Dites OUI à tout ce qui se manifeste à vous et accédez à la Joie véritable !

By on 3 novembre 2014

 

Crédit photo : Fotolia.com © seqoya

Crédit photo : Fotolia.com © seqoya

 

Dites OUI à tout ce qui se manifeste à vous et accédez à la Joie véritable !

Comment transformer sa vie en cessant de résister aux circonstances extérieures.

 

Chaque être humain sur cette planète est unique et différent de tous les autres, mais s’il y a bien un point que nous avons sans doute tous en commun, c’est notre désir d’être heureux.

Quoi que nous puissions vouloir dans la vie, l’objectif qui se cache derrière tous les autres est celui de trouver le bonheur, de ressentir de la Joie et d’être bien, n’est-ce pas ?

Ce que je vous propose aujourd’hui, c’est de prendre le problème à l’envers et d’examiner ce qui peut nous empêcher d’atteindre cette Joie, cette plénitude, ce sentiment de bien-être profond et complet.

 

Qu’est-ce qui vous empêche de vous sentir bien ?

Ou formulé autrement : qu’est-ce qui génère en vous malaise, contrariété, sentiment de pesanteur et tout ce qui va avec ?

En général, ces sensations désagréables interviennent quand se manifestent à nous des situations qui ne cadrent pas avec ce que nous désirions voir venir ou des circonstances inconfortables ou négatives à nos yeux.

Une situation imprévue arrive, et aussitôt, on se braque, on se contracte, on se ferme et le malaise est là.

Ce n’est pas nécessairement la situation en elle-même qui est négative. Les faits sont juste les faits. Ce qui les rend « bons » ou « mauvais », c’est avant tout le regard que nous portons sur ces éléments, l’attitude que nous adoptons face à eux.

Concrètement, ce ne sont pas les événements ou les circonstances en eux-mêmes qui créent le malaise en nous, mais plutôt la résistance qu’on leur oppose…

Prenez quelques instants pour réfléchir à ce sujet, car c’est un point très important.

Quand vous refusez d’accepter ce qui se présente à vous, que vous vous braquez contre les circonstances extérieures ou les événements, c’est là que le malaise arrive !

Je vous propose un petit test : repensez à une situation récente qui a été contrariante pour vous. Choisissez dans un premier temps quelque chose qui ne génère pas en vous un malaise profond et qui reste relativement « confortable », car cela rendra l’exercice plus facile.

En premier lieu, observez votre positionnement actuel face à la situation contrariante ou injuste que vous avez vécue. Voyez quelles sont vos résistances, comment vous vous crispez intérieurement face à tout ceci, quelles sensations physiques cela génère en vous.

Une fois que vous y êtes, prenez le temps nécessaire pour vous préparer intérieurement, et quand vous le ressentirez, choisissez cette fois de dire OUI à cette situation de votre passé. Plutôt que de lui résister et de lutter contre, choisissez de l’accepter pleinement et entièrement.

Accueillez cette situation comme faisant à présent partie de votre expérience de vie au lieu de continuer à rester figé, à tenter de la repousser.

Prenez conscience du fait que ce n’est pas le fait de refuser d’accepter cette situation qui change quoi que ce soit à ce qui s’est passé.

Le passé est le passé et on ne peut pas le modifier au niveau des faits. Par contre, nous avons tout le loisir de transformer la façon dont nous-mêmes nous positionnons par rapport à ce passé et donc, ce que nous ressentons dans le présent par rapport à cela !

Je vous encouragerais à expérimenter la chose face à différentes expériences passées par rapport auxquelles vous ressentez encore des résistances.

Observez tout d’abord comment vous vous sentez par rapport aux situations choisies, ce que ça enclenche en vous, et ensuite, dites OUI à chacune de ces situations et acceptez-les totalement comme faisant partie de votre expérience de vie.

Commencez par des situations qui génèrent une faible résistance en vous, et à mesure que vous progressez et que vous vous sentez plus à l’aise, visez des situations plus pesantes et observez simplement ce qui se passe en vous au moment où vous dites OUI à chacune de ces situations.

 

La clé est dans l’acceptation de ce qui est

Tant qu’on résiste à la vie et aux circonstances extérieures, tant qu’on cherche à lutter et à repousser ce qui est, on ne peut pas trouver la paix en soi, et on ne peut pas être véritablement heureux.

Quand on commence à l’inverse à accepter ce qui est intervenu sur notre chemin et à accepter ce qui y existe à présent, ce sentiment de plénitude reste omniprésent et quoiqu’il se passe au sein de notre existence, plus rien ne peut véritablement nous ébranler.

Je ne dis pas qu’il est forcément facile d’y arriver ou que nous sommes censés y arriver dans un certain délai. Chacun avance à son rythme, en fonction de son propre cheminement. Mais en expérimentant l’acceptation, en voyant simplement ce que ça donne pour vous et ce que ça change du côté de vos ressentis et sensations, vous allez voir par vous-même à quel point l’acceptation soulage et libère, et vous comprendrez aussi que vous pouvez faire ceci à tout moment, face à n’importe quelle expérience qui se présentera désormais à vous.

Alors, au lieu d’accumuler du ressentiment, de l’amertume, de la frustration ou encore de la colère, vous vous propulserez instantanément ou en tout cas très rapidement vers ce sentiment de paix profonde auquel nous aspirons tous.

 

Essayez ! Et observez simplement ce qui se passe.

Voyez quel type de situations provoque en général un malaise en vous, et profitez de chacune des opportunités à venir pour expérimenter la chose.

Vous allez peut-être prochainement sortir d’un magasin avec votre caddy rempli de courses et voir soudainement des trombes d’eau plonger vers vous alors que tout était sec 2 minutes plus tôt. Vous allez vous retrouver trempé jusqu’aux os. Comment auriez-vous réagi habituellement ? Votre sentiment n’aurait sans doute pas été très positif, n’est-ce pas ? Vous vous seriez peut-être mis en colère en vous demandant pourquoi cette satanée averse est tombée juste à ce moment-là.

Si cela vous arrive (ou une autre situation source d’une même contrariété), essayez cette fois d’accueillir ce qui est là en vous disant « Ok, les choses sont comme elles sont, je les accepte » et observez comment vous vous sentez.

En prenant l’habitude de dire OUI à ce qui vous aurait habituellement fâché, vous allez faire tomber de plus en plus de résistances en vous (et je vous dirais même que vous allez tout simplement éviter de les créer) et c’est alors un sentiment de paix profonde qui va se manifester de plus en plus souvent à vous, jusqu’à devenir votre état habituel, car c’est bel et bien cet état qui est notre état naturel.

C’est le fait de résister à ce qui se présente à nous, aux événements et aux circonstances qui génère du négatif en nous et non ces éléments extérieurs en eux-mêmes.

Toutes les clés se trouvent en nous ! Voyez à présent ce que vous avez envie de faire des vôtres 🙂

 

En vous souhaitant le meilleur à tous !

Laure

 

Vous avez aimé cet article ? Si vous voulez être sûr de ne pas louper les prochaines publications de ce blog, il vous suffit d’inscrire votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous. Ainsi, je vous enverrai un petit mot à chaque fois qu’un nouvel article sera publié. A bientôt !

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

2 Comments

  1. Françoise Vogt

    12 décembre 2014 at 08:04

    Bonjour Laura,

    Que de sagesse dans vos articles, je pratique déjà beaucoup dans le sens que vous enseignez. J’ai 65 ans et je suis sereine comme je n’ai jamais pu l’être plus jeune. Je ne me bat plus pour des combats perdus d’avance, j’accepte les choses et événements que je ne peux pas changer et j’essaie vraiment de changer ce que je peux changer. Parfois, je crains de paraître aux yeux des autres, un peu indifférente et égoïste, en n’accordant que peu d’écoute à leurs « problèmes » qui sont constants et qui, à mon avis, n’en sont pas vraiment !

    Merci et permettez-moi de vous adresser tous mes vœux à l’occasion des fêtes de Noël et vous souhaiter une bonne Année 2015, pour vous et tous les êtres qui vous sont chers.

    Coeurdialement.

    Françoise

    • Laure Zanella

      12 décembre 2014 at 09:51

      Merci beaucoup pour votre message Françoise. Quoi que puissent dire ou penser les autres, vous savez qui vous êtes et vous n’avez pas à rentrer dans leur jeu si vous voyez que cela vous tire vers le bas. Vous faites ce qui sonne juste pour vous et vous empêchez ainsi les autres de se maintenir dans une souffrance qui a souvent pour but d’avoir simplement de l’attention ou de l’amour. Bien sûr, ils trouveront peut-être une autre oreille qui entretiendra leur malaise, mais ça, ça leur appartient. Se plaindre ne sert effectivement à rien sinon à nous maintenir la tête sous l’eau, et pour chaque problème il y a toujours des solutions, encore faut-il vouloir les saisir. Je vous souhaite à mon tour de très belles fêtes de fin d’année, et le meilleur pour celle qui vient 🙂 Laure

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *