Le triangle de la vie : Pour transformer notre perception de ce que nous vivons et nous libérer de la souffrance

By on 22 septembre 2015

 

Crédit image : Pixabay.com

Crédit image : Pixabay.com

 

Le triangle de la vie : Pour transformer notre perception de ce que nous vivons et nous libérer de la souffrance

 

Vous arrive-t-il souvent d’être dans l’accusation face à ce que d’autres ont pu vous faire ou dire ? Vous arrive-t-il souvent de ressasser le passé, de sentir la tristesse, la colère, ou d’autres émotions monter encore et encore, ne faisant que tourner en rond ?

Je suppose que ça nous arrive à tous, à des degrés différents en fonction de ce que nous avons vécu et du chemin déjà parcouru vers la guérison de nos blessures.

Il existe pourtant de multiples solutions, de multiples outils pour sortir de ce piège qui ne nous conduit nulle part, et j’aimerais aujourd’hui creuser plus loin dans ce sens et vous parler ou plutôt vous reparler de l’un de ces outils : Le triangle de la vie…

 

Changement de point de vue

Je vous proposais lors d’un précédent article de vous appuyer sur ce que vous vivez avec les autres pour avoir une perception plus claire de votre façon de vous positionner et ainsi devenir une meilleure version de vous-même.

Ce que je vous propose à présent, c’est de renverser la vapeur et d’apprendre à regarder l’autre différemment, en adoptant son point de vue et en faisant preuve d’empathie à son sujet pour sortir des conflits et aussi de vos blessures.

Le triangle de la vie dit ceci :

Les autres sont avec moi comme je suis avec eux et avec moi-même.

Le degré de souffrance (peurs et émotions) est le même de part et d’autre.

En voici une petite illustration reprise du livre de Lise Bourbeau « La guérison des 5 blessures », suite de « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même ». Merci Juliette de m’avoir parlé de cette suite, tout aussi précieuse que le premier ouvrage ! 🙂

triangle

Ca veut dire que lorsque quelqu’un vous attaque et vous dénigre par exemple, c’est parce qu’il se sent lui même attaqué et dénigré, ou parce qu’il a peur que ce soit le cas, et si l’autre vous attaque et vous dénigre, il y a toutes les chances aussi que vous le fassiez avec votre propre personne.

Si vous êtes en parfait équilibre intérieurement, vous n’attirez tout simplement pas à vous ce type d’expériences, aussi, lorsque vous vous retrouvez confronté à des situations de ce type, c’est un joli panneau qu’on vous brandit sous le nez pour vous permettre de continuer à avancer dans votre cheminement personnel, mais revenons à notre thème du jour.

 

Tout est question d’interprétation

Il y a une distinction importante à faire entre les faits concrets et l’interprétation qu’on en fait, la façon dont on peut ressentir les choses. Votre interlocuteur pourrait en effet se sentir rejeté par vous alors que votre intention n’est pas du tout celle-ci, mais il est important de considérer le ressenti de l’autre pour pouvoir mieux le comprendre et désamorcer le problème au lieu que l’un et l’autre reste campé sur ses positions au milieu de ce qui est au final une sorte d’immense malentendu.

Quand quelqu’un s’en prend à vous, comprenez que vous n’êtes pas la cible réelle, mais que cette personne est en souffrance et ne fait que réagir à ses propres peurs et schémas. L’objectif de cette personne n’est pas de vous faire du mal, mais plutôt de se défendre du mal qu’on risque de lui faire ou de celui qu’elle ressent à cause de son interprétation personnelle de votre attitude.

Chacun aura tendance à réagir d’une certaine façon à un stimulus extérieur en fonction de ses propres filtres, aussi, il est important de garder à l’esprit que ce qui est vrai et juste pour les uns ne le sera pas nécessairement pour les autres.

 

Voir la blessure derrière le masque

Ce qu’il faut considérer aussi, c’est que plus l’accusation et le jugement sont importants, plus la douleur qui se cache derrière et les peurs reliées le sont aussi.

Une personne très agressive par exemple sera en général une personne qui souffre énormément. Ça ne doit pas représenter une excuse qui permet à l’autre de continuer à nous agresser bien sûr, mais quand on arrive à regarder les choses sous cet angle, on se sent immédiatement moins blessé par ce que l’autre peut dire ou faire, parce qu’on comprend que nous ne sommes pas la cible réelle et que l’autre ne fait que projeter sur nous sa souffrance personnelle.

Le triangle est aussi actif lorsqu’il s’agit de peurs. Nous avons autant peur de ce que les autres pourraient nous faire que de ce que nous pourrions leur faire de notre côté, ou encore de ce que nous pourrions nous faire à nous-mêmes.

Par exemple, la peur d’être trahi implique aussi la peur de trahir les autres ou de se trahir soi-même, et toujours au même degré.

 

Mise en pratique…

Pour déjouer de plus en plus les mécanismes de votre ego (car c’est bien lui qui se cache derrière ces différents pièges), je vous invite à jouer avec ce processus aussi souvent que possible et à chercher à identifier toutes les composantes lorsque vous êtes dans le jugement ou lorsque vous vous retrouvez face à quelqu’un qui vous juge.

Au lieu de rester accroché aux faits concrets, tels qu’ils se présentent devant vous, demandez-vous ce qui se cache derrière.

Si l’autre me critique, en quoi ai-je peut-être critiqué l’autre / en quoi a-t-il pu se sentir critiqué, et en quoi ai-je tendance à me critiquer moi-même ?

Si je critique l’autre, en quoi ai-je peur qu’on me critique / en quoi ai-je tendance à me critiquer moi-même ?

Rappelez-vous toujours que si l’autre ou vous-même êtes en réaction, c’est qu’une blessure est activée, et en prenant conscience de ça, vous allez pouvoir entamer le processus de guérison.

Au lieu d’interpréter les attaques extérieures comme quelque chose de gratuit, entendez la souffrance de l’autre, entendez ses peurs, et profitez-en par la même occasion pour voir ce qui se passe de votre côté et comprendre quelque chose à votre propre sujet.

Vous ne pouvez pas changer l’autre et faire le chemin à sa place, mais en prenant du recul et en voyant ce qu’il y a au-delà du masque, vos tensions intérieures vont s’apaiser, vous serez plus à même de faire preuve de compassion envers l’autre, et cet autre le ressentira inconsciemment et aura alors plus de facilité à sortir lui-même de ses mécanismes destructeurs. Il ne le fera peut-être pas, mais ça lui appartient.

La clé ici est de pouvoir transformer votre regard sur les agissements des autres pour créer un sentiment de paix plus profond en vous et continuer ainsi à avancer dans votre propre cheminement.

 

Alors… arrivez-vous à repérer ce fameux triangle dans l’une ou l’autre des situations problématiques que vous vivez actuellement ou avez vécues par le passé ? Et que comprenez-vous à ce sujet maintenant ? N’hésitez pas à partager votre propre expérience en la matière en laissant un commentaire tout en bas de page 🙂

 

Avec mes meilleures pensées

            Laure

 


Découvrez les derniers arrivants en éditions papier !

Cliquez sur les couvertures ci-dessous pour accéder à l’ouvrage sur Amazon.fr

(Egalement dispo sur tous les autres sites Amazon – Edition papier et Kindle)

Liste complète des ouvrages de Laure en cliquant ICI !

 

 

 

 

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

4 Comments

  1. Patricia D

    22 septembre 2015 at 15:32

    Bonjour.Il est vrai que ce que nous ressentons se reflète dans la vie. A l âge d environ 16 ans je vivais un mal être, sentiments de ne pas être à ma place, doute de mes capacités, tristesses, j avais l impression que mes camarades de classes se moquaient de moi, qu ils parlaient de sur moi, me critiquaient, m observaient. Cela me rendaient encore plus mal, et me confortais dans mon idée d être « nulle ». J en suis arrivée à un tel point que j ai fais un malaise en cour! J ai eu comme un déclic à ce moment là, il fallait que cela cesse! J ai commencé à essayer de comprendre le pourquoi de ce mal être, qui n était pas là auparavant, je me suis forcée à regarder les élèves de ma classe, beaucoup me souriaient, personne ne me regardaient, ni ne me critiquaient! J ai décidé de leur parler, je les interessais! Je me suis fais du mal toute seule, je me suis ccréée cette situation qui aurait pu mal finir pour moi, uniquement parcequ un matin je me suis sentie inutile, et inintéressante, mon cerveau ma dit d accords, et tout c est enchaîné!! C est effrayant quand j y repense, mais c est une bonne leçon. La vie est bien le reflet de nos penseees. Merci de m avoir lu.

    • Laure Zanella

      22 septembre 2015 at 16:21

      Merci pour votre témoignage Patricia ! Oui, notre mental, et plus précisément notre ego, nous joue bien des tours. Nous construisons tout un tas de scénarios négatifs en fonction de notre interprétation personnelle de la réalité, alors que concrètement, il s’agit bien souvent d’illusions pures et simples. En prenant soin de nos blessures et en évoluant sur le chemin de la guérison, ces scénarios de l’ego se dissipent de plus en plus pour nous laisser libres d’être qui nous sommes vraiment, dans la joie. Passez une belle fin de journée 🙂

  2. Pingback: Incarnez le changement ! | Transformezvotrevie

  3. Pingback: Loi d'attraction : 1 point essentiel qui va vraiment tout changer ! | Transformezvotrevie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *