Le mythe de l’âme sœur…

By on 11 mars 2017

 

Crédit photo : karenwarfel – Pixabay.com

Le mythe de l’âme sœur…

Suite à la republication hier d’un ancien article parlant de comment utiliser la loi d’attraction pour trouver « l’âme soeur », vous avez été nombreux à me poser des questions par rapport à cette fameuse notion d’âme sœur ou par rapport à celle de flammes jumelles.

J’ai donc eu envie aujourd’hui de creuser le sujet à travers un nouvel article, car comme l’évoquait celui d’hier, le fait de croire qu’il existe sur cette Terre une seule personne (donc une seule âme incarnée, ou plutôt une moitié d’âme) qui serait la seule et unique à pouvoir nous offrir l’amour vrai est à mon sens une énorme croyance limitante qui provoque pour ceux qui y adhèrent bien des souffrances.

Je présente d’avance mes excuses à tous les rêveurs romantiques que je risque de faire tomber de leurs nuages, parce que bien que faisant moi aussi partie de cette catégorie, il y a certains aspects de ce qu’on peut entendre sur ces thèmes qui représentent pour moi des incohérences et qui font que toute notre vie durant (ou tout du moins, tant qu’on adhère à ces croyances) on se ferme à soi-même une infinité de portes qui pourraient nous permettre de vivre de très belles expériences au niveau amoureux.

Je vais ici partager avec vous ma réflexion sur le sujet, libre à vous ensuite d’en faire ce que bon vous semblera. C’est parti !

 

 

Ma définition de l’âme sœur

Il m’arrive dans mes textes d’utiliser la notion d’âme sœur, mais quand j’en parle, je ne l’entends pas au sens littéral. Pour moi, on pourrait tout à fait trouver de nombreuses « âmes sœurs » sur notre chemin au cours d’une vie. Les personnes que j’appelle âmes sœurs sont ces partenaires de vie avec qui l’échange se déroule à un niveau supérieur, quand il y a une réelle connexion entre les deux êtres, quand on a atteint un niveau suffisant de conscience de soi pour fonctionner avec son cœur et attirer ainsi à soi un être qui sera dans la même ouverture.

Une âme sœur ça pourrait être quelqu’un avec qui on partage une relation amoureuse qui est totalement à l’opposé d’une relation toxique. C’est à mon sens un lien lumineux, qui fait pétiller nos yeux, qui fait chanter notre coeur et nous permet de nous sentir vraiment bien de part et d’autre. Attention, on ne parle pas ici d’un lien de dépendance où l’autre nous semble nécessaire pour continuer à exister. On parle d’un lien équilibré, sain, où chacun des partenaires peut être lui-même, libre d’exprimer sa nature profonde sans qu’il y ait tentative de contrôle de la part de l’autre.

En gros, ce que j’appelle âme sœur, c’est la relation amoureuse idéale à nos yeux, modèle qui varie bien sûr en fonction des souhaits de chacun.

Deux âmes sœurs se sont pour moi deux personnes qui regardent dans la même direction, avec le même souhait de grandir ensemble et qui sont prêts à surmonter les épreuves et les obstacles main dans la main.

Mes parents forment ce genre de couple là, et j’ai plusieurs autres modèles autour de moi qui sont dans le même cas.

 

Je parlerais d’une belle compatibilité sur le plan humain parce que les deux personnes vibrent sur la même fréquence et se placent dans un même élan positif par rapport au couple.Ça ne signifie pas pour autant que l’un et l’autre des partenaires du couple sont la moitié d’un même tout ou qu’ils vivent un attachement particulier au niveau spirituel, et justement…

 

 

 

Du côté de l’âme

C’est là qu’arrivent les incohérences à mon sens. Je trouve très romantique l’idée qu’une personne très spéciale sur cette Terre puisse être notre moitié. C’est très beau, et dans les films ou les livres, ce genre de relation me fait toujours pleurer 🙂 mais quand on considère les choses du point de vue de l’âme, il y a quelque chose d’assez illogique dans le fait de croire qu’on puisse être relié d’une façon toute particulière à une autre âme qu’on serait censé retrouver lors de notre prochaine incarnation sous peine de passer à côté de l’amour vrai.

Pour moi, nous tous, sous notre forme spirituelle, nous faisons partie du Grand Tout, ce que certains vont appeler Dieu. C’est comme si nous étions tous de petits morceaux d’un grand ensemble. Nous faisons tous partie de la même énergie et nous sommes tous reliés les uns aux autres. D’une certaine façon, on pourrait aussi se comparer à des fourmis. Nous travaillons tous en coopération les uns avec les autres, même si une fois incarnés dans la chair, ça ne se remarque pas toujours qu’il s’agit d’une coopération 🙂 Chacun a pourtant l’occasion d’apprendre un peu plus sur lui-même et de continuer à évoluer.

Le fait qu’on soit amené au cours de nos nombreuses vies à recroiser des âmes avec qui nous avons déjà été en lien lors d’une vie terrestre précédente me paraît assez naturel. Voyez simplement le nombre de personnes que nous croisons au cours d’une année et imaginez ce que ça donne à l’échelle de toute une vie. Il y a forcément dans le lot à un moment ou à un autre des âmes qui ont déjà fait partie de notre route avant et réciproquement.

Peut-être aussi que deux âmes pourraient choisir avant de s’incarner de bosser ensemble une nouvelle fois au cours de cette vie sur tel ou tel aspect. Elles pourraient alors choisir de naître dans un contexte bien précis qui favoriserait le fait de se recroiser concrètement au cours de leur cheminement. Pourquoi pas ! Ça arrive sans doute régulièrement aussi. Mais ce qui me gêne dans la notion d’âme sœur telle qu’on l’évoque habituellement, c’est cette idée d’appartenance, du genre « Ca, c’est MON partenaire ! Il sera à moi dans cette vie et dans toutes les suivantes et puis c’est tout ! » vous voyez le genre ? 🙂

Ma conception des choses est qu’une fois libérés de notre ego et de notre mental, la possessivité, la jalousie, le besoin d’être avec l’autre et toutes les autres notions allant dans le même sens disparaissent. Je ne crois pas que nos âmes soient attachées les unes aux autres, parce que du point de vue de l’âme, il n’y a que de l’Amour vrai, qui est différent de l’attachement, et l’Amour vrai rend libre. L’attachement n’est pas de l’amour, c’est de la dépendance.

Je crois que ce qui compte du point de vue de l’âme, ce n’est pas de retrouver un partenaire particulier pour avancer au cours d’une vie terrestre. Ce qui compte, c’est de pouvoir avancer, de la meilleure façon qui soit, d’un côté comme de l’autre. Alors s’il peut être utile à deux âmes de se retrouver pour continuer à travailler ensemble, il y a sans doute de l’autre côté de quoi organiser la chose, mais ce n’est pas pour autant une sorte de chemin obligatoire qui serait le seul à pouvoir nous faire vivre l’amour avec un grand A au cours de cette vie terrestre.

 

 

 

De multiples possibilités

S’il existe des familles d’âmes de l’autre côté, des âmes qui se trouvent à un même degré d’avancement en quelque sorte, je crois tout à fait possible que ces âmes fassent en sorte de se retrouver « en bas » pour travailler en équipe d’une façon ou d’une autre. Ces âmes ne se placeront pas nécessairement dans les mêmes rôles d’une vie à l’autre et pourront adopter de nouvelles casquettes selon les besoins de chacun. Peut-être aussi que deux âmes qui ont besoin d’évoluer par rapport à la notion d’amour inconditionnel par exemple vont se retrouver en tant que couple un certain nombre de fois au cours de leurs incarnations pour avoir l’occasion de poursuivre le travail.

Mais nous sommes tellement nombreux sur cette Terre… Il n’existe pas une seule personne (une seule âme) particulière qui a besoin de travailler sur la même chose que nous. Il n’y a pas une seule personne spéciale avec qui on pourrait vivre le grand amour et qui nous empêcherait de connaître la plénitude amoureuse si jamais on ne la rencontrait pas au cours de cette vie.

Je crois que nous travaillons tous en équipe, main dans la main. Certains d’entre nous ont besoin de travailler sur certains aspects, d’autres sur d’autres. Mais quoi qu’il arrive, nous faisons tous partie d’un même tout, et que ce soit à travers un visage ou un autre, nous avons tout à fait la possibilité de vivre ce que nous avons envie de vivre avec quelqu’un qui vibrera sur la même fréquence que nous.

Et il n’existe pas juste une personne sur cette Terre qui vibrerait sur cette même fréquence. Il y a tout un tas de gens qui en sont au même stade que nous, avec les mêmes souhaits, les mêmes rêves et ainsi de suite.

Alors oui, bien sûr que c’est beau de croire qu’il y a une personne très spéciale qui est faite pour nous et que personne d’autre en dehors de cette personne ne pourra nous compléter aussi bien. Mais c’est aussi une croyance qui nous limite et fait qu’au lieu de vivre pleinement ce que nous vivons, nous sommes dans une projection constante vers un idéal bien particulier qui nous fait croire que tant que nous ne trouverons pas le bonheur directement avec notre partenaire, tant que ça ne sera pas l’osmose parfaite, nous ne serons pas avec la bonne personne.

C’est comme si on attendait un déclic particulier, une sorte de perfection au sein de la relation pour se dire que cette fois c’est bon, et si jamais on ne trouve pas cette perfection, alors on passe à la relation suivante en continuant de chercher quelque chose qui n’existe pas. Une relation constructive n’est pas nécessairement une relation où tout va bien tout le temps. Il y a toujours des difficultés et des conflits et c’est la façon d’apprendre à gérer tout ça qui fait qu’on peut avancer ensemble.

Par ailleurs, le bonheur ne peut pas provenir de l’autre. Le bonheur ne peut provenir que de l’intérieur. Si vous attendez de trouver LA relation qui coule de source pour vous dire « Ça y est, j’ai trouvé mon âme sœur, maintenant je peux exister pleinement », vous risquez de passer à côté de votre vie et de vivre beaucoup de souffrance.

Ça ne veut pas dire bien sûr qu’il faut rester dans un couple qui ne nous convient pas. Voyez simplement si ce que vous vivez sonne juste pour vous ou non, si vous pouvez trouver des solutions ensemble ou pas, mais voyez aussi que ce n’est pas parce qu’une relation rencontre des difficultés qu’on ne se trouve pas à la bonne place pour nous dans le moment présent.

Le couple n’est pas censé nous rendre heureux. C’est une expérience faite pour grandir, parce qu’il n’y a pas meilleur miroir qu’un partenaire de vie. Il y a énormément à apprendre sur soi à travers l’autre, y compris dans les relations dysfonctionnelles d’ailleurs. Chaque expérience peut nous aider à avancer si nous choisissons de regarder à l’intérieur de nous.  Si on commence à « utiliser » le couple comme un miroir pour travailler sur soi plutôt que d’en attendre la clé du paradis sur Terre, on pourra profiter beaucoup plus de ce passage ici bas et vivre beaucoup moins de déception et de souffrance.

Nous sommes toujours avec la meilleure personne pour nous, au moment où nous vivons une relation. Ça ne veut pas dire que cette personne est censée rester à nos côtés durant toute une vie. Certaines feront un bref passage, d’autres resteront plus longtemps. Mais chaque relation est un reflet de notre lien à nous-mêmes et est là pour nous donner l’occasion de nous libérer un peu plus de nos chaînes.

Il y aura peut-être dans le lot des âmes déjà rencontrées lors de vies passées et peut-être même des âmes faisant partie de notre « famille d’âme », mais est-ce que ça veut dire pour autant que nous sommes « engagés » d’une façon particulière avec une autre âme et qu’il n’y a qu’en nous liant à elle sur le plan terrestre que nous pourrons connaître l’Amour vrai ? Je ne crois pas non.

Si je réfléchis à la chose en mettant mon ego de côté, ce que je voudrais pour toutes les âmes présentes autour de moi, c’est que chacune puisse se réaliser pleinement, quelle que soit sa façon de le faire et avec qui elle le fait.

Ma conviction est que du point de vue de l’âme, nous sommes tous entièrement libres de tout attachement. Nous ne sommes pas prisonniers de nos schémas terrestres et de nos blessures. Nous sommes juste dans l’Amour, inconditionnel, et nous sommes heureux de voir les autres morceaux du tout trouver leur chemin, que ce soit en participant activement à leur progression, ou en les laissant faire le chemin avec d’autres morceaux du Tout.

 

 

 

Ouvrir les portes

Alors, en ce qui concerne notre existence terrestre, si vous êtes en quête de votre « âme soeur », de la personne avec qui vous pourrez vraiment partager le genre de relation que vous avez envie de vivre, le sommet de ce que vous pourriez imaginer, n’ayez aucune crainte, car il y a suffisamment de personnes que cette Terre qui ont les mêmes attentes que vous pour que d’une façon ou d’une autre, vous puissiez rencontrer l’une d’elles pour vivre ce que vous désirez vraiment vivre.

Vous l’appellerez sans doute votre âme sœur, parce que vous ressentiez un lien profond entre vous et vous aurez le sentiment de l’avoir toujours connue. Vous aurez le sentiment que cette relation est unique, que c’est la seule qui pourrait vous faire ressentir ce que vous ressentez. Mais concrètement, il y a bien d’autres personnes avec qui vous pourriez vivre le même genre d’expérience, seulement, vous serez trop occupé avec votre grand amour pour vous préoccuper des autres éventualités 🙂

Le message que je souhaite aussi faire passer ici est que si vous avez vécu une telle relation et que cette relation s’est terminée, comprenez que votre vie ne s’arrête pas à ce lien-là et que si vous avez pu attirer à vous une telle relation, c’est que vous vous placez déjà dans des schémas intérieurs permettant à ce type d’expériences de se manifester à vous !

Alors profitez de l’occasion qui vous est donnée pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné, pour guérir vos plaies, prendre soin de vous, et ouvrir ainsi la porte à quelque chose de plus grand encore pour la suite.

Chaque relation est là pour nous aider à grandir, et en  utilisant votre passé pour prendre de plus en plus conscience de vous-même et de vos schémas intérieurs, vous allez pouvoir créer dans votre expérience de vie quelque chose de plus lumineux encore, même si ça vous semble impossible au stade actuel.

Le seul moyen de vérifier de quoi il retourne sera d’expérimenter la chose par vous-même, quand vous serez prêt à le faire. Il n’y a rien qui presse, pas de train que vous pourriez louper, car c’est vous qui créez tout ce que vous vivez, que vous en ayez conscience ou pas.

Laissez-vous simplement porter par ce que vous ressentez, et gardez en vue qu’il existe une infinité de possibilités, et que si vous voulez vivre ce que vous définiriez comme une relation « d’âmes soeurs », rien ne pourrait vous en empêcher. Il existe suffisamment de candidats potentiels pour que vous puissiez trouver exactement ce qu’il vous faut. Et vous pourrez même reproduire l’expérience autant de fois que vous le voudrez (si vous le voulez bien sûr).
À vous de jouer maintenant !
Avec mes meilleures pensées
Laure

 

 

 

+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site  – Ma chaîne Youtube – Mes livres/ebooks

Formations accompagnées en ligne et outils subliminaux « Transformez votre vie »


 

 

 


 







About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

One Comment

  1. VOIGNIER

    12 mars 2017 at 15:45

    Merci beaucoup Laure pour tous ces textes qui résonnent avec mon âme et me font tant de bien
    Gratitude

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *