Parlez de votre vie telle que vous la souhaitez plutôt que telle qu’elle est…

By on 8 décembre 2016

 

Crédit photo : DGlodowska – Pixabay.com

Parlez de votre vie telle que vous la souhaitez plutôt que telle qu’elle est…

La loi d’attraction nous dit ceci : nous attirons à nous des circonstances et événements extérieurs qui correspondent à ce vers quoi on dirige notre attention la majorité du temps…

Ce qui veut dire que si nous passons la majorité de ce temps à penser et à parler de ce dont on ne veut pas, on continue de l’attirer à soi. Jusque-là, tout va bien… Seulement, lorsque j’invite les gens à diriger leur attention vers ce qu’ils veulent vraiment, à commencer à raconter une nouvelle histoire au sujet de ce qu’ils vivent, beaucoup me disent : « Mais je ne peux quand même pas ignorer les faits ! Ma réalité concrète est que telle ou telle chose ne va pas… Je ne vais pas mentir aux autres ou à moi-même à ce sujet ! »

En fait si ! Mais seulement si vous voulez que votre réalité concrète change… Tant que vous continuez à raconter à qui veut l’entendre que c’est très dur pour vous financièrement, que votre couple va mal ou que votre solitude vous ronge, que votre santé n’est vraiment pas bonne et ainsi de suite, vous continuez à inviter dans votre expérience de vie ce même type d’éléments !

Est-ce ce que vous voulez vraiment ? J’ai comme un doute… Et l’autre question à se poser est : Qu’est-ce que ça nous apporte concrètement de continuer à parler et à penser à tout ce qui ne va pas ? Qu’est-ce qu’on pense pouvoir obtenir en continuant à énumérer dans nos conversations tout ce qui est négatif à nos yeux dans nos vies ?

Je vous propose donc aujourd’hui de creuser plus en profondeur ce sujet si important pour sortir du piège que nous posons finalement nous-mêmes sous nos pieds, et de voir de quelle façon nous pouvons renverser la vapeur pour nous créer une expérience de vie vraiment formidable, et pour toute la suite de notre chemin 🙂

 

 

Objection votre honneur !

Revenons pour commencer à cette fameuse objection qui revient assez souvent sur le tapis et qui dit qu’on ne peut tout de même pas ignorer les faits concrets…

En fait, qu’est-ce qui pourrait nous empêcher au juste de détourner notre attention de ces fameux « faits concrets » négatifs ? Une idée ?

Pour ma part, je ne vois rien qui pourrait nous en empêcher concrètement. Rien ne nous oblige à énoncer tout ce qui ne va pas quand nous discutons avec une autre personne. Rien ne nous oblige non plus à nous plaindre et à nous placer dans le rôle de victime de la vie ou des autres.

Rien ne nous oblige non plus à mentir d’ailleurs… Si on vous demande comment ça va et que vos finances sont au plus bas, vous pouvez soit parler d’autre chose, de quelque chose qui va bien (et il y a toujours quelque chose qui va bien, même si c’est un petit quelque chose), ou alors, si on vous interroge directement sur le problème, vous pouvez très bien mentionner que vous faites ce qu’il faut pour reprendre les rênes en mains. Si vous ne voulez pas mentir, agissez simplement dans ce sens et tout ira bien 🙂

Le truc, c’est que le fait de rester focalisés sur ce qui nous pose problème ne résout pas le problème de toute façon. En plus, ça crée un sentiment négatif en nous puisque nous braquons notre attention sur le problème et nous obtenons l’état émotionnel qui va avec… Et quand on sait que nos pensées créent notre réalité, ça revient purement et simplement à se jeter dans la gueule du loup que de continuer à parler de tout ce qui ne va pas.

Alors quel est le vrai problème ? Est-ce vraiment un souci de conscience, parce qu’on trouve que mentir aux autres c’est vraiment mal ? Ou le problème est-il plutôt qu’en cessant de fonctionner ainsi, on serait obligé de reconnaître concrètement que nous sommes bel et bien acteurs de nos vies, et que si ça coince ici ou là, c’est parce qu’il y a quelque chose en nous qui permet ça ?

Ça ne veut pas dire que c’est de notre faute, ni d’ailleurs qu’on a choisi délibérément ces expériences négatives. Ça veut juste dire que certaines de nos pensées et croyances, ou l’attention accordée à ce dont on ne veut pas, font que nous continuons d’attirer à nous ces expériences-là.

Il n’y a personne à pointer du doigt. Pas de coupable.

Nous sommes cependant impliqués pleinement dans ce que nous attirons à nous, et à partir du moment où on comprend comment fonctionne la loi d’attraction, il n’est plus possible de se cacher derrière le masque de victime du destin, des autres ou de la malchance, et c’est souvent ça qui est en réalité très inconfortable parce que ça nous oblige à bouger si nous voulons faire changer nos vies.

 

 

Reprenez le pouvoir !

Ce n’est pas facile de reconnaître que nous sommes responsables de ce que nous vivons, parce que nous nous rendons compte alors que tout repose sur nos épaules, et peut-être avons-nous peur aussi d’être mal jugés, parce que si tout repose sur nous et que quelque chose coince, nous allons avoir tendance à penser que c’est de notre faute.

En réalité, chacun fait de son mieux, et si nous pouvions immédiatement trouver le bon alignement intérieur, c’est ce qui se passerait déjà.

Peut-on vraiment se blâmer de vivre des expériences négatives ? Non ! Nous faisons au mieux de nos possibilités du moment, et plus nous allons pratiquer et expérimenter cette fameuse loi, plus nous allons devenir doués pour l’utiliser délibérément.

Pour reprendre le pouvoir sur sa vie, je crois qu’il est vraiment essentiel de se rendre compte que lorsqu’on parle ou pense à tout ce qui ne va pas, on ne change rien à ce qui se passe concrètement.

Personne ne viendra nous libérer de notre fardeau parce que nous nous serons plaints suffisamment longtemps. Personne ne va venir appuyer sur un bouton à notre place pour faire changer les choses.

Se plaindre de ce qui ne va pas n’apporte rien, et qu’on ne vienne pas me dire que se plaindre fait du bien, parce que ça génère de tout, sauf du positif au niveau émotionnel. Ce qui peut éventuellement faire du bien, ce sont les mots de réconfort qu’on pourrait trouver face à une plainte (et c’est souvent ça qu’on cherche inconsciemment à obtenir en poursuivant dans la plainte), mais la plainte en elle-même n’apporte rien, sinon nous enfoncer encore plus dans les problèmes.

 

 

Changez vos histoires

Alors oui, si vous voulez que votre réalité concrète change, il va être très important que vous commenciez à changer les histoires que vous racontez à ce sujet, que ce soit à vous-même ou aux autres.

Comme proposé plus haut, si on vous demande comment ça va, orientez plutôt vos propos vers tout ce qui va bien plutôt que de braquer le projecteur sur ce qui cloche.

Si vous êtes amené à discuter d’un domaine précis qui ne fonctionne pas comme vous le voulez, parlez de vos intentions et de ce que vous voulez vraiment plutôt que d’énumérer ce qui ne va pas pour le moment.

 

Alors les amours ? Oh, mon dieu, je n’en peux plus d’être seul(e)… => J’ai bien l’intention de trouver la personne parfaite pour moi !

 

À votre avis, entre la première et la seconde option, qu’est-ce qui génère le meilleur sentiment en soi ? Jouez le jeu ! Mettez-vous dans la peau de la personne qui répond et voyez comment vous vous sentez dans l’une ou l’autre de ces possibilités. Imaginez la scène, et voyez quelle expression et quelle posture vous auriez dans chacun de ces cas de figure…

Vous voyez un peu la différence ? Et vous imaginez à quel point votre état moral serait différent en répétant soit l’une, soit l’autre de ces propositions à longueur de temps ?

Imaginez que vous faites un nouveau choix, y compris au niveau de ce que vous vous dites à vous-même… Combien de temps va-t-il vous falloir pour vous sentir regonflé à bloc ? Pour avoir du coup meilleure mine et devenir une personne beaucoup plus attrayante ? 🙂

Et c’est la même chose dans tous les domaines de la vie. Se plaindre n’apporte rien, en dehors du fait d’attirer à soi encore plus de raisons de se plaindre, et le petit « bénéfice » qu’on pourrait récolter à travers le réconfort des autres sur le moment ne compensera pas toute la douleur vécue quotidiennement et sur le long terme pour tout ce qui ne va pas.

Alors pour transformer votre vie, commencez à parler de votre vie telle que vous voulez qu’elle soit, plutôt que d’en parler telle qu’elle est présentement.

Essayez de trouver une approche qui va provoquer en vous de meilleurs sentiments, qui va vous permettre de ressentir immédiatement plus de joie, de confiance et de sérénité, et appliquez ceci aussi bien à ce que vous racontez aux autres qu’à ce que vous vous racontez à vous-même !

Vous vous souvenez ? Ce qui compte, ce sont nos pensées dominantes, celles qu’on entretient la majorité du temps. Ça veut dire que dès que vous allez passer le cap des 51% de votre temps dans du positif, vous allez commencer à attirer à vous de meilleures expériences, et plus vous allez faire gonfler ce chiffre, plus votre vie va devenir extraordinaire…  Mais vous ne pourrez pas savoir de quoi il retourne avant de l’avoir expérimenté concrètement 🙂

C’est le seul moyen. S’arrêter à la théorie et affirmer de but en blanc « Ca ne marche pas ! » sans avoir seulement vraiment essayé, c’est choisir le rôle de victime impuissante et la vie médiocre qui va avec.

Ça peut être un choix aussi. Rien ne nous oblige à devenir acteurs de nos vies et nous avons parfaitement le droit de poursuivre notre route comme nous l’avons toujours fait.

Mais pour avoir expérimenté les deux côtés du tableau, je peux vous dire que c’est sacrément plus joyeux d’accepter sa responsabilité et de commencer à raconter de plus belles histoires sur ce qu’on vit.

Plus vous semez de petites graines de joie, de confiance, de bien-être et tout ce qui va avec, et plus vous allez voir votre vie bouger.

Par ailleurs, souvent, il n’y a pas besoin de faire de gros efforts pour créer des changements. Ça peut se faire par tous petits pas, en douceur, en abordant une étape à la fois, à son rythme.

Chaque progrès, chaque choix conscient qu’on fait va nous aider à avancer plus facilement et rapidement pour la suite, alors c’est un chemin qui en vaut vraiment la peine.

Qu’avons-nous de mieux à faire de toute façon ? Continuer à nous plaindre ? Pas très amusant ! Il n’y a rien à perdre à se lancer et à choisir de créer de petits changements en soi, pour ensuite les voir se projeter et s’épanouir dans notre réalité concrète.

Et qui sait combien d’autres personnes nous pourrions inspirer en cours de route… 🙂

 

 

Avec mes meilleures pensées
Laure

 

 

 

+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site  – Ma chaîne Youtube – Mes livres/ebooks

Formations accompagnées en ligne et outils subliminaux « Transformez votre vie »


 

 

 


 







About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

3 Comments

  1. Béatrice

    8 décembre 2016 at 16:00

    Je me rends compte de la puissance des questions du genre : « Qu’est-ce que ça nous apporte concrètement de continuer à parler et à penser à tout ce qui ne va pas ? La réponse : ça nous rapporte rien, à part de nous enfoncer davantage. 🙂

    Du coup, pour transformer notre vie, commençons à parler de notre vie telle que nous voulons qu’elle soit, plutôt que d’en parler telle qu’elle est présentement.

    Merci Laure.

  2. René

    8 décembre 2016 at 16:06

    Bonjour et merci Laure,
    C’est très clair, ça donne envie, y’a plus qu’à…..

  3. Ange

    9 décembre 2016 at 14:09

    bonjour,
    Moi j’essaie avec mes interlocuteurs, mais au fond de moi, c’est la panique, la peur qui l’emportent créant ainsi une dualité entre mes paroles et mon état profond. Je traverse une période difficile et je tente de suivre tous vos conseils de tout mon coeur mais la peur, l’anxiété, l’angoisse sont récurrentes, et me font douter de tout. Merci pour vos articles.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *