Renoncer à vouloir changer l’autre pour accéder à la liberté et à l’Amour vrai

By on 12 février 2015

Crédit photo : © Masson - Fotolia.com

Crédit photo : © Masson – Fotolia.com

Renoncer à vouloir changer l’autre pour accéder à la liberté et à l’Amour vrai

 

Voici le thème du jour de l’atelier gratuit « Amour de soi – Amour de l’autre »  que vous pouvez retrouver en cliquant ici. 

 

En atelier privé, nous avons abordé aujourd’hui la notion d’attentes et c’est de l’une d’elles dont j’aimerais vous parler aujourd’hui.

Cette attente est à l’origine de nombreux conflits, de beaucoup de colère et de frustration, aussi, le fait de s’en libérer ne pourra que nous aider à nous sentir plus en paix avec nous-mêmes et bien sûr avec les autres.

Il s’agit ici de l’attente que nous avons souvent quant au fait que les autres changent, pour cadrer avec ce que nous attendons d’eux.

Faites un petit tour dans votre mémoire, et cherchez des épisodes où vous avez ressenti de la colère ou de la frustration vis-à-vis d’une autre personne parce qu’elle n’agissait pas comme vous auriez voulu qu’elle agisse, parce qu’elle ne prononçait pas les mots que vous souhaitiez entendre, etc.

Prenez le temps d’en repérer quelques-uns, et surtout, contentez-vous d’un simple constat et n’entrez pas dans le jugement vis-à-vis de vous-mêmes.

 

Nous n’avons pas à être différents pour mieux convenir aux autres… et réciproquement ! 

 

Le fait est que chacun est comme il est, et que si l’autre ne nous convient pas tel qu’il est, ce n’est pas à lui de changer pour entrer dans le moule que nous aurons défini au préalable. La réciproque est évidemment tout aussi valable. Nous n’avons pas à être différents de ce que nous sommes pour mieux convenir aux autres.

Il y a sur cette Terre des milliards de gens, tous différents. Si certains ne nous conviennent pas, il en existe quantité d’autres avec qui nous pourrons tisser de beaux liens. Et de la même façon, si nous ne convenons pas à certaines personnes, et bien il y en a énormément d’autres qui seraient heureux d’entrer en relation avec nous.

Je vais reprendre l’exemple cité en atelier privé qui me semble plus que percutant pour illustrer :

Dans le livre « La maîtrise de l’amour », il y a un exemple que nous donne Miguel Ruiz et qui est très parlant à ce sujet. Il nous parle de nos animaux de compagnie et nous dit que si nous aimons les chiens, il ne nous viendrait pas à l’idée d’adopter un chat et de lui demander de se comporter comme un chien. Dans ce cas de figure, il nous apparaît comme totalement évident de choisir directement le compagnon à 4 pattes qui correspondra à nos souhaits, plutôt que d’en chercher un complètement différent et d’essayer tant bien que mal de le faire changer.

Pourquoi donc procédons-nous différemment lorsqu’il s’agit d’êtres humains ? Pourquoi nous acharnons-nous à vouloir changer l’autre, plutôt que d’aller directement vers ceux qui nous conviennent et de laisser ceux avec lesquels nous ne pouvons pas nous entendre ?

En matière d’amour, il y a tout un tas de paramètres qui entrent en ligne de compte et qui font qu’il n’est pas facile de revenir à cette logique, mais nous avons toujours le choix.

 

On accepte l’autre tel qu’il est ou on le laisse

 

Si vraiment nous souhaitons poursuivre notre route auprès de quelqu’un qui est très différent de nous, nous pouvons tout simplement choisir de l’accepter tel qu’il est, en entier, et prendre la décision de ne plus chercher à le changer, de respecter et d’aimer celui qu’il est vraiment.

Si sa façon d’être ou ses paroles vous blessent, n’oubliez pas que la blessure ressentie est quelque chose qui vous appartient à vous. Ce n’est pas l’autre qui nous pique, mais plutôt notre façon de nous positionner face à ses paroles, ses gestes ou ses actes. Il nous appartient de guérir nos blessures, et nos échanges avec les autres représentent les meilleures occasions qui soient de nous élever toujours un peu plus et de nous libérer des chaînes du passé.

Choisir de rester avec quelqu’un et vouloir à tout prix le changer n’est pas de l’amour.

L’amour vrai accueille l’autre tel qu’il est, avec tout ce qui le compose et il laisse cet autre libre de ses choix et de ses actes.

C’est la peur qui cherche à contrôler, à maîtriser, à transformer ou encore à soumettre.

On ne peut pas changer l’autre si lui-même ne veut pas changer. Il est tel qu’il est. Si celui-ci ne cadre pas avec nos aspirations, ne cultive pas les mêmes valeurs que nous ou ne ressemble pas au genre de personnes que nous aimerions avoir à nos côtés, alors autant lui rendre sa liberté et reprendre la nôtre par la même occasion.

Pourquoi choisir de s’enfermer dans des liens stériles et parfois même très douloureux alors qu’il existe une infinité d’autres possibilités qui nous permettraient d’avancer auprès de personnes avec qui une véritable harmonie sera vécue ?

C’est souvent la peur là aussi qui nous pousse à éviter le changement, le vide et l’inconnu.

Concrètement, il n’y a pas de bon ou de mauvais chemins à suivre, juste celui que chacun choisit. Mais pour pouvoir accéder à une véritable authenticité dans ses relations et à l’Amour vrai (quelle que soit la forme de cet amour), il n’y a que le fait d’accepter les autres tels qu’ils sont et de faire nos propres choix à ce sujet qui pourra nous mener à destination.

 

En vous souhaitant à tous une excellente journée !

        Laure  🙂

 

Vous avez aimé cet article ? Si vous voulez être sûr de ne pas louper les prochaines publications de ce blog, il vous suffit d’inscrire votre prénom et votre adresse mail dans le formulaire ci-dessous. Ainsi, je vous enverrai un petit mot à chaque fois qu’un nouvel article sera publié. A bientôt !

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

8 Comments

  1. ANDRIEU Sonia

    12 février 2015 at 12:44

    A ce stade des Ateliers, il faut, me semble t-il, avoir bien intégré l’Amour de soi et savoir se remercier (difficile !).
    Accepter l’autre en tant qu’être dissocié de nous, qu’il n’est pas envisageable de changer, pour son bien, croyons nous souvent, est être dans une acceptation pouvant aller au renoncement, est un autre exercice difficile, voire douloureux. Chacun a son chemin de vie qu’il, serait plus évident d’accepter.

    • Laure Zanella

      12 février 2015 at 13:09

      Effectivement, renoncer à vouloir changer l’autre n’est pas chose facile, parce que ça nous obligerait aussi à reconnaître que nous-mêmes n’avions pas à être différents de ce que nous sommes pour mieux convenir à nos parents, à nos proches ou à tous ceux qui ont croisé notre route. Ca nous pousse à remettre en question tout ce qui a été appris (et subi) depuis l’enfance, et ce n’est pas toujours simple. La clé c’est de comprendre que c’est notre résistance face à ce qui est (y compris ce qui ne nous plaît pas chez les autres) qui crée de la souffrance en nous. Quand on cesse de résister et qu’on accepte tout simplement, la libération arrive. Belle journée à vous Sonia 🙂

  2. Sophie En

    13 février 2015 at 13:30

    il est vrai que cmest nous qui décidons de l’accepter ou de le laisser partir mAis moi avec mon insécurité, je n’y arrive pas !!! Mais un jour j’y arriverai car je travaille sur moi en ce sens…. Avez vous des trucs?

    • Laure Zanella

      13 février 2015 at 20:36

      Bonsoir Sophie. C’est le fait de renforcer votre amour pour vous-même qui va vous permettre de vous sentir en sécurité, car si vous vous aimez suffisamment, vous ne ressentirez plus le besoin de trouver cet amour à l’extérieur de vous et n’aurez plus peur de voler de vos propres ailes. Vous pourrez alors vous « contenter » de partager cet amour qui est en vous avec l’autre plutôt que de ressentir le besoin d’en recevoir de lui 🙂

  3. Pingback: Transformez votre vie ! Eliminez la source N°1 de votre stress ! | Transformez votre vie !

  4. Pingback: Neurodroitier Donner un sens à sa vie | Transformez votre vie !

  5. Pingback: Mettre fin aux difficultés relationnelles | Transformez votre vie !

  6. jocelyne

    22 janvier 2016 at 23:20

    C’est plus facile à faire avec quelqu’un d’autre qu’avec ses enfants. La notion de parents nous dépasse quelques fois car nous avons tendance à regarder nos enfants comme notre propriété. Si nous ne changeons pas de cap nous souffrirons.
    Merci pour cet article.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *