La loi d’attraction fonctionne toujours … que vous sachiez comment ça marche ou pas !

By on 1 août 2014
Crédit photo : Laure Zanella

Crédit photo : Laure Zanella

 

La loi d’attraction fonctionne toujours … que vous sachiez comment ça marche ou pas !

 

Voilà une petite anecdote que j’ai incluse dans mon nouvel ouvrage (qui est en cours de fignolage avant publication ! 🙂 ) et que j’ai envie de partager avec vous, parce que cet épisode de ma vie démontre à la perfection à quel point la loi d’attraction fonctionne bien, même quand on ne sait absolument pas ce que c’est ou comment ça marche ! Le fait de se focaliser sur ce que l’on veut vraiment et d’avancer ensuite en toute confiance, l’esprit libre et serein, donne toujours de merveilleux résultats, et souvent bien au-delà de ce qu’on aurait pu imaginer !

Bon, j’arrête à présent de parler (ou plutôt d’écrire) et je vous laisse découvrir 🙂  Belle soirée à tous !

Demandez et vous recevrez

Un autre fait que je trouve impressionnant quand je vois la façon dont tout s’est mis en place et la rapidité avec laquelle tout cela s’est concrétisé :

Il y a quelques années, j’ai commencé à trouver pesant le fait de travailler de chez moi toute la journée, d’être souvent enfermée dans mon bureau pendant de longues heures, ayant par ailleurs des contacts très limité avec le monde extérieur.

J’ai commencé à ressentir l’envie de faire autre chose, de voir du monde, de m’aérer l’esprit. Je ne souhaitais pas changer complètement de voie parce qu’accompagner les autres dans leur propre cheminement est ce qui m’apporte le plus de joie. Je sais que c’est mon chemin, c’est ma vocation et je ne pourrais tout simplement pas laisser cet aspect de ma vie de côté, car il est bien trop important à mes yeux.

J’avais plutôt dans l’idée de trouver une activité secondaire qui me permettrait de voir autre chose et de « sortir de ma tanière » !

Je me suis donc penchée sur les possibilités qui s’offraient à moi et il m’est apparu évidemment qu’une activité liée à la nature serait ce qui me conviendrait le mieux. Je suis une passionnée de jardinage, j’adore les fleurs, les plantes et tout ce qui a trait à la nature.

J’ai donc envisagé de faire une formation de vendeuse en jardinerie dans un premier temps, ce qui était le choix le plus facile et le plus accessible de prime abord. A ce moment-là, j’y songeais sans pour autant être vraiment décidée. J’ai fais quelques recherches sur le net, mais sans aller vraiment creuser plus loin.

Et puis, pendant que je faisais tout autre chose, une publicité est apparue sur la droite de mon écran évoquant une école qui proposait des formations en ligne pour différents métiers liés à la nature. Je suis donc aller visiter leur site par curiosité, et j’ai demandé une brochure d’information. Au lieu de cibler uniquement la formation qui m’intéressait à la base, j’ai demandé à recevoir des infos sur toutes les formations qu’ils proposaient.

Quelques jours plus tard, une grande enveloppe arrive au courrier. La brochure était arrivée !

J’ai pris le temps de tout examiner et je me suis finalement décidée à m’inscrire pour cette formation de vendeuse en jardinerie qui m’intéressait au départ.

Quand les premiers cours sont arrivés, je me suis plongée dans les livres et j’ai renvoyé les premiers devoirs, tout en exerçant en parallèle une activité à temps plein, ce qui représentait un sacré emploi du temps, et au bout de quelques semaines, je me suis demandé si j’avais vraiment fait le bon choix.

Cette formation menait à une certification, et c’est principalement pour ça que je l’avais choisis, parce qu’il n’y avait pas d’examens à passer. J’avais en effet une trouille bleue des examens !

J’ai quitté le lycée à 16 ans, après être tombée dans la dépression et avoir totalement perdu confiance en moi et en mes capacités. J’avais pourtant toujours été une très bonne élève, toujours parmi les premières de la classe du primaire jusqu’à l’année précédente, et là d’un coup, tout s’est effondré.

Je ne croyais plus en moi, ou plutôt, j’avais tellement peur de décevoir les autres et de ne pas être à la hauteur de leurs attentes après avoir entendu pendant des années « Oh pour Laure de toute façon, on ne s’en fait pas, elle réussira ses examens haut la main ! »

Pour une adolescente hypersensible et très mal dans sa peau, je vous laisse imaginer la pression que ce genre de phrases répétées au fil des ans à placé sur mes épaules.

Pour en revenir à la formation que j’ai choisie au départ, j’ai fini par me dire que j’avais fait un choix de facilité et non celui qui m’inspirait le plus. En me demandant ce qui me plairait vraiment, il est devenu évident pour moi que c’était le métier de fleuriste qui serait le plus enthousiasmant. Moi qui touche à tout ce qui est créatif et artistique (musique, peinture, art numérique, danse, photo, écriture et j’en passe) je serai comblée ! J’y trouverai également des contacts directs avec les gens, dans un atmosphère positive puisque la plupart du temps, les clients viennent acheter dans l’optique de faire plaisir à leurs proches. C’était donc l’activité complémentaire idéale pour moi.

Le défi, c’était qu’il fallait de ce côté passer un CAP et me retrouver confrontée à ces fameux examens tant redoutés. C’était l’occasion de rattraper ce que je n’avais pas fait par le passé, de franchir une première étape en douceur, alors je me suis jetée à l’eau.

J’ai abandonné ma formation initiale et j’ai demandé à bifurquer vers le programme qui préparait au CAP fleuriste.

Pour passer un tel examen avec succès et exercer un métier comme celui-là, la pratique est indispensable. Il faut acquérir les gestes, la technique, aussi, je me suis immédiatement mise en quête d’un stage pour me laisser un maximum de marge de manoeuvre. J’avais un an devant moi avant d’aller passer mes examens, mais je me suis dit que plus tôt je commencerais la pratique, plus sereine et confiante je serais.

J’ai préparé des courriers expliquant ma situation et ce que je recherchais à une dizaine de fleuristes des environs en commençant par ceux qui étaient les plus proches de chez moi.

Une semaine plus tard, j’ai commencé à appeler les personnes contactées par courrier afin de me présenter directement et de savoir s’ils m’accepteraient en tant que stagiaire. Premier coup de fil, premier refus car la structure était trop petite pour accueillir du personnel. J’ai reçu de sympathiques encouragements cela dit et des conseils pour chercher dans une direction plus appropriée.

Deuxième coup de fil, réponse mitigée. La dame n’était pas convaincue parce que je faisais des cours par correspondance et qu’elle ne savait pas trop à quoi s’attendre.

Troisième coup de fil… BINGO ! Je suis tombée sur une fleuriste très agréable qui m’a dit de suite qu’elle était prête à m’apprendre le métier de A à Z. Je n’en attendais pas tant mais j’étais ravie ! Je suis allée faire une première journée d’essai très concluante et j’ai donc entamé mon stage chez elle.

Non seulement j’avais trouvé en une seule semaine un stage qui me permettrait d’acquérir l’expérience dont j’avais besoin, mais en plus le magasin se trouvait à 5 minutes de chez moi en voiture, dans un joli cadre et un état d’esprit très ouvert et familial, « comme à la maison ».

J’étais tombée dans la structure parfaite selon mes critères et dans un contexte meilleur encore que ce que j’aurais pu imaginer.

Cerise sur la gâteau : Quand j’ai commencé mon stage, je me suis dit qu’avec un peu de chance, l’activité de cette fleuriste allait se développer suffisamment pour qu’elle ait besoin d’une aide et peut-être alors qu’elle penserait à moi, sait-on jamais… Après avoir effectué seulement deux semaines de stage, elle a commencé à me poser des questions une après midi sur ce que je souhaitais faire une fois ma formation terminée. Je lui ai donc exposé mon souhait de travailler quelques heures par semaine en complément de mon activité principale, ce qui me permettrait de me vider la tête, de sortir de mon bureau et d’exercer un autre métier qui me plaisait beaucoup.

Le lendemain, elle me demandait si j’aimerais rester travailler avec elle à la fin de mon stage ☺ Je me suis contenue autant que possible pour ne pas me mettre à hurler de joie et sauter dans tous les coins de la pièce, mais je peux vous dire que j’étais aux anges ! Jamais je n’aurais espéré que tout bouge aussi bien et encore moins aussi vite !

En l’espace de quelques semaines, alors que je venais à peine d’entamer ma formation, j’avais non seulement trouvé un stage dans une structure idéale, mais j’avais en plus déjà un poste qui m’attendait, sans même être diplômée !

Tout s’est mis en place d’une façon merveilleuse et très rapide parce que j’avais clairement défini ce que je voulais, j’ai posé mes intentions et agi pour avancer dans la direction souhaitée tout en avançant sereinement, sans être dans l’attente.

Dès le départ, je me suis dis que tout se mettrait en place de la meilleure façon qui soit, alors j’ai fait ce qui était à ma portée pour obtenir ce que je souhaitais, tout en laissant la vie faire son œuvre concernant le résultat, et voyez à quel point ça a bien fonctionné !

A la fin de l’année scolaire, j’ai passé mon CAP, entourée d’une centaines de candidats ados tout frais sortis d’apprentissages et de quelques adultes retournés tardivement sur les bancs de l’école comme moi, et j’ai relevé mon défi ! Moi qui était terrorisée par les oraux, j’ai poussé le bouchon jusqu’à passer l’épreuve facultative d’anglais (tant qu’à faire, autant y aller à fond) que j’ai réussi haut la main, comme mon oral d’histoire où je me suis pourtant retrouvée avec un sujet tiré au sort à cause d’une erreur de mon école de formation sur le programme de l’année. Tout s’est déroulé à merveille. Je dois même dire que c’était plutôt excitant que de passer ces épreuves et de voir que ce n’était finalement pas si « dangereux » que ça. J’étais détendue et sereine pour les épreuves de vente aussi bien que pour la partie technique et concrète, et j’y ai même pris beaucoup de plaisir. Jamais je n’aurais pu imaginer passer des examens dans ces conditions là !

Un point également sur lequel j’aimerais attirer votre attention : lorsque j’ai passé le second coup de fil, j’ai essuyé un nouveau refus. J’aurais pu être déçue, mais je ne me suis pas arrêtée à ça, convaincue que tout se déroulerait de la meilleure façon qui soit et qu’il y avait sans doute une bonne raison à ce refus.

J’ai appris par la suite que la société contactée avait très mauvaise réputation et que les employés avaient tendance à partir les uns après les autres pour dépression… Finalement, ce refus a été la meilleure chose qui soit pour moi ! Comme quoi, ce qui peut nous paraître négatif au premier abord peut s’avérer être extrêmement positif, aussi, il faut toujours garder à l’esprit que tout arrive toujours pour une bonne raison.

Tout ce dont je vous parle ici s’est déroulé alors que je ne connaissais même pas les principes de la loi d’attraction. Je les ai appliqué inconsciemment, mais ça ne les a pas empêché de fonctionner. La loi d’attraction fonctionne toujours, qu’on croit en elle ou non.

L’avantage en connaissant le processus créatif est qu’on peut attirer à soi délibérément les expériences choisies au lieu d’inviter dans son expérience de vie toutes sortes d’événements et de circonstances par défaut 🙂

Vous avez aimé cet article ? Si vous voulez être sûr de ne pas louper les prochaines publications de ce blog, il vous suffit d’inscrire votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous. Ainsi, je vous enverrai un petit mot à chaque fois qu’un nouvel article sera publié. A bientôt !

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

4 Comments

  1. ferrer

    1 août 2014 at 22:26

    Stupefaite… je suis tres heureuse de vous lire sur vos debuts on en sait un peu + sur vous cest genial..
    Merci pour ce moment de verite et de vie privee mais surtout il ns donne envie dy croire ..
    Veronik

    • Laure Zanella

      2 août 2014 at 07:32

      Merci beaucoup pour votre message Véronique 🙂 Une fois que j’ai découvert les principes de la loi d’attraction concrètement, il m’est arrivé souvent de repenser à la façon dont tout s’est goupillé à la perfection pour cet épisode de ma vie alors que je ne savais même pas encore comment ça marchait concrètement, aussi, je me suis dit que le partager pourrait donner de l’espoir à d’autres et leur prouver que même sans avoir bûché pendant des mois ou des années sur la loi d’attraction, ça marche ! Et visiblement, l’objectif est atteint 🙂

  2. Pingback: Ce qui vous fait échouer avec la loi d'attraction | Transformezvotrevie

  3. Pingback: Loi d'attraction : 1 point essentiel qui va vraiment tout changer ! | Transformezvotrevie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *