Penser positif ne sert à rien si…

By on 24 août 2016

Crédit photo : snicky2290 - Pixabay.com

Crédit photo : snicky2290 – Pixabay.com

Penser positif ne sert à rien si…

Ces derniers jours, il y a une phrase que je vois réapparaître en boucle, alors je vais la saisir comme un panneau indicateur et vous proposer d’aborder ce thème aujourd’hui.

Cette fameuse phrase c’est en gros : « Ça fait des années que je pense positif, mais ma vie est toujours aussi compliquée ! C’est de la connerie votre truc… »

Alors, il y a bien sûr le cas de figure où la personne dit penser positif, et à côté de ça, elle critique, juge, condamne à longueur de journée, que ce soit les autres ou elle-même. Elle fait l’inventaire chaque jour de tout ce qui ne va pas dans sa vie, se plaint constamment et peste contre la Vie pour toutes les misères que celle-ci lui envoie…

Il se peut qu’une telle personne soit convaincue de penser positif… Mais il semble plutôt évident que ce n’est pas du tout le cas, et en considérant le mode d’emploi de la loi d’attraction, on comprend aisément pourquoi sa vie est si compliquée.

Par contre, il y a un autre cas de figure, et c’est celui-ci qui nous intéresse aujourd’hui. Il arrive que certaines personnes s’efforcent réellement de cultiver des pensées positives, de se concentrer sur ce qu’elles veulent vraiment, de retourner chacune de leurs pensées négatives pour les remplacer immédiatement par une autre de meilleure qualité, et pourtant, là aussi, le chaos continue d’occuper toute la place…

Alors quel est le problème ici puisque les personnes de cette catégorie font un réel effort pour changer la donne, sont conscientes de leurs pensées et agissent pour faire bouger les choses ?

Eh bien, tout comme pour la formulation de nos demandes à l’Univers, ce ne sont pas vraiment nos pensées ou nos paroles qui importent, mais bien la façon dont on se sent par rapport à ces éléments-là, et tant que le ressenti ne sera pas aligné sur la bonne énergie, toutes les pensées positives du monde ne changeront rien à ce qu’on vit…

Nous allons donc voir aujourd’hui comment atteindre cet espace lumineux également au niveau du ressenti, pour commencer à émettre la bonne fréquence et ouvrir enfin la porte au meilleur de ce que la Vie a à offrir 🙂

C’est parti !

 

 

 

Illustration…

J’aime bien vous proposer des exemples concrets, car ils sont toujours plus parlants que la pure théorie…

Prenons le cas de figure d’une personne en situation précaire, puisque la peur du manque d’argent est l’une des plus grosses sources de stress.

Cette personne désire créer un changement et elle s’implique vraiment dans cette démarche en commençant à se répéter chaque jour que l’argent coule à présent à flots vers elle, que toutes les opportunités dont elle a besoin se manifestent à elle pour qu’elle puisse trouver un véritable équilibre, etc.
Elle a même fait de ces affirmations un mantra qui tourne en boucle dans sa tête à chaque fois qu’elle a un petit moment de libre.
Mais que se passe-t-il à un niveau plus profond ? Eh bien pendant qu’elle répète ses affirmations, cette personne se sent angoissée parce que totalement focalisée sur sa réalité présente.

Elle est là, à répéter ses phrases, tout en étant complètement crispée, nouée, en sentant son estomac qui se resserre et son cœur qui bat la chamade.

Parce qu’elle est totalement focalisée sur les difficultés qu’elle rencontre dans le moment présent, qu’elle voit les images de factures qui défilent et ses inquiétudes enfler comme un gâteau dans lequel on aurait mis beaucoup trop de levure, le fait de répéter ses affirmations comme s’il s’agissait d’une sorte de bouclier qui va la protéger de nouvelles difficultés ne servira absolument à rien…

Et au contraire, le fait de faire ce type d’exercice en étant aussi tendue intérieurement pourrait même augmenter le niveau de stress de cette personne, parce qu’à chaque fois qu’elle fait son exercice, elle se recentre sur sa situation telle qu’elle est dans l’instant, ou plutôt telle qu’elle a peur qu’elle devienne (encore pire).

 

 

Sous la surface

S’il y a une émotion négative ou des tensions présentes lorsque vous faites des exercices pour créer un changement dans votre vie, c’est que sous votre pensée positive de surface se cache une autre pensée qui n’a rien de positif cette fois.

Quand vous dites « l’argent coule à flots vers moi » « j’attire à moi l’amour » « je suis en parfaite santé à présent » etc., et que vous vous sentez mal, c’est qu’en dessous de ce que vous affirmez, votre mental vous dit :  « Pffff, mais regarde un peu ce que tu vis ! Tu sais que ce n’est pas vrai… Arrête de délirer. Tu es dans la merde ! C’est ça la vérité ! »

Il y a une énorme différence entre penser et ressentir, et c’est précisément le fait de ressentir qui est nécessaire pour créer un changement.

Ressentir ça veut dire  vivre la pensée intérieurement, l’expérimenter au niveau des sens, l’explorer en lui donnant vie mentalement et voir comment ce serait si cette pensée était la réalité.

Ce n’est pas d’un processus intellectuel qu’il s’agit ici, car tant qu’on reste dans cet espace théorique, on ne peut pas avancer dans la bonne direction.

Pour que vous puissiez déverrouiller tout ce qui coince dans votre vie ou tout ce que vous avez simplement envie de voir évoluer, vous devez passer à l’étage du dessous, à un niveau plus profond, pour commencer à faire vivre votre pensée à l’intérieur de vous, en étant réellement présent dans votre corps, ici et maintenant, au lieu de vous promener en pensée à des lieues d’ici 🙂

C’est de foi dont il s’agit. Pas une foi religieuse, mais une foi absolue en votre pouvoir créateur et en la constante coopération de l’Univers.

Il n’existe pas une seule méthode universelle qui marcherait pour tout le monde, mais je vais partager avec vous ce que j’ai pu expérimenter de mon côté et qui m’a permis de changer la donne, tellement de fois déjà 🙂

 

 

 

Appuyez sur le bouton pause

Si vous vous retrouvez dans ce type de situation où vous n’arrêtez pas de vous répéter des messages positifs et où malgré tout rien ne bouge, le point de départ va être d’arrêter tout ce que vous êtes en train de faire, et de choisir pour ça de préférence un moment où vous aurez un peu de temps devant vous.

Si vous n’avez que deux minutes, prenez déjà celles-là, et je vous invite à expérimenter là tout de suite, pendant que vous lisez.

Arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire, et commencez par observer ce qui se passe en vous…

 

Comment c’est à l’intérieur ?

 

Ressentez-vous des tensions, des crispations, de l’anxiété ? Qu’est-ce qui se passe là tout de suite pour vous ?

Faites vraiment une pause, MAINTENANT, et observez pendant une minute ou deux, sans rien faire d’autre… Contentez-vous d’observer, comme si vous examiniez quelque chose d’extérieur à vous…

 
Il n’y a rien de très compliqué là-dedans, n’est-ce pas ? Vous observez et vous remarquez différentes choses, des sensations, des impressions, de la chaleur ou du froid, des picotements, des sortes de nœuds, des sensations de pesanteur, comme si vous aviez un poids à l’intérieur, etc.
Maintenant, le but du jeu va être de suivre exactement le même processus à chaque fois que vous penserez à le faire pour que ça devienne quelque chose de familier. Avec un peu d’entraînement, vous allez pouvoir remarquer de façon instantanée quand il y a des tensions et des crispations en vous et vous allez donc pouvoir rectifier le tir beaucoup plus vite.

Utilisez de la même façon cette observation lorsque vous utilisez des affirmations positives ou que vous faites d’autres exercices pour créer un changement dans votre vie…
Si vous remarquez le moindre malaise en vous, ça veut dire que malgré la pensée que vous êtes en train de cultiver, vous êtes en réalité focalisé sur ce dont vous ne voulez pas, et vous l’attirez donc à vous…

 

 

 

Faire face à la réalité

Et c’est là que l’observation va être extrêmement précieuse.

Quand vous remarquez un malaise en vous, ce malaise n’est pas là pour vous embêter. Au contraire, c’est un merveilleux allié qui vient vous dire « Eh toi ! Tu es en train d’attirer à toi quelque chose dont tu ne veux pas. C’est le moment de changer de fréquence l’ami… »
Lorsque vous vous sentez mal, arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire, et observez ce qui se passe…

Vous êtes en train de cultiver une pensée positive pourtant, mais vous vous sentez quand même mal…

Qu’est-ce qui se passe réellement en vous ? Avez-vous peur de quelque chose ? Vous sentez-vous frustré parce que derrière votre pensée de surface il y en a une autre qui dit « Ce n’est pas juste, je devrais déjà vivre / avoir tout ça ! » ? Qu’est-ce que vous ressentez ? Quelles sont les émotions qui se manifestent derrière votre pensée ?

 

Sur quoi êtes-vous réellement focalisé ?

Sur ce que vous désirez ? En vous imaginant déjà vivre toutes ces expériences fabuleuses ?

Si c’était le cas, vous seriez plein de joie… Alors quoi ? À quoi êtes-vous réellement en train de penser ? Quelles sont les images qui vous viennent ?

 

Soyez aussi honnête que possible avec vous-même, et rappelez-vous que le jugement n’a pas sa place ici. Prendre conscience de ce qui se passe en soi (même si ça semble négatif sur le coup) est une excellente chose, car c’est justement ça qui permet de changer la donne !

C’est plutôt chouette alors de se rendre compte que la réalité n’était pas ce qu’on croyait, parce que tant qu’on croyait être positif, il ne nous serait pas venu à l’idée de changer quoi que ce soit…

 

Mais lorsqu’on se rend compte qu’en fait, on est loin d’être aussi positif qu’on le croyait, c’est là qu’on peut faire de nouveaux choix et enfin créer des changements bénéfiques pour soi !
Si vous répétez des affirmations pour créer l’abondance dans votre vie et que vous vous sentez mal, c’est qu’en réalité, vous êtes en train de ruminer sur vos factures et vos dettes, que vous avez peur de ne pas arriver à finir le mois, de vous retrouver à la rue ou autre chose encore.

Faites face à vos craintes et remettez en question vos pensées. Il ne vous sera tout simplement plus possible alors de continuer à vous sentir mal, et c’est là que vous allez pouvoir vraiment commencer à travailler.
Même chose si vous cultivez des pensées positives en vue de trouver le grand amour et que vous vous sentez mal. C’est qu’en réalité, vous êtes focalisé sur votre solitude, sur les douleurs et déceptions du passé. Peut-être même que vous êtes encore plein de rancoeur envers un ancien partenaire qui vous a blessé… Qu’est-ce qui se passe réellement en vous ?

En mettant ceci en lumière, vous allez pouvoir sortir de votre malaise et commencer à transformer concrètement ce que vous vivez.
Même chose pour tous les autres domaines de votre vie… Et l’idéal sera toujours de poser toutes vos réflexions par écrit. Vous avancerez beaucoup plus vite ainsi.

 

 

Entrer dans la confiance

Une fois qu’on a fait face à ses émotions négatives, qu’on les a accueillies au lieu de chercher à les nier ou à les rejeter, on peut entrer dans un nouveau type d’espace, un espace de confiance et de sérénité.

Lorsqu’on se rend compte que c’était uniquement notre peur qui parlait, on peut faire tomber l’illusion et progresser avec plus d’authenticité.

C’est là que vous pouvez plonger plus profondément en vous, prendre du temps pour vous poser et vous dire :

« Ok… Alors maintenant que j’ai compris ce qui se passait en moi… Comment ce serait si je vivais réellement ce que je désire vivre ? Comment ce serait pour moi de vivre dans l’abondance, de trouver le partenaire idéal, d’être en parfaite santé, etc. ? Qu’est-ce que je ressentirais si tout était déjà en place ? Quelle serait l’expression de mon visage ? Les sensations dans mon corps ? Mon allure générale ? Etc. »

C’est comme ça que vous allez déclencher le ressenti. Pas à travers une simple pensée, mais en cherchant à faire vivre cette pensée en vous et en vous posant les questions qui vont vous emmener dans cette direction.

 

Affirmer « l’argent coule à flots vers moi » ne sert à rien si derrière ça, vous ne cherchez pas à le ressentir en vous.

Fermez les yeux, respirez un grand coup, et laissez vivre cette pensée en vous… Créez des images, cherchez les sensations, voyez comment ce serait de vivre cette expérience-là, et c’est comme ça que vous allez réellement l’attirer à vous !

Il est inutile de répéter inlassablement des pensées positives si vous le faites mécaniquement et que votre cœur ne participe pas.

Prenez le temps de vous poser, de vous connecter avec votre Source intérieure en faisant le calme en vous, et utilisez vos pensées dans cet espace-là, pour créer à partir de ces pensées des sensations, des ressentis, car ce sont eux qui vont vous permettre d’émettre la bonne fréquence, celle qui va attirer à vous tout ce que vous désirez.

À vous de jouer maintenant ! Ne croyez rien de ce que je vous dis, et expérimentez ! C’est le seul moyen de vérifier ce que ça pourrait donner 🙂

Et n’hésitez pas à partager dans l’espace de commentaires vos réflexions et expérimentations à ce sujet.

 

 

Avec mes meilleures pensées
Laure

 

 

 

 

+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site  – Ma chaîne Youtube – Mes livres/ebooks

Formations accompagnées en ligneLes outils subliminaux « Transformez votre vie »


 

 

 


 

 

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

15 Comments

  1. Chantal

    24 août 2016 at 13:44

    Bonjour,
    Vous venez de m éclairer merveilleusement bien moi qui me dit une pro de la Pensée positive. Il me manquait juste le petit truc à comprendre c’est le ressenti j’en avais une vague idée mais je ne l’expérimentais pas vraiment de la bonne façon. Merci beaucoup pour tous vos articles qui m’aident vraiment à m’améliorer sur ce chemin du bien être.
    Cordialement
    Chantal

    • Laure Zanella

      24 août 2016 at 13:52

      Avec plaisir Chantal. Heureuse que cet article ait pu vous apporter le petit déclic manquant 🙂

  2. Jeanne

    24 août 2016 at 17:12

    Bonjour Laure, tout est si bien expliqué mais j’ai un peu de difficulté avec le ressenti. Je retiens donc cette phrase précieuse, et je l’écris : Je me sentirais comment si… Ça va être plus facile de ressentir. Merci, et bonne journée!

    • Laure Zanella

      24 août 2016 at 20:11

      Effectivement, en utilisant votre subconscient et en lui soumettant des requêtes concrètes telles que « qu’est-ce que je ressentirais si… » vous allez automatiquement l’envoyer vous chercher des réponses, et il vous sera beaucoup plus facile d’aller chercher le ressenti. Et avec un peu de pratique, ça ira de mieux en mieux 🙂 Une belle journée à vous aussi Jeanne

  3. Carole

    24 août 2016 at 23:50

    Merci Laure c’est toujours un plaisir de vous lire. Alors je fait depuis un moment ce que vous écrivez mais rien ne bouge ! Vs parlez également de critiques et jugement qui attirent le négatif. J’entends parfois des personnes tres médisantes, méchantes et moqueuses et pourtant arrivent à obtenir tout ce qu’elles veulent ! J’ai un peu de mal à comprendre.

    • Laure Zanella

      25 août 2016 at 07:49

      Je crois qu’il est important de prendre du recul par rapport à ce genre de situations, car on ne sait jamais réellement ce qui se passe en l’autre. Ces personnes peuvent sembler obtenir ce qu’elles veulent, mais y a-t-il un quelconque bonheur authentique derrière ? On ne peut le savoir, car la seule chose dont on peut être sûr est ce qui se passe en soi.

      De votre côté Carole, continuez à avancer sur votre chemin, et veillez à ne pas entrer (ou à sortir) de l’attente, car dès lors qu’on guette un mouvement, c’est qu’il y a attente et que nous sommes donc focalisés sur le fait que dans l’instant nous n’avons pas ce que nous désirons. Vibrer le manque ou l’absence attire plus de manque et d’absence. Avancer en pleine confiance sans plus attendre quoi que ce soit permet aux portes que nous sommes prêts à aborder de s’ouvrir tout naturellement 🙂

      • Carole

        27 août 2016 at 22:55

        Merci beaucoup Laure ! Vous êtes toujours d’un grand réconfort

  4. sylvette margheriti

    25 août 2016 at 23:59

    chaque fois que je vous lis je n’ai que des mercis mercis et encore merci Laure…car ce sont des pas de geants que vous nous aidez a faire et tout se met en place simplement les doutes que j’avais quand j’ai commence a vous lire n’existent plus les signes « d’une meilleure vie »a tout point de vue se dessinent comme vous dites a petits pas(dans les pas de geant) mais surement!que ce soit au niveau financier comme au niveau du bien-etre(perte de poids)ou relations avec les autres .A bientot pour une autre lecture et vous souhaitant une tres belle journee

    • Laure Zanella

      26 août 2016 at 08:40

      Merci beaucoup pour votre message Sylvette ! Je suis heureuse de savoir que les choses bougent dans la bonne direction pour vous, et plus on creuse dans ce sens, plus les portes s’ouvrent en grand 🙂 Passez une belle journée vous aussi

  5. Marie

    27 août 2016 at 13:28

    Bonjour Laure

    Je crois que cette article a touché le point sensible en ce qui me concerne…:) les pensées positives raisonnes sans problème en moins pour l’amour ou le stress mais je bloque en regardant la vidéo sur la guérison. Je la regarde depuis plus longtemps que celle du stress en ayant moins de résultats car elle crée une gêne en moi. Je culpabilise de cela car je me dis que moins j’arrive à m’aligner plus je risque d’être malade…cercle sans fin:) ma mère a eu un cancer du sein j’ai peur d’être malade à tord plus tard. J’ai déjà eu qques problème de santé et me sens vulnérable/fragile et je sais que ma peur de a maladie les entretiens car au final une fois soigné je vais bien. J’ai beau penser positivement à ce sujet je n’arrive pas à y croire. Je realise que cela me va bien d’être  »chouchoute » et ne prend pas ma responsabilité pour être heureuse à ce sujet. Mais je tourne en rond pour trouver ma vrai peur… même en me posant devant une feuille. la peur de m’assumer pleinement? D’être pleinement heureuse et actrice de ma vie je crois (je me sabote sur d’autres domaines quand jy fais pas attention de le savoir m’a aidé:)) as tu des clés pour m’aider à avoir le declic?
    Un grand merci d’avance pour ton avis et tous les précieux conseils que tu prends le temps de partager

    • Laure Zanella

      27 août 2016 at 19:24

      Bonjour Marie,

      Effectivement, il peut être intéressant de te demander en premier lieu ce que le fait d’être malade peut t’empêcher de faire, d’être ou de vivre. Ensuite, vois si des peurs sont reliées à tes réponses.

      Par exemple, si tu te dis qu’être malade peut t’empêcher d’être parfaitement autonome et indépendante, libre aussi, vois si tu as peur d’aller dans ce sens, pour les raisons que tu évoques (le fait d’être chouchoutée) ou d’autres. A force de creuser, tu vas trouver les réponses dont tu as besoin et avoir conscience de ce qui se passe en toi c’est déjà avoir fait la moitié du chemin.

      Peut-être aussi que tu pourrais simplement commencer à t’accepter avec ce positionnement qui est le tien aujourd’hui. Tu te mets beaucoup de pression par crainte d’aboutir à un résultat négatif, mais tu vois, le simple fait de lâcher prise là dessus et de te dire que c’est ok d’être comme ça pour le moment et de ne pas y arriver va déjà te permettre de modifier ton énergie et d’attirer à toi de meilleurs résultats. Il n’y a pas d’inquiétudes à avoir. Avance juste à ton rythme en faisant au mieux, et accepte toi aussi dans ta fragilité et tes failles. Nous sommes des êtres humains. Nous n’avons pas besoin d’être au taquet en permanence. L’essentiel est de ne pas se complaire dans les schémas pesants et de faire en sorter de remonter, tranquillement et à notre rythme 🙂

  6. Sylvie Baizé

    30 août 2016 at 08:51

    Bonjour Laure,
    Je suis bien heureuse de vous lire car notre situation est que nous sommes sans adresse personnelle depuis le 31/07/16.
    Heureusement j’ai un fils très généreux qui nous héberge.
    Nous avons l’intention d’acheter notre maison pour un projet professionnel qui nous tient à coeur.
    Seulement, les doutes, les peurs sont toujours omniprésentes.
    La maison en vu l’avons visité, nous y construisons chaque jour notre futur, mais rien ne se passe.
    Seulement, elle ne va peut être pas nous attendre éternellement!
    Quand pensez-vous? De plus je n’arrive pas à visualiser donc ne peut pas donner vie à notre projet?
    De plus comment cela se passe t-il lorsque dans un couple les deux n’ont pas les mêmes peurs, les même craintes, cela ralenti aussi l’obtention des choses ou la réussite du projet?
    Comment faire alors?
    Gros merci pour vos réponses et votre attention, et tout ce que vous faites .
    Sylvie
    Je sais que ce que je vous écris est écrit dans la négation mais se sont les faits d’aujourd’hui! !!

    • Laure Zanella

      30 août 2016 at 09:44

      Bonjour Sylvie,

      Je vous invite à lire et à mettre en pratique, à votre rythme, les éléments partagés des articles sur la loi d’attraction que vous pourrez retrouver ici : http://laurezanellacoaching.fr/categorie/pouvoir-createur/

      Les réponses à vos questions y sont, et d’autres éléments qui pourront vous aider dans votre cheminement. Gardez courage surtout et passez simplement à l’action en mettant en pratique à votre rythme 🙂

  7. Béatrice

    11 janvier 2017 at 15:32

    Normalement les pensées positives génèrent des émotions positives et à l’inverse, les pensées négatives génèrent des émotions négatives.
    Ce n’est pas possible d’avoir à la fois une pensée positive et une émotion négative, l’émotion négative ne peut venir que d’une pensée négative.
    Par contre je crois volontiers que les affirmations positives ne servent à rien si on a des pensées et des émotions négatives.

    • Laure Zanella

      11 janvier 2017 at 17:27

      En fait si, c’est bel et bien possible. On peut avoir une pensée positive tout en se sentant mal. C’est le cas de nombreuses personnes que je suis en coaching et je l’ai déjà expérimenté moi aussi. Ca arrive lorsque la pensée reste en surface et que le mental est en réalité fixé sur ce dont on ne veut pas ou ce dont on a peur. Ce que vous appelez affirmation positive n’est rien d’autre qu’une pensée exprimée.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *