément que ça coince.

Une fois que nous savons ce que nous voulons, que nous nous sommes alignés intérieurement sur la fréquence de notre souhait concrétisé et que les éléments nécessaires à sa réalisation sont plantés là devant nous, il ne nous resterait concrètement que des gestes concrets à poser pour avancer sur ce chemin tant convoité, et pourtant, beaucoup d’entre nous s’arrêtent là et brandissant toutes sortes d’arguments pour renoncer ou rester figés sur place.

 

Qu’est-ce qui se passe donc en nous à ce moment-là ?

La peur peut être bien sûr une raison qui nous pousse à ne pas passer à l’action et qui fait germer telles des mauvaises herbes dans notre esprit des tonnes de prétextes pour ne pas aller au bout de nos projets. Ce sera trop dur, trop compliqué, trop long, trop ceci, trop cela, etc. Ou peut-être que c’est nous qui ne sommes pas à la hauteur, qui n’avons pas assez de temps, d’argent, de créativité ou que sais-je encore ? Notre mental est un champion hors pair dans l’invention d’arguments plus douteux les uns que les autres pour nous inciter à renoncer à ce qui compte le plus à nos yeux, mais rien ne nous oblige cependant à le laisser gagner la partie.

En faisant face à nos peurs, en mettant des mots concrets dessus, elles ne tiendront plus debout et ne nous barreront plus la route.

Quels sont les autres éléments qui peuvent alors entraver notre progression ? Eh bien simplement le fait de reporter constamment le moment d’agir et de trouver toujours mieux à faire, plus urgent, plus nécessaire que ce geste (parfois tout petit ) qui pourrait nous permettre d’avancer un peu plus vers la concrétisation de nos objectifs.

C’est bien souvent la procrastination qui fait que nous tournons en rond au lieu d’évoluer comme nous le souhaitons pourtant.

 

Comment faire pour y remédier ?

Comme tout état négatif ou indésirable que nous pourrions vivre, nous ne sommes absolument pas condamnés à subir cet état, impuissants face à lui.

Le fait de toujours remettre à plus tard ce que nous pourrions faire ou encore ce que nous pensons devoir faire est une « maladie » très répandue dans le monde des humains, mais celle-ci peut se guérir très vite et d’une façon très simple.

Si vous vous dites que vous devriez faire telle chose ou même qu’il faut absolument la faire, sans pour autant délimiter à quel moment vous allez vous en charger, il y a toutes les chances que quelque chose vienne se planter sur votre emploi du temps (ou en travers de votre volonté) et que finalement, vous ne fassiez rien du tout.

Pour remédier à cela très simplement, prenez votre agenda, et fixez un moment précis pour faire ce que vous voulez faire. Prenez une décision à ce sujet, de sorte que ce soit limpide dans votre esprit, et surtout, si vous avez pour habitude de céder à la procrastination, commencez par vous fixer de petits objectifs, quelque chose d’accessible que vous êtes sûr de pouvoir tenir.

 

Illustrons ceci plus concrètement

Par exemple, admettons que l’un de vos projets soit d’améliorer votre forme physique ou de perdre quelques kilos. Si du jour au lendemain, vous vous imposez de passer de 0 à 4h de sport par semaine, vous allez vous sentir découragé dès le départ et vous risquez d’abandonner très rapidement.

Par contre, si vous y allez par étape, de façon progressive en décidant de faire ne serait-ce que 5 minutes d’exercice disons 3 fois par semaine, à des moments que vous aurez définis avec précision, il vous sera facile de tenir votre engagement (car c’en est bien un que vous prenez vis-à-vis de vous-même), vous serez fier de vous, satisfait, et ça vous donnera envie de recommencer et de pousser même un peu plus loin.

Peu importe que le pas fait soit tout petit, du moment que vous continuez à avancer.

Ne vous jugez pas sur l’importance de la tâche que vous choisissez d’accomplir, car un grand projet ne pourrait pas prendre forme sans qu’une foule de tout petits gestes simples aient été accomplis !

L’accomplissement d’un vaste projet ne nécessite pas généralement une seule immense action, mais tout un tas de petites, qui, combinées, mises bout à bout, conduisent à la concrétisation de quelque chose de plus grand.

Autre exemple qui sera sans doute parlant pour beaucoup de monde : les contraintes du quotidien. Quel que soit notre style de vie, nous devons tous faire face à un certain nombre de contraintes, des choses que nous devons faire, des obligations qui ne nous enchantent pas du tout, mais auxquelles il est nécessaire de répondre. Il y aura toujours des tâches qui nous plairont moins que d’autres (ou qui ne nous plairont pas du tout)

Si vous vous dites :  « Il faut absolument que je fasse ce truc… » et que vous en restez là, ce « truc » va sans doute reste cloué sur place un petit moment, jusqu’à ce que… vous preniez une décision à ce sujet.

Vous pouvez attendre que la lassitude et la frustration viennent vous secouer en vous disant « Hého mon gars, tu ne crois pas qu’il serait temps de te bouger là ?! Tu risques d’avoir des ennuis ! »

Ou alors, vous pouvez vous faciliter les choses en déterminant immédiatement un moment précis où vous allez choisir de faire de « truc ».

Rien que du côté de notre ressenti intérieur, il y a une grande différence dans la façon dont nous allons percevoir quelque chose qu’on doit faire, et quelque chose qu’on choisit de faire (Voir mon article à ce sujet ICI) aussi, en prenant des décisions accessibles, de sorte que vous soyez sûr de vous y tenir, vous allez non seulement vous épargner beaucoup de stress, mais vous allez en plus augmenter votre estime de vous-même.

 

Le changement est à portée de main !

En tant qu’ancienne professionnelle de la procrastination 😀 , je vous garantis que le simple fait de fixer un moment précis où faire les choses rend la tâche sacrément plus facile à accomplir.

Au lieu de rester dans quelque chose de vague ou de flou, on choisit qu’à tel moment on accomplira tel élément de notre programme, que ce sera comme ça et pas autrement, et à chaque fois qu’un petit quelque chose est accompli, c’est une nouvelle victoire remportée qui nous booste et nous motive !

J’ai pour habitude de planifier mes journées. Le soir (ou même le matin au démarrage de ma journée) je note quelques tâches importantes pour moi que je choisis d’accomplir le lendemain, en restant raisonnable sur mon programme. En délimitant un programme qui me paraît correct en matière de charge de travail tout en se présentant comme satisfaisant pour moi une fois accompli, il m’est d’autant plus facile de me lancer dans ma journée en étant dans un bon état d’esprit.

À chaque fois qu’une des tâches de ma liste est accomplie, je la raye et je passe à la suivante en étant satisfaite et enthousiaste.

Il est important de ne pas vous en demander trop à vous-même et comme dit, de vous fixer de petits objectifs à atteindre dans un premier temps.

Pour illustrer, il m’arrive souvent de donner l’image suivante : imaginez que vous vous trouvez en bas d’une montagne et que votre objectif est d’arriver au sommet. Si d’en bas, vous regardez le sommet tout en haut et tous les pas qu’il y a à faire pour l’atteindre, il y a de fortes chances que vous partiez en courant sans avoir entamé votre parcours. Par contre, si vous commencez à marcher en vous concentrant sur le pas que vous êtes en train de faire ici et maintenant, puis sur le suivant une fois le précédent achevé, et ainsi de suite, non seulement vous prendrez plaisir à faire le chemin, mais en plus vous serez arrivé en haut bien plus vite et bien plus facilement que vous n’auriez pu l’imaginer au départ.

Le mental a tendance à nous faire voir les choses plus compliquées et difficiles qu’elles ne le sont en réalité. Si au lieu de le laisser réfléchir inutilement à de multiples aspects nous nous lançons dans l’action en y allant progressivement et en faisant un pas à la fois, tout devient beaucoup plus facile et beaucoup plus léger.

 

Expérimentez et voyez ce qui se passe !

Comme toujours, je vous invite à ne pas vous contenter de me croire sur parole et à voir par vous-même de quoi il retourne.

Si vous avez tendance à souvent remettre à plus tard ce que vous pourriez ou devriez faire aujourd’hui, prenez dès à présent une feuille (plutôt que de le reporter à plus tard 😉 ), et établissez un planning prévisionnel pour la semaine entière.

Décidez quel jour et à quel moment précis vous allez accomplir l’une de vos tâches, et choisissez ainsi quelques petits objectifs à atteindre pour cette semaine.

Soyez raisonnable dans votre programme et surtout, faites preuve d’indulgence envers vous-même.

Choisissez clairement et fermement ce que vous allez mettre en place, et le moment venu, allez-y !

Vous verrez que chaque élément de votre programme que vous aurez accompli va vous apporter un sentiment très positif et va vous encourager à faire le pas suivant !

Et vous pourriez aussi prendre un chemin plus direct quand c’est possible : plutôt que de commencer à réfléchir au « quand » le faire, faites-le maintenant !

Tentez le coup, et voyez ce que ça donne pour vous 🙂

Et n’hésitez pas à commenter cet article pour partager vos victoires (les petites comme les grandes) ce qui pourra encourager d’autres lecteurs à se lancer dans l’action eux aussi.

 

En vous souhaitant le meilleur à chacun.

Laure

 

Vous avez aimé cet article ? Si vous voulez être sûr de ne pas louper les prochaines publications de ce blog, il vous suffit d’inscrire votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous. Ainsi, je vous enverrai un petit mot à chaque fois qu’un nouvel article sera publié. A bientôt !

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

One Comment

  1. Pingback: Laure Zanella | Pearltrees

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *