La trahison amoureuse… 7 étapes pour s’en relever

By on 3 juillet 2015

 

triste

Crédit photo : Pixabay.com

La trahison amoureuse… 7 étapes pour s’en relever

Je crois que bien au-delà de la douleur liée à une rupture ou bien sûr à la mort de notre conjoint, la pire de toutes les blessures dans un couple est celle qui vient nous frapper de plein fouet quand on est trahi par l’être aimé.

Quand on a construit un couple et accordé sa confiance à l’autre, quand on a peut-être même lié sa vie à l’autre à travers un engagement concret et l’arrivée d’un enfant, la trahison est comme un énorme coup de massue qui nous tombe sur la tête et qui fait que souvent de façon très brutale, tout notre monde s’effondre.

Certaines personnes avaient parfois des soupçons avant que la réalité ne vienne leur confirmer leurs doutes, d’autres étaient convaincues que tout allait bien dans leur couple, et puis voilà que le couperet tombe. Quelle que soit la décision qui sera prise, plus rien ne sera jamais comme avant après une trahison.

Le thème que je vous propose d’aborder aujourd’hui est : Comment fait-on pour se relever après un tel ouragan ?

 

1-Se laisser le temps

Déjà, il est important de ne prendre aucune décision tant qu’on est sous le coup du choc émotionnel. Si vous venez de découvrir que votre conjoint vous a trahi, vous êtes encore trop bouleversé pour pouvoir réfléchir posément.

Il y a bien sûr des cas de figure où la balle n’est plus dans notre camp : lorsque la trahison avait pour but de sortir du couple officiel pour créer une nouvelle vie ailleurs. Mais il y a aussi d’autres scénarios où ce sont certaines difficultés de la vie, un épuisement, une usure, des complications à répétition qui ont amené les deux conjoints à s’éloigner, et l’un d’eux à aller chercher du réconfort ailleurs, pensant peut-être que l’herbe était plus verte ailleurs.

La vérité, c’est que tant que nous nous plaçons dans certains schémas intérieurs, peu importe où nous allons et auprès de qui nous sommes, nous nous retrouverons toujours dans les mêmes impasses. Lorsque des difficultés surviennent dans notre vie, c’est avant tout vers l’intérieur qu’il faut se tourner pour comprendre comment on en est arrivé là, et commencer à chercher comment on peut en sortir.

Notre sujet du jour n’étant pas la reconstruction d’un couple dans ce cas de figure, mais bien la reconstruction de soi, revenons à nos moutons 🙂

Après un grand choc émotionnel, on se retrouve comme hébété. On ne comprend pas ce qui nous arrive, on est totalement sonné, complètement déconnecté de la réalité.

Votre réaction face à un grand bouleversement émotionnel dépendra bien sûr de votre tempérament, de ce que vous avez vécu jusque-là et de tout ce qui compose les bases de votre existence, mais bien souvent, la découverte d’une trahison fait le même genre d’effet que si on venait d’être mis K.O par un grand champion de boxe.

La première étape de la reconstruction est de se laisser le temps de reprendre des forces, de retrouver ses esprits et de sortir du choc initial.

Ce choc a toutes les chances de venir perturber les autres domaines de notre vie, aussi, il peut être très précieux de se faire aider par un thérapeute compétent pour sortir la tête de l’eau et éviter de se laisser aller à la dépression.

 

2-Faire face à la réalité

Au début, c’est généralement le déni et l’incrédulité qui sont au rendez-vous. Comment l’autre a-t-il pu nous faire une chose pareille ? Comment a-t-il pu nous poignarder dans le dos après tous les moments partagés, tous les souvenirs accumulés, tout ce qui a été construit ? Oui, il y a eu des difficultés et des épreuves, mais comment l’autre a-t-il pu en arriver à nous tromper ?

Les questions qui commencent par « Pourquoi » ont tendance à fuser dans tous les sens. On ne comprend pas, et on refuse d’y croire.

Il y a certains jours où on va se réveiller (souvent au milieu de la nuit), croire un bref instant que tout va bien, et soudainement, on se rappelle ce qui s’est passé et on se prend une nouvelle gifle en pleine figure.

L’acceptation de ce qui s’est passé sera une étape importante de la reconstruction, mais c’est aussi une étape difficile.

On pensait connaître l’autre, on lui a accordé notre pleine confiance, on a peut-être vécu à ses côtés pendant 5, 10 ou même 30 ans, et soudain, celui ou celle auprès duquel nous avons choisi d’avancer est devenu une sorte d’étranger.

On ne comprend pas qui est ce personnage monstrueux qui nous fait tant de mal. Ça ne peut être notre mari ou notre femme. Non ! Jamais il ne nous aurait fait ça.

Pourtant c’est arrivé, et pour guérir ses blessures, viendra un moment où il faudra accepter de faire le deuil de l’image qu’on avait de l’autre avant, parce que cet autre n’est pas l’être parfait qu’on croyait avoir en face de soi.

Il a ses failles, comme nous d’ailleurs, et l’une de ses failles l’a conduit à commettre ce qui se présente comme irréparable (mais qui peut ne pas l’être dans certains cas de figure)

 

3-Reconnaître sa blessure

Pour entamer le processus de guérison, il est essentiel de reconnaître sa blessure. On attend souvent cette reconnaissance de l’extérieur, mais ce qui compte vraiment ici, c’est surtout de reconnaître soi-même sa douleur.

Une émotion n’est pas là sans raison. Elle demande à être entendue, et tant qu’elle est refoulée ou occultée, elle ne pourra pas se libérer.

Pour trouver la paix, faites face à votre émotion, ouvrez-lui les bras, soyez dans l’accueil de cette émotion et dites-lui quelque chose comme « Ok, je t’entends, je t’accepte et je te reconnais » ou « Oui j’ai mal / Oui je me sens très triste / en colère / déçu(e) / etc. »

Le fait de reconnaître ses émotions et de les accepter est une phase essentielle dans le processus de guérison. Ca demande parfois du temps et de recommencer plusieurs fois, mais le soulagement et la libération finissent par arriver.

Il faut juste accepter de respecter le rythme juste pour soi.

 

4-Donner du sens à ce qu’on vit

Le fait de donner du sens à ce qu’on vit peut être une aide précieuse lorsqu’on entame un chemin de guérison. Je ne parle pas ici de donner un sens à la trahison de l’autre, mais plutôt de voir ce qu’on peut faire à partir de là, quelles occasions ça nous donne de guérir d’autres blessures encore, de travailler sur nous-mêmes et de grandir.

Il faudra souvent là aussi du temps pour pouvoir donner un sens à ce type d’épreuve, car c’est en général après coup, quand on voit de quelle façon on a rebondi et ce qu’on a décidé de mettre en place pour sortir la tête de l’eau, qu’on peut constater quels bénéfices on aura créés à cette situation.

La trahison en elle-même n’aura en général pas de bénéfices directs, sauf lorsqu’elle nous permet de voir sous son vrai jour un conjoint qui n’avait en réalité rien à voir avec ce qu’on avait imaginé. Mais face à une situation qu’on ne peut changer, il y a une infinité de possibilités qui s’offrent à nous pour que nous puissions créer de jolies choses POUR NOUS à partir du chaos qui a soufflé nos anciens points de repère.

 

5-Sortir de la culpabilité

Souvent quand il y a trahison, et particulièrement lorsque le conjoint trahi manque d’estime de lui-même, on a tendance à se tenir pour responsable des faits. « Si je n’avais pas été comme ci, il/elle n’aurait pas fait cela… »

Pensez-vous que ce triturage de méninges va changer quelque chose aux faits ? La réponse est clairement NON ! Vous aurez beau tourner et retourner le truc dans votre tête des milliers de fois, ça ne changera malheureusement rien au fait que c’est comme ça et pas autrement. Autant donc vous recadrer à ce sujet aussi vite que possible, histoire de ne pas rajouter du poids à votre fardeau déjà bien assez lourd ! Cette partie-là est souvent bien difficile à accepter (elle aussi), mais plus vite on reconnaît que nos cogitations dans tous les sens ne servent strictement à rien, plus vite on pourra passer à l’étape suivante de ce chemin de guérison.

Vous avez certes pu commettre des erreurs ou ne pas être parfait (Et oui, vous êtes « juste » un être humain :-)), mais ce n’est pas vous pour autant qui avez obligé l’autre à vous trahir ! Dans un couple, on est toujours deux à tirer les ficelles, et on est deux justement à être responsables de ce qui se passe. Vous ne pouvez pas endosser l’entière responsabilité des difficultés que vous vivez alors que l’autre est lui aussi un adulte qui est responsable de lui-même et fait ses propres choix.

Faites face à vos erreurs pour chercher à vous améliorer et à vous créer une expérience de vie plus lumineuse pour la suite, mais laissez à l’autre ce qui lui appartient et ne cherchez pas à porter à sa place ses propres erreurs. À chacun sa part !

 

6-Ne pas mettre tous les crabes dans le même panier

Quand on a été trahi, il arrivera très souvent qu’on brandisse des phrases du genre « Tous/toutes les mêmes ! » « Je ne ferai plus jamais confiance à un homme / une femme » etc.

C’est la colère qui parle, la tristesse aussi et le désarroi qu’on ressent quand on a été fortement blessé, mais il faut alors se rappeler que chacun a un mode d’emploi différent, et que ce n’est pas parce qu’une personne a mal agit que tout le monde fera pareil.

Vous ne connaissez pas personnellement tous les habitants de toutes les villes de cette vaste planète n’est-ce pas ? Alors vous ne pouvez pas affirmer qu’ils sont tous les mêmes, car ce n’est pas « tout le monde » qui vous a blessé, mais bien une personne en particulier. Laissez les autres en dehors de ça et évitez de vous créer des croyances limitantes à ce sujet.

Cependant, il est également important de considérer ceci : Si nous vivons une telle situation, ce n’est encore une fois pas de notre faute, il y a un concours de circonstances qui nous a conduit là, mais cette situation n’aurait pas été possible si quelque chose en nous n’avait pas ouvert la porte à ce type d’expérience, ou au type de personne qui risquait de nous emmener là.

Il se peut par exemple que la très basse estime que vous ayez de vous-même vous pousse à croire qu’on ne peut pas vous aimer ou encore qu’on ne peut pas avoir envie de construire un couple durable avec vous, et ces croyances (quelque chose que l’on croit mais qui n’est pas pour autant une vérité) auront tendance à vous conduire vers les circonstances et les gens qui vont venir valider vos croyances.

Si vous tournez une page sans chercher à travailler sur vos schémas intérieurs, vous risquez fort de reproduire le même type d’expériences jusqu’à ce que vous alliez chercher le fond du problème !

Ce n’est pas le fait d’être tombé sur le mauvais conjoint qui pose souci, mais le fait de porter en vous une croyance qui dit que vous ne méritez pas d’être aimé, respecté, bichonné, etc.

Ce que je vous recommanderais donc, c’est de chercher à réparer ce qui est à l’origine du problème, plutôt que de rester accroché uniquement sur les conséquences qui en ont découlé. Et voilà encore un aspect positif qui peut ressortir d’une telle épreuve : ça nous donne une occasion unique de comprendre quelque chose sur nous-mêmes et de nous en libérer une bonne fois pour toutes pour que ça n’arrive plus jamais. On ne va pas dire merci à l’épreuve ni au conjoint nous ayant trahi, mais si déjà l’épreuve est là, autant chercher à en faire quelque chose d’utile !

 

7-Pardonner… pour soi

Le pardon, ça ne veut pas dire cautionner ce que l’autre a fait et lui dire que ce n’est pas grave, bien qu’on évoque souvent le pardon comme quelque chose qu’on est censé accorder à l’autre.

Le pardon dans le sens où je l’entends ici, c’est choisir de ne plus laisser cet événement, aussi douloureux soit-il, gâcher notre bonheur présent.

Il vous est arrivé ce quelque chose qui vous a fait très mal ? Ok, c’est un fait, et plus rien ne pourra le changer. Mais allez-vous continuer à vous priver du bonheur que vous pouvez vivre maintenant, chaque jour, parce qu’il vous est arrivé quelque chose hier ?

Ce serait dommage, n’est-ce pas ?

Plus qu’un pardon à accorder, je parlerais plutôt du fait de cesser de s’agripper à cet événement douloureux auquel on ne pourra plus rien changer.

Il y aura bien sûr des décisions à prendre face à une telle situation, et il sera important de ne jamais prendre de décision sur un coup de tête et de se recentrer sur ce que l’on veut vraiment, car quitter un conjoint qu’on aime encore et qui nous aime toujours malgré tout, conjoint que certaines circonstances de la vie ont poussé à faire des bêtises, peut représenter aussi une double punition. Non seulement il y a la douleur de la trahison, mais il y a en plus celle de la rupture et de tout ce que ça implique.

On peut reconstruire un couple après une trahison, mais il faut que les deux partenaires se placent dans une vraie démarche en ce sens et que chacun des deux travaille sur lui-même pour éliminer ce qui a conduit à cette trahison. Avec suffisamment d’amour à la base, c’est faisable, mais autant dire que ça n’a rien de facile et que ça demande bien sûr du temps et d’accepter aussi une phase plus ou moins longue d’inconfort avec ses cris et ses larmes.

Chacun va gérer la trahison d’une façon différente, en fonction de son parcours et de qui il est, mais ces étapes évoquées aujourd’hui seront des pas importants à franchir pour revoir petit à petit la lumière.

La trahison est une épreuve douloureuse, mais comme toute difficulté, elle se surmonte. Il faut juste y aller à son rythme, et faire en sorte d’agir, même si c’est en faisant un tout petit pas, car se morfondre et reste enfermé sur sa douleur ne ferait que la prolonger.

Alors même si on ne sait pas comment s’y prendre, on fait un premier pas, puis un autre, puis un autre encore, et on finit par se relever, que ce soit avec, ou sans l’autre.

Et vous ? Qu’est-ce qui vous a aidé à surmonter la trahison (qu’elle soit amoureuse ou autre) ?

 

Avec mes meilleures pensées

       Laure 🙂

 


 

GRATUIT : Les Petits guides « Transformez votre vie ! 
3guideslignescarre

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

5 Comments

  1. Anne

    19 décembre 2015 at 13:48

    Qu’es-ce qui m’a permis de surmonter la trahison ? Je n’ai pas réussi, malgré tout le développement personnel que j’ai pu accumuler. Cela va faire 6 ans que je tourne en rond. Que reste-t-il d’autre que le « moment présent » et la méditation ? Rien. Un choix par défaut, un choix de survie.

    • Laure Zanella

      19 décembre 2015 at 16:01

      Bonjour Anne,

      Quand on reste coincé sur un tel événement, c’est qu’il y a une blessure en nous qui n’a toujours pas été reconnue, que ça touche directement à la blessure de trahison, à celle d’abandon, de rejet ou encore d’injustice. Cette reconnaissance ne pourra jamais venir de l’extérieur, et c’est à nous de nous donner à nous-mêmes ce dont nous avons besoin. Il y a comme un deuil à faire de ce qui était avant, de la façon dont on percevait celui qui a trahi aussi, et le reste dépend des choix faits par rapport à cette trahison. Quand on a choisi de rester, il y a un gros travail à faire des deux côtés pour recréer un couple neuf et « tirer des leçons » de ce qui a conduit à la trahison, et quand on a choisi de partir, c’est surtout le travail de deuil, d’acceptation et de reconnaissance de la blessure qui va être prioritaire. Il se peut aussi qu’une part de nous reste accrochée à la douleur soit parce que ça remplit un vide, même si c’est d’une façon bien douloureuse, ou encore parce que ça peut amener des « bénéfices » secondaires, comme le fait que d’autres puissent nous accorder leur attention. Les solutions existent toujours et toutes les clés sont en vous pour que vous puissiez vous reconstruire vraiment. Ne vous découragez pas et continuez simplement à vous tourner vers la recherche de solutions plutôt que de rester focalisée sur la souffrance. La Vie saura vous guider, même si ça a mis son temps. Avec mes meilleures pensées

    • Malaucoeur

      28 avril 2017 at 10:18

      Pareille pour moi jamais je n’oublierai cela fais 7ans .toujours la même douleur !

  2. Sandra

    13 août 2016 at 10:05

    Oufff.. complexe se cr….de sujet..sa peux dépendre de bien des circonstances que je vais éviter ici…je suis d’accord la vie veux souvent nous faire comprendre nos failles au travers nos blessures MAIS.. hiihiiiii non désolé sa viens pas toujours de nous ..il peut arriver que subtilement les choix de l’autre te face passer pour la personne qui a provoqué cette trahison..le geste avais déjà été posé..la réaction es venu après..ce qui es à mon avis très justifier…mais entre le savoir et le voir..laisse toujours la possibilité à l’autre de dire que non.. c’est notre façon de réagir qui va tous provoquer..comment ne pas assumer ses choix et ne pas passer pour une mauvaise personne

  3. Julie

    2 juin 2017 at 23:52

    Merci pour cet article vraiment bien développé.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *