Et si nos échecs avaient pour seul but de nous montrer la bonne direction ?

By on 16 août 2016

 

Base de la photo : GregMontani - Pixabay.com

Base de la photo : GregMontani – Pixabay.com

Et si nos échecs avaient pour seul but de nous montrer la bonne direction ?

Je regardais tout à l’heure une petite vidéo d’Oprah Winfrey qui m’a beaucoup parlé. Elle y expliquait que dans la vie, il n’y a jamais d’erreur, que tout a un sens et est là pour une bonne raison et que même lorsque nous vivons des situations difficiles, celles-ci ne nous tombent pas dessus gratuitement mais sont comme une sorte de panneaux indicateurs qui nous montrent le bon chemin pour nous…

Alors la question que je me suis posée, c’est « Et si nos échecs avaient pour seul but de nous montrer la bonne direction ? »

C’est le thème que je vous propose d’aborder à travers ce nouvel article où nous allons voir en quoi nos échecs peuvent devenir de précieux alliés pour nous permettre de faire de notre vie une expérience extraordinaire !

 

 

Introspection

Pour pouvoir changer son regard sur les difficultés et échecs que nous avons pu rencontrer en cours de route, il est important d’être prêt à se confronter à la vérité.

Souvent, notre ego aura tendance à s’agripper à ses petites histoires, à tous les mensonges qu’il nous a servis pour nous inciter à continuer de croire que nous étions victime des autres, des circonstances, du hasard, du destin, d’un mauvais karma ou que sais-je encore…

Mais quand on commence à remettre en question tout ceci, quand on commence à se rendre vraiment compte du rôle que l’on a à jouer dans tout ce qui nous arrive, alors on peut accepter de regarder les choses telles qu’elles sont, et même si ça peut piquer sur le coup, c’est extrêmement libérateur au final et ça nous permet de faire grandir notre pouvoir personnel.

Ce que je vous propose ici, c’est de piocher dans vos souvenirs pour y trouver une situation qui a abouti selon vous à un échec.

Ca peut être une relation amoureuse qui s’est terminée, un emploi qui a été perdu, un examen auquel vous avez échoué ou n’importe quoi d’autre qui s’est mal terminé, qui aurait dû, d’après votre perception à ce moment là, avoir une fin différente.

L’idéal sera de choisir une situation sur laquelle vous avez à présent suffisamment de recul pour avoir un regard clair sur la suite et ce que vous avez pu en retirer.

Une fois que vous y êtes, voyez où vous en êtes aujourd’hui, quelles sont les réussites qui ont suivi cet échec, et demandez-vous ceci : En étant honnête avec vous-même, pensez-vous que vous auriez pu accomplir ou vivre ce que vous avez accompli et vécu suite à cet échec, si cet échec n’avait pas été là ?

S’il n’y avait pas eu cet incident en cours de route, auriez-vous vraiment suivi le même chemin ?

Auriez-vous réfléchi de la même façon ? Vous seriez-vous creusé pour trouver d’autres solutions ? Auriez-vous envisagé de nouvelles possibilités ?

Ou vous seriez-vous finalement contenté de ce qui était déjà là, même si ça ne cadrait pas réellement avec ce que vous désiriez ?

 

 

Derrière la façade

Si vous vivez aujourd’hui une belle relation de couple, heureuse et épanouie… Votre rencontre avec votre partenaire actuel aurait-elle était possible si vous n’aviez pas connu d’échecs amoureux par le passé ?

Si vous êtes très heureux aujourd’hui de votre vie professionnelle, cette situation aurait-elle était possible si vous n’aviez pas rencontré toutes sortes de difficultés ou de déceptions par le passé ?

Si vous vous sentez aujourd’hui parfaitement bien dans votre peau et heureux d’être qui vous êtes, auriez-vous pu atteindre un tel degré de bien-être et d’amour de soi si par le passé on ne vous avait pas tant jugé et piqué à vif ?

Bien sûr, il n’est pas toujours nécessaire de passer par l’épreuve pour avancer, et je l’ai constaté souvent sur le plan professionnel où la plupart du temps, les étapes étaient franchies dans la plus grande fluidité… Mais qu’est-ce qui faisait la différence entre les aspects de ma vie où ça roulait tout seul, et ceux où ça coinçait totalement ?

Eh bien ce que je peux vous dire avec le recul que j’ai aujourd’hui, c’est que côté pro, j’ai toujours été à l’écoute de mon ressenti et j’y suis toujours allée innocemment, sans a priori, sans idées préconçues… À chaque fois je me suis dit « allez, on tente le coup et on verra bien ce que ça donne ».

Je n’avais pas d’attente, je saisissais les idées et les opportunités à mesure qu’elles arrivaient vers moi et je suivais mon élan intérieur.

Côté sentimental par contre, il y a eu des déceptions et des souffrances à la pelle. Pourquoi ? Parce que je ne m’écoutais pas. Je fermais les yeux sur ce qui ne me convenait pas par peur de ne pas/plus être aimée.

J’avais un tel besoin de me sentir exister à travers l’autre que je ne me respectais pas. Au lieu de dire non à ce qui ne cadrait pas avec mes aspirations véritables, je faisais avec par peur d’être seule, de ne pas être aimée, d’être quittée, trompée, de ne jamais trouver la bonne personne et ainsi de suite.

Résultat des courses : claque sur claque, et là où il y a eu le plus gros lot de souffrances, c’est avec le père de ma fille.

J’ai mis beaucoup de temps à commencer à m’écouter et à me respecter, mais ce que je vous dirais aussi (et j’aurais été bien incapable de me l’avouer il y a encore un ou deux ans en arrière) c’est que sans toutes ces blessures, je ne pense pas que j’aurais pu trouver le chemin vers qui je suis vraiment et que j’aurais pu entrer dans l’acceptation et l’amour inconditionnel de qui je suis.

Je ne dirais pas merci pour autant à mon ex-mari (faut tout de même pas pousser mémé dans les orties!), parce qu’il ne m’a pas fait souffrir dans le but bienveillant de m’aider à évoluer, pas au niveau de sa conscience humaine en tout cas, mais je me dis merci à moi pour ce que j’ai décidé de faire à partir de là, et je suis heureuse aujourd’hui d’avoir vécu tout ça.

 

 

Le sens caché

Ce que Oprah disait dans sa vidéo et qui sonnait si juste à mes oreilles, c’est que les échecs sont comme des amis qui viennent nous dire « Non ! Tu te trompes de route ! Ce n’est pas par là que tu dois avancer. »

On ne se casse pas la figure par hasard…

On ne se casse pas la figure non plus parce qu’on est trop nul pour tenir debout…

On ne se casse pas la figure parce que c’est écrit quelque part dans le grand livre du destin ou parce qu’on a fait l’andouille dans une autre vie…

On se casse juste la figure parce que sans ça, on continuerait sur notre lancée, sans nous rendre compte qu’on est en train de s’éloigner du chemin qui est le plus lumineux pour nous, et je crois aussi qu’on s’éloignerait de notre mission de vie.

Pour moi le destin n’existe pas. Il n’y a pas de chemin déjà écrit qui nous obligerait à avancer dans une direction bien précise. Cependant, je suis d’avis (et je le ressens profondément en moi ) que notre âme a un rôle particulier à jouer, que nous avons un rôle spécial à tenir dans cette vie et que tout dans notre expérience va pointer dans cette direction-là, comme si tout s’orchestrait à la perfection pour nous permettre d’ouvrir les yeux et de déployer notre plein potentiel.

Il n’y a cependant pas d’obligation de quoi que ce soit. Nous pourrions tout aussi bien passer notre vie à résister à l’appel intérieur, à nous buter en disant « Non ! Moi j’irai pas et puis c’est tout ! ».

C’est notre droit. Mais ce qui va faire la différence, c’est qu’en résistant à cet appel, nous souffrons et nous rencontrons toutes sortes de difficultés qui viennent nous dire que nous nous éloignons de nous-mêmes en quelque sorte, de notre réalisation personnelle, alors que de l’autre côté, en écoutant cette sagesse qui est déjà là, en nous, nous vivons de plus en plus de joie et c’est notre vie tout entière qui devient de plus en plus lumineuse et même magique.

Les obstacles ne sont pas des ennemis. Bien au contraire. J’aime les appeler des coups de pouce déguisés, parce que finalement, c’est grâce à toutes les difficultés rencontrées, à tout ce qui n’a pas marché avant, que nous avons une chance aujourd’hui de changer de direction, de faire de nouveaux choix, jusqu’à atteindre ce qui coulera de source pour nous. Et plus on avance main dans la main avec la Vie, plus c’est facile et joyeux.

 

Je vous laisse le soin de voir si tout ceci vous parle ou non et de le transposer sur vos propres déceptions.

Qui sait… Il se pourrait bien que vous finissiez par voir des trésors là où il semblait n’y avoir que des gravats 🙂

 

Et comme toujours, si vous avez envie de partager avec les autres lecteurs vos sentiments ou expériences à ce sujet, n’hésitez pas à laisser un mot dans l’espace de commentaires tout en bas de page.

 

Une très belle journée à tous et à bientôt !

Laure 🙂

 

 

 

+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site  – Ma chaîne Youtube – Mes livres/ebooks

Formations accompagnées en ligneLes outils subliminaux « Transformez votre vie »


 

 

 


 

 

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

3 Comments

  1. Hypno 180

    16 août 2016 at 14:42

    Merci Laure pour ce super article sur l’échec. Personnellement, avant j’étais très terre à terre et je pensais que la vie était juste un combat où il fallait souffrir et que l’erreur relevait de l’injustice et de la malchance. Jusqu’au jour où je me suis reconvertie dans l’hypnose pour admettre que mes souffrances étaient bien la pour me faire arrêter mes études de droit et me rapprocher d’une vie plus accord avec moi même. merci à toi pour cet écrit très intéressant !!! J’adore ton approche sur le sujet. Au plaisir de te relire !

    • Laure Zanella

      16 août 2016 at 16:21

      Merci pour ce partage de ton expérience. La Vie nous offre constamment des opportunités pour créer plus de joie dans notre quotidien, et quand nous décidons d’être à l’écoute et d’oser suivre cet élan intérieur, c’est de la magie à l’état pur qui peut prendre forme et de plus en plus avec la pratique 🙂

  2. Sandra

    22 août 2016 at 13:52

    Je suis d’accord mais quand tu a les deux pieds dedans c’est crissement pas facile de voir se côté de la médaille mais bon.. merci la viede plus j’ai une culpabilité qui remonte quand je pense à certaines situations avec certaines personnes autours de moi avec qui j’ai été Ruff..et très désagréable ok eux aussi pas tjrs droite mais je vais parler pour moi.. j’aurais dû agir ou réagir différemment dans certaines circonstances au lieu de laissé mes émotions prendre le contrôle..je me concentrait juste sur quesqui se passait de négatifs et je restais bogué la dsu au lieu de voir l’enseignement que la vie voulais me faire..j’étais à boutte de pleurer et de devoir tjrs comprendre chaque côté d’une situation j’étais fatigué..tjrs cette sensation de devoir SUBIR..alors que la vie me disais D’AGIR..du fond du coeur je veux demander pardon à ceux qui étais la pour me faire grandir sans pouvoir rien me dire merci et je suis sincèrement désolée pour mes comportements blessants et déplaisants..se n’est pas facile de cheminée mais votre rôle aussi déplaisant qu’il pouvais être etais nécessaire à me faire GRANDIR..pis les autres ben qui y ont pris goût pour leur propres intérêts se messages ne vous concerne pas☺

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *