Tout ce qui arrive arrive toujours au bon moment…

By on 2 août 2016

 

 

Crédit photo : Unsplash - Pixabay.com

Crédit photo : Unsplash – Pixabay.com

Tout ce qui arrive arrive toujours au bon moment…

Combien de fois nous arrive-t-il de vivre de la frustration et souvent même de la souffrance ou de la colère parce que nous sommes là à tourner en rond, à nous acharner pour faire en sorte qu’un projet se concrétise ou que quelque chose qui nous tient à cœur arrive, et ça n’arrive pas…

Nous ruminons sans cesse, nous demandons qu’est-ce que nous avons fait de travers ou qu’est-ce que nous n’avons pas encore fait, nous nous triturons les méninges à n’en pas pouvoir parfois dormir la nuit et nous restons enfermés dans cette spirale pendant un temps plus ou moins long jusqu’à ce que quelque chose se passe… ou pas.

Mais savez-vous ce que j’ai constaté en faisant un peu le point sur mon cheminement dernièrement ? C’est que tout ce qui arrive arrive toujours au meilleur moment qui soit, vraiment, et j’aimerais partager avec vous aujourd’hui ma réflexion sur ce point, parce qu’elle est vraiment devenue source de paix pour moi, et surtout, elle me permet aujourd’hui d’avancer beaucoup plus rapidement vers la concrétisation de ce qui me tient à cœur.

 

 

Sommes-nous réellement prêts ?

En discutant avec une proche dernièrement dont l’objectif le plus cher est de devenir maman, je me suis rendu compte de quelque chose d’important à mon propre sujet.

Cette proche me disait : « Tu sais, avec le recul que j’ai aujourd’hui, je me rends compte à quel point c’était parfait de ne pas devenir mère plus tôt, parce que si ça avait été le cas, je n’aurais pas été vraiment prête à accueillir cet enfant dans de bonnes conditions… »

Quand il s’agit d’un souhait aussi important et que ce souhait est présent depuis plusieurs années sans se concrétiser, en arriver à cette prise de conscience est vraiment quelque chose de merveilleux, parce que du coup, il n’y a plus de résistances, plus d’attente, juste la liberté et la sérénité de l’instant présent.

J’y ai repensé souvent ces derniers temps et en réexaminant certains de mes propres objectifs à présent concrétisés, je me suis dit : « Et toi, dans ces moments où tu cherchais à t’acharner pour faire bouger les choses, étais-tu finalement vraiment prête à vivre ce que tu désirais ? »

Et vous voyez, en m’interrogeant à ce sujet, il m’est apparu comme une totale évidence que la réponse était non !

À un moment où j’ai cherché à faire évoluer mon activité différemment par exemple et à toucher un plus grand public, j’ai mis tout un tas de choses en place, mais ça ne donnait pas vraiment les résultats escomptés, et avec le recul, je me suis rendu compte que c’était parfait que ça n’arrive pas à ce moment-là, parce que j’étais déjà stressée quand ça bougeait un peu trop et que je n’arrivais pas à faire tout ce que je voulais faire, alors c’était parfait que ça n’avance qu’à pas d’escargot…

Même chose au niveau financier aussi. Je me suis débattue pendant longtemps pour sortir du rouge et atteindre un réel confort et la sécurité qui va avec, mais en revenant en arrière et en me demandant si j’étais vraiment prête à ce moment-là à passer à un palier supérieur, la réponse était bel et bien un non à nouveau.

Avant, ce n’était pas le bon moment, parce que je traînais encore derrière moi toutes sortes de peurs, toutes sortes de croyances erronées et d’appréhensions qui ne m’auraient pas permis d’aller où je voulais vraiment aller.

Au moment où les choses ont vraiment commencé à bouger comme je le voulais, c’était vraiment le moment parfait, où de nouveaux pas avaient été faits, où d’autres choses s’étaient mises en place et où j’étais alors suffisamment solide et ancrée pour passer à l’étape suivante !

Et ça se vérifie à tous points de vue, systématiquement…

 

 

Projection

Et ce qui aide vraiment dans cette réflexion, c’est qu’une fois qu’il devient parfaitement clair que tout ce qui arrive arrive toujours au bon moment, on peut projeter ça sur tous les objectifs qui ne sont pas encore concrétisés, et trouver à leur sujet une parfaite sérénité.

Peu importe ce que vous visez, peu importe que vos objectifs soient tous petits ou énormes… Prenez le temps de vous interroger.

Si vous ressentez la moindre frustration, la moindre résistance en vous, fermez les yeux et demandez-vous : « Est-ce que je me sens vraiment prêt(e) à recevoir ce que je demande ? »

Il se peut que votre mental rapplique et vous dise « Bien sûr que tu es prêt(e), tu as vu depuis combien de temps tu attends ? »

Mais si vous écoutez vraiment ce qui se passe au fond de vous, si vous écoutez ce que votre cœur vous dit quand vous êtes calme à l’intérieur, vous saurez que la réponse est non, mais que le oui suivra également, au meilleur moment qui soit.

La clé ici est de vraiment se rendre compte que tout arrive toujours au bon moment, qu’il n’y a pas de hasard et pas de punition.

Tout se met en place d’une façon absolument parfaite, et plus on s’en rend compte, plus tout coule de source et devient fluide.

Il n’y a plus de peur, plus de stress, parce que la confiance finit par prendre toute la place et ça nous permet d’évoluer d’autant plus vite vers la concrétisation de ce qui nous tient à coeur.

Et quand on ressent de l’agitation en soi, il est toujours possible de commencer à remettre ses pensées en question jusqu’à trouver ce que nous cherchons.
Tout est là, à portée de mains, et en apprenant à travailler en équipe avec l’Univers, il n’y a plus rien qui peut nous arrêter dans notre progression et nous empêcher de percevoir toute la magie de la Vie…
Si tout ceci amène des déclics en vous, n’hésitez pas à les partager avec les autres lecteurs dans l’espace de commentaires en bas de page, ou à nous faire part de vos réflexions.

 

 

Passez quoi qu’il en soit une belle journée et à bientôt
Laure 🙂

 

 

 

+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site  – Ma chaîne Youtube – Mes livres/ebooks

Formations accompagnées en ligneLes outils subliminaux « Transformez votre vie »


 

 

 


 

 

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

9 Comments

  1. nathalie

    2 août 2016 at 09:25

    bonjour laura,
    c’est tellement vrai, j’apprécie et je comprends de plus en plus vos messages, surtout depuis que j’ai lu les 3 tomes de « conversation avec Dieu, dont vous nous avez conseillé la lecture. merci pour tout.
    nathalie

    • Laure Zanella

      2 août 2016 at 09:50

      Avec grand plaisir Nathalie, et heureuse que vous ayez lu la série des « Conversations avec Dieu » qui sont d’une telle richesse ! Belle journée à vous

  2. Jeanne

    2 août 2016 at 18:00

    Bonjour Laure, en lisant ce texte, je ne suis pas convaincue. Je pense qu’il y a quelque chose que je ne pige pas puisque, malgré que ma vie s’améliore, j’ai l’impression de tourner en rond. Par contre, j’aimerais vous partager une expérience que j’ai faite hier. J’achète mes livres dans un magasins d’usagés et ils n’y sont pas toujours disponibles. Ils sont bien classés par genre et par ordre alphabétique du nom d’auteur. J’avais trouvé 4 livres intéressants. Je cherchais un livre de Katie Byron que vous nous aviez suggéré. Il n’y en avait pas. Puis, avant d’aller payer, j’ai fait quelque chose qu’il m’arrive parfois. Je me suis laissée guidée et j’ai mis la main sur un livre au hasard me disant que ce serait un sujet intéressant. Je suis tombée sur un livre plus ou moins intéressant mais j’ai fait marcher mes doigts 2 livres plus loin et, devinez quoi? «Investiguez vos pensées, changez le monde», de Katie Byron! Placé dans la rangée avec la lettre M! Bon, appelons ça la loi d’attraction ou l’intuition, je pense qu’il serait sage de suivre notre petite voix intérieure plus souvent! Quoi qu’il en soit, ça m’encourage de vivre des expériences comme celle-là! Bonne journeé! 🙂

    • Jeanne

      2 août 2016 at 18:20

      … ce que je veux dire c’est que de cultiver l’idée que je ne suis pas prête à obtenir ce que j’ai demandé peut devenir une suggestion à mon cerveau qui ralentit les choses… 😉

      • Laure Zanella

        2 août 2016 at 18:59

        Le but n’est pas de cultiver l’idée que vous n’êtes pas prête, car vous avez raison, ce serait une suggestion limitante. Le but est plutôt de simplement accepter, de se dire « Ok, si ça ne bouge pas comme je le souhaite pour l’heure, c’est qu’il y a un sens à ça alors je décide de laisser faire et de laisser le chemin se dérouler devant moi ». Il s’agit de se poser la question pour écouter son coeur, sans pour autant créer une croyance limitante. C’est de confiance et d’acceptation qu’il s’agit, plutôt que de chercher à « s’acharner » en quelque sorte en se disant qu’il faut absolument que ça bouge dans tel délai ou à tel moment 🙂

    • Laure Zanella

      2 août 2016 at 18:57

      Merci pour ce beau partage Jeanne ! Eh bien moi j’appelle ça la loi d’attraction dans toute sa splendeur ! Et étant donné l’impact que j’ai déjà pu constater dans ma propre vie en suivant la méthode de Byron Katie, je suis certaine que vous en retirerez beaucoup ! Je vous en souhaite une bonne découverte.

      Quant au fait que vous ayez le sentiment de tourner en rond, essayez autant que possible de lâcher prise, et utilisez pourquoi pas la méthode de Byron Katie pour démonter vos pensées à ce sujet là, tant qu’à faire… Tout a un sens et vous verrez que le mouvement attendu suivra aussi 🙂 Passez une jolie journée

      • Sonia

        2 février 2017 at 13:28

        TOUT CE QUI ARRIVE, ARRIVE AU BON MOMENT…
        Oui, j’en ai la certitude. Je m’en suis fait la réflexion moi-même il y a un certain temps : « aaaah, je comprends, je n’étais pas prête » : pendant des années j’ai caché ma détresse sentimentale, je ne voulais embêter personne. Personne ne sait la profondeur de ma souffrance et sa permanence. Je ne voyais pas que je me repliais, me
        refermais, m’isolais… jusqu’à éprouver pour la première fois de ma vie le sentiment horrible de solitude – alors que je suis très entourée -, jusqu’à n’en plus pouvoir de faire semblant, je continuais de paraître, mon naturel optimiste et ma confiance en mes capacités étaient toujours pour les autres. J’avais perdu toute volonté pour agir sur moi même, ma souffrance silencieuse obstruait tout. Je n’en voulais à personne, je ne reprochais rien, je souffrais sans plaisir croyez-moi (je ne suis pas du tout maso)… et il m’a fallu beaucoup de temps pour me dire « je n’étais pas prête ».

        Vos conseils sont bons Laure, ils paraissent simples, dits avec des mots simples : ils sont en réalité essentiels.
        Je suggère à ceux qui se retrouvent dans ce que vous dites, de les lire, d’extraire par écrit ceux qui leur parlent et d’en faire leur recette comportementale quotidienne, à recommencer jusqu’à ce qu’elle leur fasse du bien et qu’ils s’entendent dire « je vois clair, je suis prêt(e) » (on le ressent comme une sortie de grave maladie, on entre dans une convalescence intérieure et on fait des choses nouvelles et qui font du bien sans effort et on en éprouve du contentement puis de la joie, on sait que l’on redevient soi-même et que l’on a de nouveau prise sur les choses). Et ce que l’on voulait – mais qui ne se faisait pas – arrive comme par enchantement, par une voie
        inattendue, pour une réalisation que l’on n’avait pas imaginée).
        Merci Laure. Du bien pour vous, à chaque instant, sur tous les plans.

  3. Cyril

    3 février 2017 at 07:28

    Bonjour Laure,

    Encore merci pour ces messages et ces enseignements. J’ai vécu et réfléchi aussi sur certains évènements de ma vie qui avaient du mal à se concrétiser et avec du recul on se rend effectivement compte qu’ils arrivent au moment opportun. Parfois, ça n’a pas marché, alors je me dit que quelque chose de mieux m’attend et me sera délivré. Et souvent je constate que c’est le cas.
    La dernière fois, vous évoquiez la question de la répétition et de la discipline en quoi je crois fortement pour créer et attirer ce que l’on souhaite. ça peut paraître comme une sorte d’acharnement mais en fait il faut les combiner avec la notion de lâcher prise que je perçois dans cet article, sauf si je me trompe?
    C’est tout de même pas facile de lâcher prise ou de s’extraire de l’obsession quand on est très pressé d’obtenir quelque chose et pourtant c’est ce qu’il faudrait réussir à faire! c’est une alchimie à trouver entre l’obsession de l’objectif et le lâcher prise pour que ça se manifeste… je ne sais pas si je suis clair!
    Je viens de lire « les sept lois spirituelles du succès » de Deepak CHOPRA, où il parle aussi de tout ça. très intéressant.
    A bientôt

    • Laure Zanella

      3 février 2017 at 07:48

      C’est tout à fait ça. C’est un juste milieu à trouver entre le fait de travailler à s’aligner intérieurement tout en cultivant une confiance toujours plus grande en la Vie et en son propre pouvoir créateur. Ca peut être difficile durant un temps parce que nous n’avons pas appris à fonctionner comme ça, mais comme pour tout, avec de la pratique et de la persévérance, on y arrive de mieux en mieux 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *