Redevenir acteur de sa vie pour créer la paix en soi et autour de soi

By on 12 janvier 2015

charlie

Redevenir acteur de sa vie pour créer la paix en soi et autour de soi

Un changement de taille commence souvent par un tout petit rien

 

Chaque nouvelle année qui démarre transporte son lot d’espoirs et de souhaits. Certains prennent des résolutions et souhaitent voir des changements arriver, d’autres sont pleins d’enthousiasme à l’idée de ce qui pourrait se passer sur leur chemin, et d’autres encore espèrent que la roue va enfin tourner.

Chacun se projette à sa façon, fait des plans ou se laisse simplement porter par le flot de la Vie, en s’adaptant au fur et à mesure de ce qui vient.

Cette année 2015 aura cependant démarré d’une « drôle » de façon avec les tristes événements du 7 janvier… Dans mes écrits, je vous invite toujours à laisser aller le négatif, à ne pas rester agrippés en esprit sur ce qui a causé douleur, colère ou frustration en vous.

Un autre de mes objectifs est également d’encourager mes lecteurs à chercher le côté positif de chaque situation, ou, lorsqu’il n’y en a pas, à réfléchir à ce qu’ils peuvent faire de constructif à partir de là.

 

Accepter les choses telles qu’elles sont

Voilà ce que j’aimerais donc vous proposer aujourd’hui : Il ne sert à rien de ressasser encore et encore les derniers événements. Ça ne ramènera pas ceux qui sont partis. Il n’y a plus de retour en arrière possible. C’est trop tard. Le fait de crier à l’injustice, de laisser la rage exploser contre les auteurs ne servirait à rien non plus, d’autant plus qu’ils sont désormais partis, eux aussi.

Nous ne pouvons plus rien changer aux événements. Ils sont passés. C’est arrivé. C’est ainsi.

Le fait de lutter contre ce qui est ne changera rien. Le chemin le plus court pour trouver la paix est l’acceptation. Accepter ce qui est ne veut pas dire cautionner ce qui s’est passé ou nier notre douleur. Ça veut simplement dire reconnaître que ce qui est arrivé ne peut plus être changé, et se donner la possibilité de faire de nouveaux choix à partir de là.

Nous pouvons faire dès aujourd’hui des choix conscients, pour que le demain de chacun devienne plus paisible et lumineux.

 

Tout commence toujours à l’intérieur de nous

Gandhi nous invitait à être le changement que nous voulions voir dans le monde. Peut-être est-ce le moment idéal pour mettre en pratique cette parole de sagesse.

Lutter contre le terrorisme, mener des actions oppressives, et se braquer toujours un peu plus contre ce dont on ne veut pas ne nous mènera pas au résultat désiré.

Si toute votre attention est dirigée vers ce dont vous ne voulez pas, c’est un peu plus encore de ça que vous allez attirer à vous.

Si vous voulez la paix dans le monde, c’est vers cette paix que tout votre être doit se tourner, et c’est en vous que vous devez en semer les graines pour commencer.

L’agressivité ne peut pas mettre fin à l’agressivité. On ne peut pas faire disparaître un monstre en en devenant un à notre tour pour éliminer le premier.

Il n’est pas question évidemment de tendre l’autre joue, et il est important de poser des limites pour faire cesser ce qui n’est pas acceptable, mais la violence ne résoudra jamais rien. Elle ne fera qu’alimenter un peu plus de violence encore.

 

Pour un jour récolter des fruits, il faut commencer par semer une graine

Si nous voulons vivre dans un monde de paix, c’est à chacun de nous de créer un monde de paix à l’intérieur de soi en premier lieu.

Je ne dis pas qu’il est facile d’y arriver, mais chacun peut le faire, s’il l’a fermement décidé. Il a souvent été nécessaire dans l’histoire que de grands drames arrivent pour qu’enfin on commence à se poser les bonnes questions et à réagir, alors espérons que les événements de ce 7 janvier soient vus par chacun comme une opportunité de s’interroger sur lui-même en se demandant non pas « pourquoi certains hommes sont-ils si mauvais ? » mais plutôt « Comment puis-je faire pour m’améliorer, à mon propre niveau ? »

Quand on pose des « pourquoi », on reste fixé sur les problèmes, et c’est cela qu’on continue d’attirer dans son expérience de vie.

Quand on pose des « comment / comment faire / comment puis-je », notre esprit est tourné vers la recherche de solutions, et ce sont ces solutions qu’on attire à soi.

Chacun de nous a la possibilité à tout moment de s’interroger sur son propre positionnement et de faire un autre choix que celui que nous aurions fait habituellement, par automatisme.

 

Nos automatismes destructeurs ne sont pas une fatalité

Nous sommes bien souvent la proie de « jeux psychologiques », et nous nous laissons entraîner par des mécanismes inconscients qui nous poussent toujours vers le même mur, mais cela ne peut plus arriver quand petit à petit, nous redevenons attentifs à ce qui se passe en nous et que nous reprenons alors le pouvoir sur notre vie.

En sortant de ces mécanismes destructeurs et tellement présents dans le quotidien de nombre d’entre nous, c’est toute notre existence qui va y gagner, c’est notre bien-être et notre sérénité qui vont se déployer, et ce sont tous ceux qui gravitent autour de nous qui vont également en bénéficier.

Ce petit changement dans votre humeur que vous considérerez peut-être comme infime ou non remarquable vous invitera peut-être à sourire un peu plus, et donc à adresser un peu plus de sourires autour de vous. Ainsi, ceux qui croiseront votre route, au lieu de voir un visage fermé, verront peut-être un peu de lumière et auront envie de la renvoyer à leur tour.

Ça sera peut-être un tout petit rien au départ, mais par ricochets successifs, ce tout petit rien pourrait bien devenir une gigantesque vague et tout changer.

Que penseriez-vous d’essayer ?

 

On ne peut changer les autres. On ne peut que se changer soi-même

On ne peut pas changer les choses, ni les circonstances extérieures. Mais on peut toujours et à tout moment décider de changer soi-même, pour son propre bien-être, qui, inévitablement, aura un impact positif sur le bien-être des autres.

Ne sous-estimez pas la force qu’un tout petit changement en vous peut avoir, car c’est bien de là que peuvent provenir les plus beaux miracles.

Mon désir et mon choix sont de continuer à changer et à faire de mon mieux dans ce sens au quotidien, dans l’espoir qu’un jour prochain, plus personne n’ait à craindre un 11 septembre ou un 7 janvier… L’impact d’une seule personne sera peut-être très modeste, mais quel sera celui de millions de gens ?

Ce sont des milliards de petites gouttes d’eau qui forment les océans, n’est-ce pas ? Nous pouvons tous, à notre niveau, créer progressivement un océan de paix, pour nous, et pour ceux qui viendront après nous.

Quel est votre choix ?

 

Avec mes meilleures pensées

Laure

Vous avez aimé cet article ? Si vous voulez être sûr de ne pas louper les prochaines publications de ce blog, il vous suffit d’inscrire votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous. Ainsi, je vous enverrai un petit mot à chaque fois qu’un nouvel article sera publié. A bientôt !

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

2 Comments

  1. Marie Souffron

    14 janvier 2015 at 09:51

    Merci pour ce bel article !
    Je suis entièrement d’accord avec vous : quand je pense aux horreurs dont sont capables les humains, j’ai tendance à me demander pourquoi diable personne ne fait rien. Et je ferme les yeux sur le fait que je ne fais rien non plus… Honnêtement, j’essaie de cesser ce m’indigner, puisque cela n’aide en rien à changer les choses, et je veux être active et rester positive, seulement ce n’est pas facile il faut l’admettre… Quoiqu’il en soit, cela m’a fait du bien de lire votre propos et je vous en suis reconnaissante.

    • Laure Zanella

      14 janvier 2015 at 13:10

      Merci pour votre message Marie. Faites simplement de votre mieux pour avancer selon vos principes, vos valeurs, et le respect de vous-même en premier lieu, car quand on s’aime et qu’on se respecte soi-même, l’envie de blesser les autres n’existe tout simplement plus en nous, et c’est par là que le changement peut commencer 🙂 En vous souhaitant une belle journée. Laure

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *