Tourner la page…

By on 2 juin 2016

Crédit photo : Pezibear - Pixabay.com

Crédit photo : Pezibear – Pixabay.com

 

Tourner la page…

Il m’arrive assez régulièrement en coaching ou même dans la vie de tous les jours de croiser des gens qui se maintiennent dans des relations pesantes ou même toxiques pour toutes sortes de raisons qui ne sont pas nécessairement les « bonnes ».

Ça a été mon cas aussi… On se maintient parfois dans un lien qui nous étouffe ou ternit notre joie de vivre parce qu’on est attaché à l’autre, parce que malgré la douleur vécue au quotidien on a du mal à envisager que l’autre puisse ne plus faire partie de notre vie… Parfois (souvent) aussi on a peur : de se retrouver seul, de revivre les mêmes difficultés, d’en vivre de pires, d’être séparé de ses enfants, de les faire souffrir, de faire souffrir l’autre, etc.

Ce schéma se rencontre d’ailleurs aussi bien dans les relations amoureuses que dans nos relations familiales, amicales ou autres, seulement, le grand saut est en général plus difficile à faire quand il s’agit d’une relation de couple.

On trouve alors de multiples prétextes pour tenir un peu plus longtemps, on cherche des excuses aux comportements blessants de l’autre, on fait l’inventaire des bons côtés en essayant d’occulter tout ce qui ne va pas et on s’accroche tant bien que mal, en espérant que la Vie nous donne un coup de pouce…

Mais il vient parfois un moment où la pesanteur devient trop forte, où on sent la frustration déborder et ou il n’est tout simplement plus possible d’ignorer l’absence de bonheur dans ce lien qu’on vit…

Alors on se retrouve confronté à un choix à faire entre son confort et son bonheur…

Un chemin va nous offrir la liberté et une nouvelle chance d’être vraiment heureux, et l’autre chemin va nous permettre de continuer à nous sentir en sécurité, mais à quel prix ?

Je vous propose donc aujourd’hui un cheminement destiné à clarifier et adoucir les étapes à franchir lorsque notre choix se porte sur notre bonheur plutôt que sur notre confort…

 

Contraste

Ce qui peut vous aider à faire le grand saut si vous vivez un lien pesant ou toxique, c’est déjà de faire en sorte de côtoyer des personnes saines et lumineuses, des gens qui vous inspirent et avec qui vous vous sentez bien.

Au lieu de vivre les moments passés auprès de ces gens en mode automatique, arrêtez-vous un instant et prenez conscience de ce qui se passe en vous, du bien-être que vous ressentez quand vous êtes avec eux.

Vous voyez, la semaine dernière, j’ai remis ma casquette de fleuriste pour quelques jours à l’occasion de la fête des mamans. Je suis allée prêter main-forte à celle qui m’a donné ma chance et qui a partagé avec joie sa passion avec moi alors que je n’avais encore aucune connaissance dans ce domaine, et j’y retourne toujours avec beaucoup de plaisir, parce que non seulement c’est un métier fantastique, mais en plus, côté équipe de travail, l’ambiance est tout simplement géniale.

Peu importe la charge de travail, le fait qu’il soit 6h du matin ou qu’on soit complètement lessivées, ça se déroule toujours dans la joie et la bonne humeur, on rit énormément et on se serre les coudes. La clientèle elle aussi est très agréable et lumineuse, et après avoir baigné là-dedans pendant plusieurs jours, même si vous êtes vidé physiquement, vous vous trouvez au sommet du bien-être et de la joie intérieure.

C’est dans ces moments-là que le contraste est d’autant plus fort avec les personnes négatives qui peuvent graviter autour de nous. C’est là que ce qui pouvait paraître plus ou moins « normal » ou habituel peut devenir tout simplement insupportable, parce qu’on se rend compte à quel point la joie est partout et on se demande alors pourquoi on accepte moins que cela.

Je suis tombée aussi dans la même période sur une citation en image publiée par Patrick Leroux qui disait quelque chose comme : « Il y a 7 milliards d’êtres humains sur cette Terre… Allez-vous laisser 1 seule personne gâcher votre journée ? »

C’est vrai… Il y a environ 7 milliards de personnes sur la Terre, alors la question est : Pourquoi permettons-nous à quelques individus de nous tirer vers le fond en sachant qu’il y en a tellement d’autres qui sont dans une belle énergie et avec qui on pourrait se sentir tellement mieux ?

 

Se confronter à la peur

La réponse à ce « pourquoi » est généralement la peur… Il y a toutes sortes de peurs qui peuvent nous retenir, nous inviter à éloigner toujours un peu plus le moment de passer à l’action, et la peur de l’inconnu est souvent celle qui représente le plus gros obstacle à notre évolution.

Mais qu’est-ce que c’est que cette peur de l’inconnu au juste ? Et bien c’est une illusion, un film que nous inventons et qui nous montre toutes sortes de scènes douloureuses ou effrayantes quant à notre avenir…

Nous imaginons toutes sortes de scénarios pesants, mais au final, ce n’est rien d’autre qu’une projection de notre mental.

Concrètement, il n’y a absolument rien qui nous condamne à vivre ces difficultés… Le seul moyen de les attirer réellement à nous serait de continuer à entretenir de telles pensées, encore et encore, jusqu’à ce qu’elles finissent par se manifester physiquement dans notre expérience de vie.

Ce n’est pourtant pas une fatalité. Et la peur non plus.

Si vos inquiétudes vous empêchent pour l’heure de vous positionner, commencez par reconnaître cette peur qui vous habite, par dire « Oui, j’ai peur » en tentant d’identifier ce qui vous effraye concrètement.

Mettez des mots dessus, à l’écrit de préférence, et prenez vraiment le temps de décortiquer ce qui se passe en vous.

Observez les images qui peuvent vous défiler dans la tête, et allez regarder bien en face ces peurs qui vous habitent.

Demandez-vous ce que serait le pire scénario possible à vos yeux, et allez l’explorer, à fond.

Allez au bout de votre démarche et regardez comment ce serait si ce pire scénario devait prendre forme, et là, bien souvent, vous vous rendrez compte que SI vraiment, UN JOUR, ce scénario devait se concrétiser (ce qui est loin d’être sûr), ce serait peut-être douloureux, mais vous finiriez par vous relever et par avancer à nouveau.

C’est en vous confrontant à vos peurs que vous pourrez vous libérer de vos chaînes et faire les choix qui seront réellement les meilleurs pour vous, et votre bonheur.

 

Votre but

Dans ces périodes de flottement et d’indécision, il est important aussi de se rappeler souvent ce qui compte le plus à nos yeux. Quel est ce but que nous voulons atteindre par-dessus tout ?

Si ce but est d’être heureux, alors la question est : « Est-ce que je me sens heureux dans ce que je vis ? »

Si la réponse est non, c’est qu’il est nécessaire d’agir pour changer les choses.

Agir ne veut pas nécessairement dire tout plaquer sur un coup de tête et tourner les talons. Ca peut aussi être avoir une bonne discussion avec l’autre, chercher des solutions ensemble et vérifier que chacun veut la même chose.

Si c’est réellement le cas et que chacun y met du sien, la situation pourra se rééquilibrer et peut-être même se consolider bien au-delà de ce qui existait avant.

Mais si on est seul à vouloir avancer, il est important de se rappeler qu’on ne peut pas changer l’autre ni décider du chemin à sa place.

On ne peut changer que soi, et lorsqu’on se rend compte que l’autre est trop différent de soi et qu’il ne veut ou ne peut pas avancer dans la même direction, c’est là qu’il faut faire un choix entre rester dans sa zone de confort et être malheureux, ou accepter de se « jeter dans le vide » et se donner une chance d’être vraiment heureux.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise décision à prendre. Juste celle qui convient à chacun selon ce qui est le plus important pour lui.

J’ai fait pour ma part le choix de sauter dans le vide, pour la seconde fois d’ailleurs, parce qu’ayant à présent suffisamment d’amour pour moi-même, je ne peux tout simplement pas concevoir de m’offrir moins que cela.

Quel est le but que VOUS voulez atteindre ? Ce qui compte le plus à VOS yeux ?

 

Tourner la page peut être compatible avec continuer à aimer

Souvent, dans une relation de couple, séparation rime avec déchirement et conflit, mais ce que je vous dirais à ce sujet, c’est que nous ne sommes pas obligés d’entrer en guerre avec l’autre, même si nous décidons de tourner la page.

On peut aussi reconnaître que quoi qu’il advienne, l’autre sera toujours important à nos yeux et on continuera à l’aimer, même si c’est d’une autre façon.

Je crois que c’est quelque chose qui est d’autant plus important quand un ou plusieurs enfants sont nés de cette union.

Oui, il y a eu des moments difficiles. Oui, il y a eu des blessures et des coups durs. Oui, il y a eu des moments de colère et peut-être même qu’elle est encore présente d’ailleurs… Mais nous ne sommes pas obligés pour autant de rejeter l’autre et d’entrer dans la haine à son sujet.

Disons que souvent, la haine est une manière de se carapacer parce que nous sommes encore fortement blessés et nous souffrons de devoir prendre la décision d’une séparation.

Alors être en colère rend les choses plus faciles sur le coup, mais prendre une décision en étant en colère n’est pas la meilleure option.

C’est comme un deuil à faire, et ça demande du temps, plus ou moins en fonction du tempérament de chacun.

Laissez-vous simplement le temps de faire le chemin, et quelles que soient les étapes que vous avez à traverser, écoutez vos émotions, tenez compte de ce qu’elles vous disent et prenez soin de vos blessures.

Elles finiront par guérir.

Gardez aussi bien en vue ce que vous voulez à présent pour vous plutôt que de rester enfermé dans des ruminations au sujet de ce que vous laissez derrière vous.

Cherchez la joie partout où elle se trouve, et voyez que même si c’est difficile au moment présent, faire passer votre bonheur avant tout le reste est le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire, et c’est une invitation que vous lancez à la Vie pour amener sur votre chemin encore bien plus de joie 🙂

 

Gardez en vue quoi qu’il en soit que votre petit guide intérieur vous indiquera toujours le chemin à suivre et qu’il ne tient qu’à vous de choisir de l’écouter quand vous serez prêt pour ça.

 

Avec mes meilleures pensées

Laure 🙂

 

+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site  – Ma chaîne Youtube – Mes livres/ebooks

Formations accompagnées en ligneLes outils subliminaux « Transformez votre vie »


 

 

 


 

 

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

2 Comments

  1. Lucie

    3 juin 2016 at 15:26

    Je suis présentement dans ce processus je réalise que quelque fois tenir bon amène plus de souffrance que de lâcher prise .j ai décidé de prendre soin de moi et d’être heureuse .J assume ma décision et accepte de quitter ma zone de confort afin de retrouver ma joie de vivre.Ton sujet est vraiment à propos Merci Laure!!!À SUIVRE…

    • Laure Zanella

      3 juin 2016 at 15:46

      Avec plaisir Lucie ! Je suis contente que cet article puisse t’accompagner dans ton cheminement. C’est un joli cadeau que tu te fais en décidant de prendre soin de toi, et ça ne pourra que t’amener de jolies choses pour la suite de ton parcours 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *