Pensées négatives, émotions négatives… Se confronter pour se libérer !

By on 18 août 2014
Crédit photo : Pixabay.com

Crédit photo : Pixabay.com

Pensées négatives, émotions négatives… Se confronter pour se libérer ! 

 

Ne pas permettre aux pensées négatives d’établir leur campement dans votre esprit ne veut pas dire qu’il faut ignorer ses émotions négatives !

 

Que ce soit dans mes livres, dans mes différentes publications, en consultation ou encore au sein de mes ateliers, j’évoque souvent le fait qu’il est important de ne pas se laisser submerger par les pensées négatives et d’instaurer une discipline intérieure qui permet de reprendre le contrôle de son esprit (et donc de sa vie) en choisissant d’ignorer les pensées négatives, de ne plus leur accorder notre attention en ne commençant tout simplement pas à y réfléchir (et souvent à ruminer dessus très fortement) quand il y en a une qui se manifeste.

 

J’aimerais cependant souligner un aspect important dans cette démarche : Choisir de ne plus laisser les pensées négatives nous envahir ne veut pas dire ignorer les émotions négatives qui se manifestent quand certaines pensées interviennent !

 

Si vous ressentez une souffrance, de la colère ou d’autres émotions négatives en pensant à quelque chose de particulier, c’est que ce quelque chose n’est pas réglé pour vous, aussi, il sera important de vous y confronter pour que votre émotion puisse se libérer et que vous vous sentiez en paix.

 

Si vous agissez avec vos émotions comme avec vos pensées négatives et que vous vous contentez de les ignorer, vous allez les enfouir en vous et inévitablement, elles finiront par refaire surface, souvent avec plus de force, jusqu’à ce qu’elles soient entendues.

 

Une émotion n’intervient pas gratuitement, sans raison. Elle est là pour représenter un signal d’alarme d’une part qui nous indique que nous sommes en train de focaliser notre attention sur quelque chose dont on ne veut pas ou plus, et nous encourage donc à rediriger notre attention vers ce que nous voulons vraiment, car nous attirons toujours à nous des circonstances concrètes qui s’accorderont avec ce à quoi nous prêtons attention la majorité du temps.

 

Et d’autre part, l’émotion négative peut également nous indiquer qu’il reste certaines douleurs en nous à guérir, de la colère à apaiser, de la frustration à soulager, etc.

 

Pour faire disparaître une émotion négative, le fait de recentrer son attention sur du positif, sur ce qu’on veut vraiment fonctionne réellement. Testez la chose et vous le constaterez par vous-même, mais pour se libérer pleinement d’une émotion négative qui serait par exemple associée à un événement douloureux ou traumatique du passé, il est nécessaire de s’y confronter, de reconnaître sa douleur, de la regarder bien en face, de l’accepter et de l’accueillir.

 

Comment accueillir sa souffrance, sa colère ou n’importe quelle autre émotion négative ?

 

 

Avant de savoir comment s’y prendre concrètement, l’idée d’accueillir une émotion négative peut sembler totalement abstraite, voire incompréhensible. Ça a été le cas pour moi pendant longtemps. Je comprenais intellectuellement le processus, je comprenais qu’il fallait reconnaître son émotion et la regarder bien en face plutôt que de chercher à l’ignorer, à la refouler en faisant comme si elle était un morceau du passé qui n’existe plus ici et maintenant.

 

À travers ce que je ressentais, je voyais bien de toute façon que mon émotion était partout, sauf dans le passé. Elle était bien là, ici et maintenant, se manifestant à moi dans l’instant présent et provoquant une douleur que je ressentais physiquement.

 

Et puis, la solution m’est apparue comme bien souvent en cherchant à transmettre à d’autres des clés pour se libérer (Petite parenthèse à ce propos : merci à vous tous qui avez posé des questions, car le fait de chercher à vous donner des réponses m’a aidé à avancer et à comprendre beaucoup de choses moi aussi ☺)

 

 

Personnifiez votre émotion

 

Imaginez un moment que votre émotion négative est une personne. Vous pouvez la personnifier à votre guise ou même imaginer que c’est un petit bonhomme qui est triste, qui fait la grimace, fait les gros yeux parce qu’il est fâché, etc.

 

Si vous ignorez ce petit bonhomme, si vous lui tournez le dos ou encore si vous le rejetez… Que va-t’il se passer selon vous ?

 

Allez-vous tisser un rapport serein et harmonieux avec votre petit bonhomme ou allez-vous le blesser encore plus, augmenter sa souffrance ou bien faire croître sa colère ?

 

Selon vous ?

 

Oui, le fait de repousser ce petit bonhomme ne fera que créer un malaise plus grand, et pour être entendu, il va redoubler d’efforts, allant jusqu’à tambouriner des poings pour se faire entendre, jusqu’à ce qu’enfin vous osiez le regarder en face et faire quoi ?

 

Qu’est-ce qui pourrait apaiser ce petit bonhomme triste, fâché ou frustré ?

 

Si vous étiez ce petit bonhomme et que vous étiez dans un tel état, qu’est-ce qui vous ferait le plus de bien ? Qu’est-ce qui pourrait modifier vos émotions et vous faire revenir à du positif, vous apaiser et vous soulager ?

 

Un câlin peut-être ? Une démonstration d’affection ou des paroles allant dans ce sens, le fait qu’on vous dise qu’on vous aime tout simplement ?

 

Quel effet cela aurait-il sur vous ?

 

Ça ferait retomber la colère, ça adoucirait votre souffrance, ça vous apporterait peut-être même de la joie, n’est-ce pas ?

 

Et bien il en va de même pour votre petit bonhomme ! (Qui, rappelons-le, représente l’émotion négative que vous cherchez à libérer )

 

Si vous voulez retrouver une joie de vivre authentique, si vous voulez vous sentir vraiment bien et balayer une bonne fois pour toutes les douleurs de toutes sortes liées au passé, il vous faut les accueillir, et donc leur donner de l’amour.

 

Comme je l’ai déjà expliqué pour la pratique d’Ho’oponopono, donner de l’amour ici ne signifie pas réclamer une portion supplémentaire de cette émotion qui vous perturbe et affirmer « J’en veux encore ! » Il s’agit simplement d’accepter votre émotion, de lui envoyer de la lumière pour la transmuter en énergie positive plutôt que de la repousser et d’enfoncer le clou un peu plus.

 

Pour trouver la paix, que ce soit en vous ou même dans vos rapports avec les autres, le rejet, le blâme, la critique ou l’agressivité ne sont jamais les solutions.

 

Il n’y a que l’acceptation et l’amour qui peuvent vous permettre d’avancer et de (re)devenir vraiment libres.

 

Vous pouvez chercher à éviter vos émotions négatives pendant un temps, parfois pendant longtemps. Vous pouvez chercher à les ignorer, à leur tourner le dos en faisant comme si elles n’existaient pas, mais d’une façon ou d’une autre, elles finiront par vous rattraper jusqu’à ce que vous acceptiez de les regarder en face et de les reconnaître.

 

Vous n’avez pas besoin de résoudre le conflit ou la situation concrète qui sont à l’origine de votre émotion, mais pour libérer votre cœur, cette émotion doit être entendue.

 

 

Tout se passe entre vous et vous

 

Regardez en vous et voyez ce qui s’y passe.

 

Vous sentez-vous parfaitement en paix, ou vous arrive-t’il plus ou moins régulièrement de chercher à chasser une pensée négative à cause de l’émotion pesante qu’elle provoque, pour faire disparaître celle-ci au plus vite ?

 

Avez-vous le sentiment que le monde qui vous entoure doit se tenir bien tranquille pour que rien ne revienne vous plonger dans cette émotion que vous avez réussi à faire taire pendant un temps ? Vous arrive-t’il de vous dire « Pourvu qu’on ne me reparle pas de ceci (quelque chose qui ferait écho à un événement difficile du passé) afin que je puisse continuer à me sentir bien ! »

 

Si c’est le cas, si vous ne vous sentez pas réellement en paix, c’est qu’il reste certains éléments à régler en vous. Tant qu’il y a une émotion plus ou moins vive quand vous pensez à ou parlez d’une situation du passé, c’est qu’il vous reste des éléments à déblayer à ce sujet.

 

Quelles sont ces émotions que vous tentez de refouler ? A quoi refusez-vous de vous confronter ?

 

Vous avez le choix : Celui de continuer à occulter votre émotion (ce qui implique de continuer à revivre des schémas qui vont systématiquement vous donner l’opportunité d’aller vers cette libération que vous avez refusée jusque-là, même si c’est inconsciemment) ou celui de vous « jeter à l’eau », d’accepter de vous planter en face de votre émotion, de la regarder, de la reconnaître, de l’accepter et de la prendre dans vos bras (ceux de votre cœur)

 

Que choisissez-vous à présent ?

 

 

Belle journée à tous !

Laure  🙂

 



+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site  – Ma chaîne Youtube – Mes livres/ebooks

Formations accompagnées en ligne et outils subliminaux « Transformez votre vie »


 

 

 


 







About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis plus de 15 ans !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *