Le bon moment n’existe pas !

By on 3 décembre 2015

Crédit image : Bonnybbx - Pixabay.com

Crédit image : Bonnybbx – Pixabay.com

Le bon moment n’existe pas !

Vous est-il déjà arrivé de songer à l’un de vos projets et de vous dire que vous vous y mettrez quand vous serez suffisamment prêt, quand vous aurez suffisamment de temps, suffisamment d’argent, quand les bonnes conditions seront réunies, quand vous aurez acquis suffisamment d’expérience, quand vous serez sûr de pouvoir réussir, etc. ?

C’est bien le cas, n’est-ce pas ? Bien souvent, nous remettons à plus tard ce qui nous tient à cœur parce que nous aimerions avoir des garanties, être sûrs que les circonstances extérieures seront idéales pour nous permettre d’aller au bout de notre projet, mais en adoptant cette stratégie, nous passons plus de temps à attendre qu’à vivre réellement, et ce que je vous dirais, c’est que de toute façon, le bon moment n’existe tout simplement pas…

 

 

Pas de garanties !

Considérons en premier lieu notre désir d’être sûrs du résultat que nous allons obtenir, d’être sûrs que les conditions seront favorables, d’être sûrs que … Dans la vie, on ne peut jamais être sûr de quoi que ce soit. Les conditions extérieures bougent sans arrêt et évoluent à chaque instant.

Nous aurons beau déployer toute l’énergie possible, nous ne pourrons jamais avoir un contrôle suffisant sur ce qui se passe au-dehors ou encore sur les autres pour avoir des garanties.

Concrètement, on ne peut pas savoir quels seront les résultats de nos actions avant d’avoir agi. On ne pourra voir de quoi il retourne qu’une fois que nous aurons un recul suffisant.

Certaines personnes hésitent à se lancer dans une direction qui leur tient à cœur parce qu’elles ont peur d’échouer, mais un échec n’est pas la fin de quelque chose, une porte qui se fermerait définitivement… C’est juste l’obtention d’un résultat qui ne cadre pas avec l’objectif visé, et on peut rebondir là dessus pour faire d’autres choix, apprendre de nos erreurs et obtenir un résultat différent et meilleur la prochaine fois !

Si on ne bouge pas par crainte de l’échec, on passe à côté de la possibilité d’évoluer et de progresser, d’acquérir de nouveaux outils et tous les éléments qu’il nous faut pour pouvoir atteindre notre but un peu plus loin en cours de route. Et bien sûr, on passe aussi à côté de la possibilité de réussir, parce que personne ne fera le chemin à notre place.

 

 

Se sentir insuffisant…

D’autres personnes hésitent à se lancer dans de nouveaux projets qui leur tiennent à cœur parce qu’elles ont peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas avoir assez à apporter, ou alors, elles ont carrément tendance à croire qu’elles ne possèdent aucune connaissance ou aucun outil qui pourraient être utiles à d’autres.

Ce que je vous dirais de ce côté, c’est que si tous les enseignants attendaient d’être au sommet de leur évolution, personne n’aurait jamais enseigné (et je ne serais pas en train d’écrire cet article non plus 🙂 )  ! Notre chemin ne s’arrête jamais. Il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre, à travailler, à faire bouger… Il n’y a pas une marche finale qui, une fois atteinte, nous permet de détenir la sagesse absolue. On peut toujours encore progresser et évoluer, et par rapport à ma propre expérience, je vous dirais que le fait de chercher à transmettre quelque chose à d’autres est souvent le meilleur moyen d’apprendre soi-même !

En effet, quand on cherche la réponse pour quelqu’un d’autre, on ira bien souvent beaucoup plus loin dans nos réflexions qu’on ne l’aurait fait juste pour soi. De nombreuses personnes ont une tendance naturelle à plus se préoccuper du bien-être des autres que du leur, et du coup, quel meilleur tremplin que de vouloir apporter quelque chose à d’autres ?

Combien de fois j’ai pu trouver des réponses pour mon propre cheminement en écrivant un article par ici ou en travaillant sur une étude individuelle ! Quand on fait quelque chose pour les autres, on se positionne différemment dans sa démarche et il est bien plus facile de se brancher sur sa source intérieure, là où se trouvent toutes les réponses.

Alors s’il existe en vous une envie profonde d’avancer dans un sens particulier et que vous hésitez à vous lancer parce que vous croyez ne pas avoir suffisamment à apporter, je vous dirais de ne plus attendre et de faire un premier pas dans cette direction !

Chacun de nous évolue à son propre rythme et même si vous avez le sentiment de n’avoir encore que peu de choses à proposer, il y aura forcément des gens qui auront fait un peu moins de chemin et à qui vos connaissances et partages pourront être utiles ! Viendront vers vous les personnes que vous pourrez accompagner, et vous aurez tout le loisir de continuer à apprendre pour apporter de plus en plus aux autres comme à vous-même.

Quand vous dites « Inutile de venir vers moi, je n’ai rien à vous apporter », vous cherchez à définir à la place des autres ce qui peut leur être utile ou non. Laissez ces autres libres de choisir si oui ou non ce que vous avez à proposer peut leur convenir. Vous présentez vos cartes, les autres choisissent de les piocher ou pas ! A chacun sa part 🙂

J’en profite pour faire passer ici un message à plusieurs de mes consultants, parce que je sais que vous me lisez et j’espère que vous oserez suivre votre élan intérieur parce qu’il y a beaucoup à y gagner pour chacun. Lancez-vous !  🙂

 

 

Petits pas

Par ailleurs, quand on veut avancer dans une nouvelle direction, il n’y a pas besoin de faire le saut de l’ange pour plonger dans la mer 20 mètres plus bas. On peut aussi faire un premier petit pas, un petit quelque chose qui va nous rapprocher de notre objectif, tout en restant plutôt confortable. Ensuite on pourra recommencer l’opération, puis une fois encore, et autant de fois que nécessaire pour évoluer progressivement sur le chemin jusqu’à atteindre la ligne d’arrivée.

À chacun de définir ce qui est OK pour lui ou pas. Il n’y a pas de règles à suivre et jamais d’obligations de quoi que ce soit.

Le truc c’est que, quand vous vous limitez à cause de la peur, vous êtes dans la frustration et la souffrance, parce que vous êtes en résistance alors que cette part plus profonde de votre être vous dit d’y aller !

C’est comme une sorte de déchirement intérieur, car nous savons que nous sommes notre propre ennemi et qu’au final, c’est nous qui posons la barrière qui nous empêche d’avancer.

Osez suivre votre inspiration et laissez-la vous guider.

Quels sont les risques après tout ? Que ça ne fonctionne pas ? Et alors ? Le monde ne pas va s’écrouler n’est-ce pas ?

Peut-être avez-vous peur qu’on vous juge ou qu’on vous pointe du doigt ? Et alors ? Ca changera quelque chose à qui vous êtes ? Non ! Ce n’est rien d’autre qu’un avis extérieur, et les personnes qui vous jugeront ne feront au final que vous parler d’elles.

Quand quelqu’un vous blâme parce que vous échouez, c’est souvent parce que cette personne n’ose pas se lancer et faire ce qu’elle a vraiment envie de faire. Elle projette alors ses propres frustrations sur vous, cherchant à compenser le vide qui existe en elle.

Une personne en harmonie avec elle-même n’adoptera jamais ce type de comportement. Dès lors qu’il y a jugement, il y a blessure, aussi, voyez que ce qui se passe ne vous concerne pas réellement.

En résumé, je vous dirais que quels que soient vos projets et vos envies, il n’y aura jamais de moment parfait. En fait si : ce moment parfait, c’est maintenant ! Ou le « maintenant » que vous allez choisir pour vous lancer.

Mieux vaut essayer et ne pas atteindre son objectif (et donc avoir la possibilité d’en viser un autre), que de ne rien faire et d’arriver au bout de sa vie rongé par les regrets.

Peut-être que vous allez vous planter, mais comme le dit un joli proverbe, qui ne se plante pas n’a aucune chance de pousser 🙂

Faites de votre mieux, mais faites quelque chose, et laissez votre élan intérieur s’exprimer ! Il y a tellement de joie à y gagner…

À vous de décider !

Si vous avez envie de partager avec nous vos réflexions sur ce sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaire tout en bas de page.

En vous souhaitant à tous une excellente journée.
Laure

 


 

Découvrez les derniers arrivants en éditions papier !

Cliquez sur les couvertures ci-dessous pour accéder à l’ouvrage sur Amazon.fr

(Egalement dispo sur tous les autres sites Amazon – Edition papier et Kindle)

Liste complète des ouvrages de Laure en cliquant ICI !

 

 

 


 

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

10 Comments

  1. CHRISTELLE

    3 décembre 2015 at 15:30

    Merci Laure pour cet article intéressant !!! Un de plus 😉
    Oui, ce qui me freinerait c’est de ne pas être à la hauteur… et aussi, j’aurais tendance à mettre le panneau « inutile de venir vers moi » tellement j’ai eu l’habitude d’être rejetée dans mon enfance…
    Bonne prise de conscience, merci merci merci, je vais continuer mon cheminement en corrigeant tout ça…
    Je me rends compte, par contre, que la peur du jugement disparaît petit à petit…, super ces prises de conscience grâce à votre article !!!
    Belle journée et à bientôt.
    Christelle

    • Laure Zanella

      4 décembre 2015 at 09:36

      Merci pour votre message Christelle. Je suis contente de voir que vos craintes disparaissent petit à petit, et ça ira de mieux en mieux au fil de votre cheminement ! Doucement, mais sûrement, les choses se mettent en place pour vous laisser le champ libre 🙂 Passez une excellente journée !

  2. jocelyne

    3 décembre 2015 at 15:49

    Bonjour Laure,
    C’ est avec un moral très bas que j’ ai lu ce texte aujourd’hui. Je crois même que j’attendais de voir qu’ elle éclairage vous m’ aurez apporté. J’étais presque sur que ça m’ aurait fait du bien.
    Je dois avancer dans ma vie mais j’ ai l’ impression d’ avancer dans le brouillard. Je garde confiance malgré tout.
    Le bon moment n’ existe pas en effet. Je dois me faire confiance quoi qu’ il arrive.
    Merci et à bientôt!
    Beaucoup de bénédictions à vous

    • Laure Zanella

      4 décembre 2015 at 09:38

      Bonjour Jocelyne,

      Ces périodes de brouillard ne sont pas toujours faciles à traverser, mais quand tout devient flou au dehors, c’est surtout pour nous inviter à regarder en nous et à régler ce qui doit encore l’être. Tout a toujours un sens et cette phase vous apportera sans doute beaucoup de bonnes choses pour la suite de votre cheminement 🙂 Avec mes meilleures pensées

  3. Martine

    3 décembre 2015 at 15:56

    Bonjour Laure,
    SE SENTIR INSUFFISANT : tiens donc, mais on dirait que ça me parle ! Tout à fait ce dont nous avons parlé. Merci pour ce petit clin d’oeil. Toujours un plaisir de vous lire.
    Bonne journée à vous.
    MARTINE

    • Laure Zanella

      4 décembre 2015 at 09:38

      Et merci pour votre message Martine 🙂 Passez une belle journée vous aussi !

  4. DAVID

    3 décembre 2015 at 23:52

    Oscar Wilde, qui fut beaucoup attaqué pendant sa vie, disait :
     » Visez la lune, si vous la ratez, au moins vous atterrirez dans les étoiles ! »
    Ce qui signifie que le fait de faire quelque chose, même si l’on échoue, donne un peu de piquant à notre vie, un peu de sel, car il y a du risque.
    Bonne journée à tous, et si vous en avez l’occasion, écoutez la chanson :
    l’horloge du groupe de rock / folk québécois : les cowboys fringants. Elle est très philosophique, surtout le dernier couplet.

    • Laure Zanella

      4 décembre 2015 at 09:40

      Merci pour votre message David ! Belle citation que celle-ci ! Effectivement, même si nous n’arrivons pas à atteindre nos objectifs principaux (la lune), nous aurons malgré tout avancé, et atterrir dans les étoiles, c’est déjà bien sympa 🙂 Belle journée à vous !

  5. Lisa de Coninck

    22 janvier 2016 at 13:14

    Merci Laure, le moment est là parce que je suis lå. J’aime les articles que tu m’envoie ça me donne courage et bonheur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *