Se libérer de l’attachement pour laisser aller la peur

By on 24 septembre 2014
Crédit photo : © Les Cunliffe - Fotolia.com

Crédit photo : © Les Cunliffe – Fotolia.com

Se libérer de l’attachement pour laisser aller la peur

La technique des petits bonshommes allumette de Jacques Martel

Voici un exercice proposé aujourd’hui aux participants des ateliers privés que j’aimerais partager avec vous ici  :

C’est une technique toute simple, et pourtant très précieuse qui permet de se libérer de ses liens d’attachement, que ce soit envers les autres ou par rapport à une situation particulière, une émotion, un aspect de sa vie, etc. Je vous mettrai également les liens vers les vidéos Youtube de Jacques Martel à ce sujet.

Il s’agit donc de la technique des petits bonshommes allumettes.

Le but est de se défaire des liens d’attachement qui existent entre nous et les autres, ou entre nous et une situation particulière, entre nous et un état émotionnel, etc.

Dans ses vidéos, Jacques Martel nous explique que l’attachement n’est pas de l’amour. L’amour, le vrai, est celui qui rend libre, pas celui qui retient. Lorsque nous sommes dans l’attachement, nous sommes en réalité dans la peur et c’est comme si nous cherchions d’une certaine façon à contrôler l’autre ou la situation.

Quand on se défait de l’attachement, il n’y a plus de peur, et on peut alors laisser notre véritable nature s’exprimer, celle qui est dans l’amour inconditionnel.

Cet exercice peut aussi bien être fait par rapport à une personne qu’on aime que par rapport à une personne avec qui nous sommes en conflit, pour se dégager de nos attachements, de nos besoins, qu’ils soient conscients ou inconscients.

Les résultats peuvent se faire ressentir très vite ou être un peu plus longs à venir, mais il y en aura de toute façon.

En testant la méthode de mon côté, je l’ai trouvé non seulement amusante à mettre en pratique, très simple, rapide à faire aussi, mais surtout efficace. Je vais donc vous expliquer les différentes étapes du processus ici et vous encourage vivement à essayer, pour toute situation que vous aimeriez améliorer ou apaiser. Vous pouvez vous faire une liste de différents éléments sur lesquels vous souhaitez travailler et aborder ensuite un point après l’autre avec cette technique.

Il n’y a pas besoin de tout faire d’un coup. Rien ne vous empêche de l’utiliser ponctuellement ou quand vous en ressentez le besoin ou l’envie.

On peut travailler sur tout un tas de sujets avec cette méthode, aussi bien sur nos liens avec les autres que sur des situations matérielles ou immatérielles. On peut également utiliser cette méthode pour se libérer de l’attachement que nous avons par rapport à une personne située à l’autre bout de la planète ou même décédée. Le temps et l’espace n’ont pas d’importance. C’est quelque chose qui se passe en vous, et cet exercice permet en quelque sorte d’adresser un message à son subconscient, qui va ensuite se charger du reste.

Voilà pourquoi il est important de procéder sur papier, car le subconscient enregistre 90% de ce que nous mettons à l’écrit (et voilà pourquoi je vous encourage toujours à poser vos intentions ou faire les exercices proposés en utilisant l’écriture 🙂 )

Allons-y !

 

Etape 1

Dans un premier temps, définissez la personne ou la situation par rapport à laquelle vous désirez travailler. Pour nos exemples, nous allons démarrer avec une autre personne.Je vous expliquerai ensuite comme faire s’il s’agit d’une situation concrète ou d’un autre aspect par rapport auquel vous voulez vous défaire de votre attachement.

Ensuite, prenez une feuille et de quoi dessiner, et commencez par vous représenter vous, à travers un petit bonhomme « allumette », ces dessins que l’on faisait tous quand on était petits. Inscrivez en dessous de votre personnage votre prénom et l’initiale de votre nom de famille.

(J’ai mis ici à contribution mon grand talent artistique pour vous faire une démo 🙂 )

Etape 1

Etape 1

Etape 2 :

Ensuite, la seconde étape consiste à dessiner l’autre personne de la même façon et à inscrire son nom et l’initiale de son nom de famille là aussi, afin de bien identifier l’autre pour votre subconscient.

Etape 2

Etape 2

 

Vous pouvez faire cet exercice aussi bien pour un conjoint, un ami, un parent, un enfant ou toute autre personne qui vous entoure. Je rappelle que ce type de travail est utile pour se défaire de l’attachement (qui est régi par la peur) aussi bien quand on a de bons rapports avec quelqu’un que lorsque nous nous retrouvons confrontés à des difficultés, des tensions, etc.

 

Etapes 3 et 4 :

Une fois nos deux personnages dessinés, on dessine une bulle de lumière autour de soi tout d’abord, puis autour de l’autre. Cette bulle de lumière signifie qu’on veut ce qu’il y a de meilleur pour soi et ce qu’il y a de meilleur pour l’autre. Ce meilleur ne sera pas nécessairement identique de part et d’autre. Il ne nous appartient pas d’en décider. On se positionne ici dans l’amour quoi qu’il en soit, en souhaitant ce qu’il y a de mieux pour soi et pour l’autre.

Etapes3 et 4

Etapes 3 et 4

 

Etape 5 :

Maintenant que nos bulles de lumière sont tracées autour de chacun, on en trace une nouvelle qui englobe les deux personnages, pour signifier ainsi qu’on veut ce qu’il y a de meilleur pour tous les deux.

Etape 5

Etape 5

 

Etape 6 :

À présent, nous allons tracer les lignes d’attachement conscientes et inconscientes. Ces lignes relient les centres énergétiques des deux personnages, ce qu’on appelle habituellement les chakras. J’ai utilisé pour mon dessin les couleurs correspondant aux différents centres énergétiques, mais vous pouvez tout à fait les tracer avec votre crayon de papier. C’est simplement une affaire de préférences personnelles. C’est plus parlant pour moi avec les couleurs, et je trouve que les effets sont plus puissants, alors j’ai procédé ainsi. Voyez ce qui vous convient le mieux à vous.

Etape 6

Etape 6

 

Etape N°7 :

Armez-vous de votre meilleure paire de ciseaux 🙂 et coupez ensuite au milieu des deux personnages, pour couper symboliquement ces lignes d’attachement entre vous et l’autre personne. Ce geste symbolique va être enregistré par votre subconscient et les modifications nécessaires pourront alors prendre forme au niveau énergétique, pour que vous puissiez vous libérer de votre attachement (de vos peurs) et que vous soyez alors libre d’avancer dans l’amour. Ça ne veut pas forcément dire aimer l’autre ou se rapprocher de lui quand il s’agit de quelqu’un avec qui nous avons des rapports toxiques. Ça peut simplement être le fait de laisser aller nos émotions négatives et de trouver la paix en nous. Quelle que soit la situation, ça ne peut qu’être productif et bénéfique de toute façon.

Etape 7

Etape 7

 

 

Si vous désirez vous libérer de votre attachement par rapport à une situation ou un aspect concret, remplacez le deuxième personnage par un rectangle et inscrivez-y quelques mots qui évoquent la situation.

Dans ses vidéos, Jacques Martel donne l’exemple d’une maison qu’on veut vendre. Vous pourriez alors noter « La vente de ma maison ».

Vous pouvez également noter un aspect de votre vie auquel vous avez tendance à vous « agripper » et vis-à-vis duquel vous voudriez vous sentir libre et serein comme l’amour, l’argent ou n’importe quoi d’autre.

Si vous voulez travailler sur des émotions particulières, vous pouvez à ce moment-là vous représenter deux fois, toujours en notant votre prénom et l’initiale de votre nom sous chacun des deux personnages.

Ensuite, précisez sous votre nom l’émotion ou l’état intérieur qui vous habite et dont vous aimeriez vous libérer.

Vous pourriez par exemple noter d’un côté « [Votre nom] dans la peur » et sous le deuxième personnage « [Votre nom] dans la confiance / l’amour / la sérénité /etc. »

Cherchez à identifier d’un côté l’émotion ou l’état intérieur qui vous pose souci, et à clarifier de l’autre côté l’objectif que vous souhaiteriez atteindre.

De la même façon, vous pouvez noter sous votre premier personnage « Malade » et sous le second  « En pleine santé ». Ainsi, si pour une raison inconsciente, une part de vous est attachée à la maladie et ne peut pas lâcher prise à ce sujet, vous allez vous libérer de votre attachement à la maladie, et cela aura un impact bénéfique sur votre état et vous permettra d’améliorer votre santé.

Je ne peux que vous encourager à tester, à expérimenter sur tout un tas de choses et à voir ce que ça donne.

Une précision importance cela dit : vous ne pouvez faire cet exercice que si vous êtes concerné par la situation. Vous ne pouvez pas décider de briser les liens d’attachement qui existent entre deux autres personnes, car même si votre intention est d’aider un proche, vous ne pouvez pas choisir son chemin à sa place. Vous pouvez bien sûr partager avec lui cette méthode et la lui expliquer s’il souhaite tenter l’expérience par lui-même, mais il ne nous appartient pas de définir quel chemin doivent prendre les autres.

On ne peut s’occuper que de son propre état intérieur 🙂

Et voilà les liens vers les vidéos de Jacques Martel sur Youtube. L’exercice est en deux parties :

 

N°1 : https://www.youtube.com/watch?v=Slg8jZY2Hd4

N°2 : https://www.youtube.com/watch?v=aEgNZKZ76Kw

 

Voici également plusieurs ouvrages de Jacques Martel. L’exercice partagé aujourd’hui et tiré du premier livre cité :

« Atma, le pouvoir de l’amour »  Livre + Cd audio –> Voir sur Amazon.fr

« Le grand dictionnaire des malaises et des maladies« , un ouvrage qui permet de faire le lien entre les mécanismes mentaux et l’apparitions de problèmes ou maladies dans le corps, et de restaurer l’équilibre entre ces deux aspects pour aller vers la guérison –> Voir sur Amazon.fr

« Le pouvoir des mots qui me libèrent« , évoquant la résonance des mots et leur impact sur notre état intérieur et notre vie –>Voir sur Amazon.fr

 En vous souhaitant une belle expérimentation 🙂

                 Laure

 

** Si vous souhaitez partager ce contenu, vous pouvez le faire à travers le lien de partage facebook ou faire pointer un lien de votre site vers cette page. Je n’autorise pas la copie de mes articles sur d’autres sites. Merci ! **



+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site  – Ma chaîne Youtube


 

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

6 Comments

  1. Pingback: A quel point sommes-nous attachés à notre douleur et à notre rôle de victime ? | Transformez votre vie !

  2. Marie

    7 mars 2016 at 13:33

    Bonjour Laure !! Merci la techniques des petits bonhommes, je ne connaissais pas. Juste une petite question, après avoir coupé le lien, on fait quoi, on jette, on brûle ?? Merci pour votre réponse; vous souhaite une très belle journée

    • Laure Zanella

      7 mars 2016 at 14:02

      Bonjour Marie. Une fois les liens coupés, suivez votre inspiration. Il n’y a pas de règles. Votre petit guide intérieur vous indiquera la méthode la plus appropriée pour aller au bout du processus 🙂 Une jolie journée à vous aussi !

      • Marie

        7 mars 2016 at 17:06

        Merci pour votre réponse !! Par contre j’en parlais à quelqu’un qui connait la technique et qui me disait qu’il fallait le faire pendant 3 semaines toujours à la même heure pour la même personne, sachant que moi je le fais pour délier des liens de dépendance affective. Je trouve cela un peu long ?? En même temps si c’est le processus pour se libérer.

        • Laure Zanella

          7 mars 2016 at 18:17

          Je n’ai jamais entendu parler de ce délai ou du fait qu’il faille procéder à la même heure. C’est surtout une affaire de croyances. Je vous inviterais à suivre votre ressenti avant tout et à recommencer l’exercice si nécessaire jusqu’à ce que vous puissiez atteindre l’état désiré. La clé est toujours ce que vous ressentez en lien avec ce que vous mettez en place.

          • Marie

            8 mars 2016 at 23:14

            Merci !! C’est ce que je pensais et je trouve cela très amusant à faire ainsi que le bonheur, la joie, la plénitude et l’amour que je ressens après.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *