Un pas de plus vers le lâcher-prise…

By on 23 juin 2016

Crédit photo : Unsplash-Pixabay.com

Crédit photo : Unsplash-Pixabay.com

 

Un pas de plus vers le lâcher-prise…

On pourrait débattre sur le thème du lâcher-prise pendant des heures, aborder toutes les techniques habituelles à travers la théorie et explorer le sujet en long, en large et en travers, qu’on ne saurait toujours pas ce qu’est vraiment le lâcher-prise, car ce fameux lâcher-prise n’est pas quelque chose qu’on peut connaître réellement par l’esprit…

Le seul moyen de savoir vraiment de quoi il retourne c’est de le vivre.

C’est quelque chose qui s’apprend, en tâtonnant durant un temps et en mettant en pratique tous les précieux enseignements qu’on peut trouver sur le sujet.

Le but du jeu n’est pas d’y arriver de suite… Bien souvent, il nous faudra un certain temps pour atteindre cet état intérieur, car c’est un chemin à faire.

Quoi qu’il en soit, le lâcher-prise n’est pas une sorte de sommet inaccessible. Nous pouvons tous l’atteindre, retrouver notre sérénité, notre joie de vivre à travers lui, et je vous propose aujourd’hui une nouvelle approche toute simple qui vous permettra de lâcher-prise rapidement… si vous décidez simplement de la mettre en pratique 🙂

On y va ?

Alors c’est parti !



Questionnement

En faisant défiler mon fil d’actualité sur Facebook hier, mon regard s’est fixé sur un morceau de vidéo, au moment où il était écrit à peu près ceci :

«  Vous vous sentez stressé actuellement ?

Si c’est le cas, est-ce que ce qui vous stresse aura encore de l’importance pour vous dans un an ?

Si la réponse est oui, alors agissez et faites quelque chose pour faire évoluer cette situation.

Si la réponse est non, alors laissez aller, tout simplement… »

J’ai trouvé ce questionnement très percutant, parce que combien de fois, parfois même au cours d’une seule journée, nous arrive-t-il de nous prendre la tête pour de petites bricoles qui n’ont pas réellement d’importance et qui seront souvent déjà oubliées le lendemain, au lieu de profiter simplement de la vie et de pouvoir ainsi déployer nos ailes ?

Combien de fois au cours d’une semaine ou d’une année perdons-nous temps et énergie à lutter contre toutes sortes de choses que nous ne pouvons en plus pas contrôler, au lieu d’utiliser ce temps et cette énergie pour les consacrer à ce qui compte réellement à nos yeux ?

Ce qu’il me semble essentiel de garder en vue ici, c’est que la vie n’est pas censée être difficile !

Ce n’est pas parce que les modèles que nous avons eus nous ont laissé entendre qu’il fallait se battre pour avancer, qu’il fallait travailler dur et le faire presque toute sa vie pour mériter un tant soit peu de bonheur que c’était la réalité…

Vous savez pourquoi j’aime autant les enseignements d’Abraham  (Esther Hicks) ? Parce qu’à travers eux, nous nous plaçons de l’autre côté du miroir, d’un point de vue bien plus vaste, au lieu de rester cramponnés à notre perception humaine de la Vie et à toutes les croyances limitantes qu’on nous a transmises depuis l’enfance.

Le message qui revient constamment dans les enseignements d’Abraham et dans tellement d’autres encore, c’est que la Vie est faite pour être joyeuse, et qu’avant de nous incarner dans la chair, nous le savions pertinemment.

Nous n’avions pas l’intention de vivre dans l’épreuve et la souffrance… Mais en arrivant ici bas, dans le monde matériel, nous avons oublié et nous nous sommes laissés entraîner par les influences extérieures.

Il n’est pourtant pas trop tard pour faire de cette vie une expérience formidable, et peu importe l’âge qu’on a d’ailleurs !



Une question de choix

Pour en revenir à nos moutons, si nous regardons un peu ce qui a tendance à nous contrarier au quotidien et disons-le clairement, à bouffer toute notre énergie, la grande majorité du temps, il s’agit d’éléments qui n’ont pas de réelle importance et qui seront oubliés très vite…

Alors pourquoi s’agrippe-t-on à ces éléments là ? Et bien très souvent pour remplir le vide, parce que ces éléments qui ne sont pas si importants que ça semblent donner du sens à notre vie et nous permettent de nous sentir vivants…

Qu’est-ce qui nous permet de nous sentir vivants ? Le fait de ressentir des émotions !

Et même si c’est généralement inconscient, la plupart des gens préfèrent ressentir de la colère, de la frustration ou de la souffrance plutôt que de ne rien ressentir du tout…

Alors on se cramponne, on s’accroche dur comme fer et on refuse de lâcher tous ces petits boulets qui certes nous pourrissent la vie, mais qui font qu’on a le sentiment d’être en vie justement…

Par contre, quand on commence à vraiment comprendre que la joie est notre état naturel et qu’un effort beaucoup plus grand est nécessaire pour rester dans la douleur que pour ouvrir les bras à la joie, alors on peut commencer à faire d’autres choix et accepter de laisser aller.

Le bonheur peut faire peur aussi, parce que finalement, quand on ne l’a pas encore exploré, il représente l’inconnu, et aller vers lui nous oblige à sortir de notre zone de confort.

Mais pour avoir exploré les deux côtés, je peux vous dire que le bonheur c’est sacrément mieux et bien plus agréable à vivre au quotidien 🙂

Le choix vous appartient cependant !



Application pratique

Ce que je vous propose de faire pour mettre en pratique la méthode proposée aujourd’hui, c’est de commencer par identifier ces moments où vous êtes dans la frustration, la colère ou autre…

Si vous remarquez une émotion désagréable en vous, arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire, et accordez-vous rien qu’une minute pour vraiment prendre conscience de ce qui se passe en vous.

Une fois que vous y êtes, posez-vous la question : Est-ce que ça aura encore de l’importance pour moi dans un an ?

Question que vous pourriez aussi faire varier comme suit : Est-ce que ce problème mérite vraiment que je gâche ma bonne humeur pour lui ? Est-ce que c’est si grave que ça ?

Et bien souvent, la réponse évidente sera un non, et vous remarquerez sans doute très très vite un relâchement en vous, comme quelque chose qui s’en va…

Je vous dirais aussi que même si vous deviez vous retrouver devant un très gros problème, ce n’est pas pour autant que vous seriez obligé de vous sentir mal pour le résoudre.

Bien au contraire, le fait de vous laisser emporter par la peur, la contrariété et tout ce qui va avec, aura tendance à rendre plus difficile l’accès à votre guidance intérieure, cette guidance qui vous conduira aux meilleures solutions pour vous.

Vous pourriez aussi simplement reconnaître votre émotion, vous dire que OUI, vous vous sentez contrarié, frustré, etc., pour enchaîner directement sur le questionnement le plus production :

Comment puis-je faire pour [ ici l’objectif que vous souhaitez atteindre] ?

Quand je vous dis que vous avez en vous toutes les ressources nécessaires pour résoudre n’importe quel problème, ce n’est pas juste une jolie phrase pour faire bien 🙂 Vous avez vraiment toutes les ressources nécessaires pour ça à l’intérieur de vous, et à chaque fois que vous soumettez une requête à votre subconscient, votre super ordinateur de bord va se mettre à travailler pour vous et va vous amener toutes les idées et solutions qu’il vous faut pour que vous puissiez résoudre les difficultés que vous rencontrez…

Quoi que vous puissiez vivre, ce n’est pas le fait de vous maintenir dans des sentiments négatifs qui va changer les circonstances.

Rappelez-vous l’exemple de la voiture en panne… vous pouvez pester devant la voiture pendant 3h ou 3 jours si vous voulez, ça ne la réparera pas…

Par contre, si vous acceptez ce qui est et vous demandez ce que vous pouvez faire à partir de là, vous allez poser les bons gestes et entreprendre les bonnes actions pour rétablir l’équilibre.

Rester enfermé dans la douleur ne mène nulle part… Mais nous pouvons à n’importe quel moment faire un nouveau choix…

Alors est-ce que les difficultés que vous rencontrez actuellement auront encore de l’importance pour vous dans un an ?

Si c’est oui, commencez à vous demander ce que vous pouvez faire pour résoudre ces difficultés, et si c’est non, alors voyez que vous pouvez laisser aller votre stress, votre frustration, votre ressentiment et tout ce qui vous tire vers le fond dès MAINTENANT !

C’est vous qui décidez 🙂


Et si vous avez envie de partager avec nous vos impressions et réflexions à ce sujet, rendez-vous dans l’espace de commentaires tout en bas de page.



En vous souhaitant à tous une excellente journée

Laure



+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site  – Ma chaîne Youtube – Mes livres/ebooks

Formations accompagnées en ligneLes outils subliminaux « Transformez votre vie »


 

 

 


 

 

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

2 Comments

  1. josiane

    23 juin 2016 at 12:17

    Bonjour Laure,
    Merci beaucoup pour cet article supplémentaire à ce sujet.
    Je travaille actuellement sur ce domaine là , je dois passer par là en premier et mettre de l’ordre en moi pour accéder à mon objetif, c’est ce que j’ai de mieux à faire.
    Retrouver la paix intérieure est ce que je souhaite en ce moment et ça semble prendre forme depuis ce début de semaine, je met tout en oeuvre pour aller dans ce sens et ça fait du bien. Tout ceci, c’est grace à vous, à vos articles qui m’améne petit à petit vers ce que je souhaite. J’ai pris conscience de bien des choses derniérement et je vous dis MERCI. Beau jeudi à vous Laure 🙂

    • Laure Zanella

      24 juin 2016 at 16:11

      Merci pour votre message Josiane. Les clés ont été posées devant vous, mais c’est bien vous qui avez choisi de les prendre et de les utiliser, et vous commencez tout naturellement à voir des résultats arriver… En vous souhaitant une belle journée

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *