Quand sortir d’une relation douloureuse semble trop difficile…

By on 8 février 2016

Crédit photo : Unsplash - Pixabay.com

Crédit photo : Unsplash – Pixabay.com

 

Quand sortir d’une relation douloureuse semble trop difficile…

 

Il m’arrive régulièrement en consultations de coaching de croiser des personnes vivant une relation amoureuse difficile, voire très douloureuse, et qui pourtant ont beaucoup de mal à franchir le cap de la séparation.

Ils ont souvent conscience de tout ce qui ne va pas, ils se rendent compte à quel point l’autre ne leur convient pas ou plus, mais ils restent figés sur place, comme paralysés devant le choix qui s’offre à eux.

Prendre une telle décision est souvent compliqué en effet, notamment lorsque des enfants sont impliqués dans l’histoire, mais pas seulement.

Il y a tout un tas de raisons qui peuvent nous maintenir cloués au sein d’une relation qui nous rend malheureux, et je vous propose aujourd’hui d’aborder différentes clés pour que chacun puisse trouver son chemin. Il y en a une en particulier dans le lot qui vous sera très précieuse pour que vous puissiez inviter à nouveau le bonheur dans votre quotidien.



Les dés sont-ils réellement jetés

Premier point qu’il me paraît important de souligner ici, c’est que parfois, c’est l’accumulation de tout un tas de petites choses désagréables qui pousse deux êtres à entrer dans le conflit ou la haine, alors que la base de départ n’est pas réellement néfaste et pourrait même permettre à ces deux personnes de vivre une belle relation.

En effet, à force de prêter attention à cette petite bricole qui ne nous plaît pas, et à telle autre qui nous pique, et à telle autre qui nous blesse, on finit par ne voir plus que du noir et ça revient à poser sur le visage de l’autre un masque qui ne lui correspond pas réellement.

C’est comme zoomer sur une zone sombre du paysage avec un appareil photo. Qu’est-ce que vous allez voir sur votre cliché ? Du noir ! Et pourtant, il y avait plein de lumière et de belles couleurs tout autour de cette zone, mais parce que vous avez concentré votre attention sur la partie sombre en zoomant dessus, vous ne voyez plus que ça.

C’est exactement le même processus au niveau relationnel. Au début d’une histoire, tout est beau et rose. On est comme sur un petit nuage, c’est merveilleux ! On voit l’autre d’une façon extrêmement positive, et même quand de petites broutilles interviennent, on les zappe très vite et on continue de voir l’autre comme une personne formidable, parce que nous sommes la majorité du temps focalisés sur les bons côtés de cette personne.

Ensuite, quand la relation se pose et qu’une certaine routine s’installe, on commence à percevoir chez l’autre certaines habitudes qui nous plaisent moins, certains comportements qui ne cadrent pas avec notre modèle du « bon », et plus on prête attention à ces éléments, plus on en voit apparaître. Au niveau inconscient, l’attention que nous accordons à certains aspects de l’autre agit comme un aimant qui bien souvent invite l’autre à nous montrer encore plus de ces aspects que nous n’aimons pas ! Et c’est le cercle vicieux qui s’installe.

L’une des clés importantes pour savoir si c’est vraiment le couple qui ne fonctionne pas ou s’il s’agit simplement d’habitudes limitantes qui nous bouchent la vue est de commencer à se recentrer sur tout le positif qui existe en l’autre, en faisant au mieux pour ignorer tous les aspects qui viennent nous chatouiller les nerfs.

Un exercice que je propose souvent en coaching ou en formation consiste à dresser une liste chaque jour, pendant au moins 30 jours, de 10 éléments ou plus que nous apprécions chez l’autre, en prenant le temps de relire et de bien considérer chaque aspect de cette liste.

Quand nous entretenons beaucoup de rancoeur envers quelqu’un, il peut être difficile au début de trouver du positif chez l’autre tant nous sommes braqués. Pourtant, quand on cherche, on trouve, et petit à petit, notre liste peut se compléter et grandir.

Ce simple exercice, dans bien des cas, permet de se détendre vis-à-vis de l’autre, de revenir au positif, et de transmettre un message inconscient complètement différent à l’autre. Celui-ci aura tendance à suivre notre mouvement et la relation pourra s’apaiser et peut-être même s’améliorer grandement.

C’est quelque chose de tout simple, mais qui est extrêmement précieux et qui pourrait éviter à un certain nombre de gens de sortir d’une relation qui n’était pourtant pas vouée à l’échec.

À expérimenter aussi avec nos relations autres qu’amoureuses, car c’est valable à tous les niveaux.

Donc première clé ici : choisir de zoomer à nouveau sur toute la lumière qui existe en l’autre plutôt que d’alimenter notre rancoeur à son sujet en nous focalisant sur ce que nous n’aimons pas chez lui.



Les vraies raisons derrière les raisons

Il arrive aussi que nous ayons simplement évolué différemment de notre conjoint, et que malgré tout ce qui a été partagé par le passé, nous ne soyons plus compatibles aujourd’hui.

C’est comme si on avait avancé main dans la main pendant un temps, et qu’un peu plus loin en cours de route, nos trajectoires respectives aient dévié. Il devient alors de plus en plus difficile de se comprendre, de communiquer, de partager quelque chose d’authentique.

Certaines personnes seront capables de se contenter d’une demi-mesure, parce que leur modèle de la normalité n’est pas très lumineux, mais pour d’autres, ça deviendra un véritable enfer.

Malgré la conscience que nous pouvons avoir du côté pesant de la relation que nous vivons, il peut être difficile, pour de nombreuses raisons, de sortir de cette histoire et de s’autoriser à tourner la page.

Comme je l’évoquais en début d’article, une des pancartes que l’on peut dresser devant soi est celle qui dit : « Je ne peux pas partir à cause des enfants »

C’est bien souvent un prétexte dont on se sert inconsciemment parce que nous avons tout simplement peur de franchir le cap. Concrètement, même si une séparation peut être difficile à vivre pour un petit bout, ce sera toujours moins douloureux que de vivre au milieu de deux parents qui se déchirent et ne s’aiment plus, ou s’aiment mal.

Vivre au milieu des conflits n’a rien de sécurisant pour un enfant, et ça lui donne aussi un modèle erroné de l’amour. Rester dans un couple qui n’apporte plus rien seulement parce qu’il y a des enfants revient à leur dire qu’on doit mettre de côté son propre bonheur en fonction des autres et qu’on doit à tout prix tenir ses engagements jusqu’au bout, même s’ils nous détruisent. Il arrive aussi souvent que des enfants vivant dans ce modèle de couple se sentent responsables du malheur de leurs parents.

On peut aussi s’accrocher à d’autres arguments : peur de manquer d’argent, peur de se retrouver seul(e), peur de ne pas rencontrer quelqu’un avec qui ça se passera mieux, etc.

Concrètement, la peur n’est qu’une illusion. Nous nous projetons vers une ou plusieurs éventualités négatives et nous avons tendance à envisager l’avenir seulement à travers ces possibilités, en occultant toutes les autres, notamment celles qui sont lumineuses et cadrent avec nos véritables aspirations.

Il est important de réfléchir à partir de soi, et uniquement à partir de soi.

Autre argument qui peut pousser à rester dans un couple malheureux ou destructeur : « J’ai peur de faire souffrir mon conjoint(e) »

Peut-être que la séparation représenterait effectivement une grande souffrance pour l’autre, et particulièrement s’il y a un schéma de dépendance affective en place, mais passer toute sa vie en étant malheureux ou seulement à moitié heureux avec quelqu’un qui ne nous correspond pas ça veut dire se priver soi-même d’un vrai bonheur, et priver l’autre en même temps de ce même bonheur !

Si vraiment le couple ne fonctionne pas ou plus, vouloir rester à tout prix parce qu’on craint de blesser l’autre c’est empêcher les deux personnes concernées de vivre une relation qui leur conviendra réellement auprès de quelqu’un d’autre.

En général, quand l’un des deux partenaires n’est pas heureux dans une relation, il y a toutes les chances que l’autre ne le soit pas vraiment non plus, parce qu’inévitablement, le premier va faire ressentir au second ses douleurs et ses manques, et ça se répercutera au niveau de la relation.

Prendre une décision à partir d’une autre personne que soi-même n’est pas la solution pour faire un choix juste pour tous.

Agir en fonction de soi n’est pas faire preuve d’égocentrisme, car bien souvent, faire ce qui est le mieux pour soi signifie en même temps offrir la possibilité aux autres personnes impliquées d’avancer sur le chemin qui sera le meilleur pour elles-mêmes.



Quand prendre une décision est trop difficile

Voilà le point essentiel du message que je souhaite partager avec vous aujourd’hui. Quand nous nous disons qu’il faut obligatoirement agir d’une certaine façon pour sortir de ce que nous percevons comme une impasse, nous cherchons à maîtriser le « comment ». Et en fait, c’est précisément là que nous restons embourbés dans des situations difficiles.

Si prendre une décision concrète vous paralyse, n’oubliez pas une chose : C’est que tout part de votre alignement intérieur.

Tout ce que vous allez vivre au-dehors ne fait que refléter ce qui se passe en vous, aussi, comme nous le transmet Esther Hicks dans les enseignements d’Abraham, il n’est pas nécessairement très constructif de chercher à sortir d’une relation avant de s’être parfaitement aligné intérieurement sur ce que nous voulons vraiment.

À partir de là, à partir du moment où vous allez vibrer le genre d’expérience que vous voulez vivre, vous allez inévitablement l’attirer à vous.

Si vous vous focalisez sur ce qui compte le plus pour vous, que vous vous projetez vers la relation idéale à vos yeux, celle-ci se manifestera à vous de la meilleure façon qui soit.

Il se peut que ce soit le couple déjà en place qui se transforme à travers ce repositionnement intérieur et que vous puissiez enfin avancer ensemble. Et si vraiment l’un et l’autre n’êtes plus dans une même énergie, alors l’Univers orchestrera la manœuvre pour réunir les circonstances idéales pour que vous puissez créer un nouveau lien qui cadrera réellement avec vos aspirations.

Ne commencez pas à réfléchir à la façon concrète dont ça pourrait se faire, car c’est là que vous vous placez vous-même dans une impasse. Laissez le bon soin à la Vie de vous conduire vers les prises de conscience qu’il faut, vers les opportunités dont vous avez besoin, vers ceux qui vous transmettront les messages qui vous feront avancer et vers la personne qui représentera votre idéal actuel.

Laissez aller le « comment ». Contentez-vous de définir le quoi, en faisant l’inventaire des critères que vous aimeriez trouver chez le partenaire idéal pour vous et au sein de la relation parfaite, selon votre propre modèle de la perfection, et commencez à vous projeter dans ce sens pour créer intérieurement ce qui se manifestera ensuite au dehors.

Vous n’avez plus qu’à vous laisser porter et à permettre à cette vision intérieure de prendre forme au-dehors. L’Univers sera toujours le mieux placé pour savoir quel est le chemin le plus court et le plus accessible pour nous conduire de là où nous sommes à là où nous voulons aller.

Pourquoi ne pas le laisser faire dans ce cas et nous en remettre à lui ?

Ça ne veut pas dire qu’il faut devenir passif et ne plus bouger en attendant que notre vie idéale tombe du ciel. Ça veut simplement dire s’aligner, puis suivre son élan intérieur qui nous mène toujours à des sentiments agréables et positifs.

Si vous agissez en vous sentant mal, c’est parce que vous êtes focalisé sur ce dont vous ne voulez pas.

Prenez toujours le temps de travailler sur votre positionnement intérieur d’abord, de façon à être entièrement en paix avec vous-même. Le chemin se dessinera alors par lui-même, et vous pourrez traverser beaucoup plus sereinement les étapes qui vous attendent, qu’elles vous conduisent à un changement important de vos points de repère actuels ou qu’elles bouleversent simplement les schémas que vous vivez déjà.


Si vous avez envie de partager vos propres réflexions et expériences à ce sujet, laissez-nous un commentaire tout en bas de page ! N’hésitez pas à liker et partager cet article à vos proches à qui il pourrait être utile.



En vous souhaitant à tous une belle journée.

   Laure  🙂



+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site 

 


 

Découvrez les derniers arrivants en éditions papier !

Cliquez sur les couvertures ci-dessous pour accéder à l’ouvrage sur Amazon.fr

(Egalement dispo sur tous les autres sites Amazon – Edition papier et Kindle)

Liste complète des ouvrages de Laure en cliquant ICI !

 


About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

6 Comments

  1. jocelyne

    8 février 2016 at 21:10

    Bonsoir Laure,
    Je me suis vu dans votre article. Sans rentrer dans les détails, la décision la plus importante que je devais prendre à ce sujet était bien sur une autre vie pour moi mais surtout pour mes enfants. Grandir dans un milieu inapproprié pour un enfant est la pire des choses. Mon choix était vite fait, mais je ne savais pas comment ca allait se passer. Comme vous le dites si bien, l’univers se charge de nous montrer le chemin. Les événements se sont enchaîné en sorte que la solution c’est imposé à moi et c’était une évidence. On le ressens au plu profond de soi.
    Excellente soirée à vous.

    • Laure Zanella

      9 février 2016 at 09:49

      Merci pour ce joli partage Jocelyne ! Vivre ce type de situation n’est pas évident, mais quand on accepte de faire confiance à la Vie, tout se met en place de la meilleure façon qui soit. Votre témoignage en est encore une belle preuve 🙂 Passez une excellente journée

  2. jocelyne

    8 février 2016 at 21:12

    Un grand merci pour cet article qui pourrait aider plus d’une personne ( homme ou femme ).

  3. V.

    9 février 2016 at 09:35

    Bonjour Laure,
    Voici un article qui tombe pile pour moi en ce moment 😉
    Je vais appliquer vos conseils et voir comment l’univers va se charger de ma demande 🙂
    Belle journée à vous

    • Laure Zanella

      9 février 2016 at 09:50

      Avec grand plaisir 🙂 Je suis heureuse que cet article puisse vous accompagner dans votre cheminement ! Passez une agréable journée

  4. Sandrine

    11 février 2016 at 15:10

    Je laisse l’univers faire son travail…..douloureux ou nin…. Je sais que j’avance vers le bonheur !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *