Une autre façon de lâcher prise

By on 22 février 2016

Crédit photo : Unsplash - Pixabay.com

Crédit photo : Unsplash – Pixabay.com

Une autre façon de lâcher prise

Je suis tombée hier sur une courte interview de Jean-Marie Bigard partagée par une amie sur Facebook . Connaissant un peu l’état d’esprit de cette amie et voyant son commentaire sur la vidéo, je me suis dit qu’il y avait sans doute quelque chose de précieux à trouver ici.

Dans cette interview, Jean-Marie Bigard nous parle de ses débuts, de la lutte acharnée qu’il a menée avant de rencontrer le succès qu’il connaît aujourd’hui. La clé qui a permis le passage de l’échec (ou plutôt des échecs à répétition) à la victoire a été le lâcher-prise, et j’aimerais vous parler de son approche, de ce « petit  rien » qui lui a permis de laisser aller le fardeau de la frustration pour enfin prendre son envol.

Que vous aimiez ou non le personnage, son message est précieux et représentera peut-être le moteur dont vous aviez besoin pour réaliser ce qui vous tient le plus à cœur. Alors si vous éprouvez une quelconque difficulté pour lâcher prise, que vous tenez fort à un rêve et que vous vous battez depuis longtemps pour le réaliser, je vous encourage vivement à lire l’article du jour jusqu’au bout ! Qui sait ce qui pourrait en découler 🙂



Point de départ

Ce que nous explique Jean-Marie Bigard, c’est que ses débuts ont été plutôt compliqués. Comme tellement de ces grandes figures qui ont marqué les esprits, l’humoriste a traversé de longues périodes de galère avant de connaître le succès.

Il s’est débattu pendant plusieurs années pour se faire connaître dans un petit théâtre, puis, souhaitant réaliser son rêve de rejoindre Le théâtre de Bouvard, il se met à écrire sans relâche, plusieurs sketchs par jour pendant plus de 6 mois. À chaque fois qu’il tentait une approche pour proposer un de ses sketchs, c’était NON, non, non et encore non.

Il était pourtant persévérant, il continuait à écrire malgré les refus et la blessure infligée par le nombre incalculable de portes qu’il s’est prises en pleine figure.



Le grand tournant

Un jour, il décide de participer à une thérapie de groupe qui l’a inspiré. Quelques mois passent, et là, il s’adresse un jour au thérapeute, plein de rage, lui hurlant qu’il avait tout fait ! Il nageait dans la frustration la plus totale parce que malgré ses efforts, il continuait d’essayer refus sur refus… C’était devenu insupportable.

Là, le thérapeute lui explique que ce qui coince, c’est qu’il ne demande pas, il exige. Au lieu de proposer simplement, c’est comme s’il hurlait intérieurement à ses interlocuteurs « Prenez-moi !!!!! »

Il n’y avait aucune place dans sa démarche pour une autre réponse qu’un « Oui ». Il ne pouvait pas accepter autre chose que la réussite.

Le thérapeute lui a alors expliqué qu’il était ainsi prisonnier de lui-même et qu’il ne pouvait pas recevoir parce que ses deux mains étaient totalement agrippées à son rêve. Il lui fallait lâcher prise.

Il lui a ensuite posé cette simple question :

« Est-ce que tu ne pourrais pas juste renoncer ? Envisager de ne pas faire cette émission ? »

Au début ça lui semblait impossible de lâcher, et puis finalement, il l’a fait et…



Une seconde plus tard…

Jean-Marie Bigard nous explique ensuite qu’en rentrant chez lui, à la seconde même où il passe la porte, le téléphone sonne…

Et là, alors qu’il se battait depuis tellement longtemps pour qu’on accepte ses sketchs, on lui propose de venir en jouer un… Il dit oui, le visage plein de larmes et c’est là que le miracle opère…

Non seulement une porte s’est ouverte ce jour-là, mais en plus, LA TOTALITÉ des sketchs qui avaient été refusés avant ont été accueillis à bras ouverts.

On l’a chaleureusement félicité pour les changements qu’il y avait apportés, MAIS, il n’avait pas changé le moindre mot !! Pas une seule syllabe !

Ce qui avait changé par contre, c’était son état d’esprit, son positionnement intérieur. Au lieu d’y aller en hurlant, il a tout laissé aller et il a ouvert ses deux mains. Il a abandonné complètement. Il a hissé le drapeau blanc… C’est là qu’il a pu commencer à recevoir, et regardez à quel point il a reçu ensuite !

Il a tout simplement accepté qu’on puisse lui dire Non, que ça puisse ne pas fonctionner comme il le voulait, et tout s’est mis en place le plus naturellement du monde.



La clé

Ce qu’il est très important de retenir ici, c’est que lorsque ça coince, et peu importe le domaine dans lequel ça coince, ce n’est pas nécessairement parce que ce que nous voulons mettre en place n’est pas correct ou n’est pas le bon chemin à suivre. Ce n’est pas forcément non plus parce que le produit que nous proposons est mauvais ou parce que quelque chose cloche dans ce que nous projetons. Ce n’est pas non plus parce que nous avons un mauvais karma et qu’une force extérieure à nous veut nous punir ou nous priver de quoi que ce soit. Ce n’est pas non plus parce que nous ne méritons pas de recevoir ce que nous voulons pourtant tellement fort.

C’est peut-être seulement parce qu’au lieu de proposer et de laisser faire, nous y allons nous aussi en hurlant « Prenez-moi !! », en exigeant que la Vie nous apporte le résultat escompté au lieu de demander en ayant le cœur ouvert.

Si vous éprouvez des difficultés à lâcher prise, que vous butez sur les obstacles pour concrétiser ce qui vous tient à cœur, posez-vous vous aussi cette simple question :

« Pourriez-vous simplement envisager de renoncer ? Accepter que ça puisse ne pas fonctionner ? »

Inutile d’y répondre… Laissez simplement infuser la question en vous, et permettez-lui de faire son chemin.

Le simple fait de se concentrer sur l’abandon, le renoncement, permet déjà d’ouvrir une porte. Si vous observez un peu ce qui se passe en vous, vous ressentirez peut-être comme un poids qui se libère au niveau du plexus, un fardeau qui s’en va.

Laissez la porte ouverte à un éventuel échec, à la possibilité que ça ne fonctionne pas comme vous le désirez, et permettez à la Vie de vous présenter le chemin qui sera le meilleur pour vous.

Si vous acceptez la possibilité d’un « Non », vous ouvrez la porte en grand pour un « Oui ».

Ne le faites pas dans le but d’obtenir ce  « Oui », car vous seriez encore en train de hurler finalement. Faites le pour vous, pour votre bien-être, et en allant chercher une réelle et profonde confiance envers l’Univers qui connaît toujours le chemin le plus court pour aller de là où nous sommes à là où nous voulons aller. Vous pouvez hisser le drapeau blanc vous aussi et remettre simplement votre sort entre les mains de la Vie…

À vous de décider !



Et vous chers lecteurs ? Pourriez-vous envisager de renoncer ?


Avec mes meilleures pensées

Laure



PS : Vous pouvez visionner la vidéo dont je vous ai parlé en cliquant ici !

+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site 

 


 

Découvrez les derniers arrivants en éditions papier !

Cliquez sur les couvertures ci-dessous pour accéder à l’ouvrage sur Amazon.fr

(Egalement dispo sur tous les autres sites Amazon – Edition papier et Kindle)

Liste complète des ouvrages de Laure en cliquant ICI !

 



 

 

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

5 Comments

  1. Nathalie

    22 février 2016 at 11:47

    Beau témoignage en effet, qui me laisse dans le même état qu’Anggun… trouver le juste milieu entre persévérance et lâcher-prise, pas facile mais c’est fou de voir encore une fois la preuve de cette « connexion universelle »… Y croire n’est pas toujours facile et pourtant… Lâchons prise!! 🙂

  2. marie

    22 février 2016 at 22:44

    Merveilleux !!Magnifique !! Je viens de me rendre compte que je hurlais.

    Merci Laure

  3. sabi

    24 février 2016 at 08:41

    MERCI MERCI MERCI Laure, ta générosité d’âme me touche tant…. MERCI

  4. sabi

    25 février 2016 at 08:01

    Hier matin, je me suis questionnée en moi même en méditant et j’ai pensé à ma relation avec ma mère dans laquelle j’exige Amour et respect. J’ai fait l’exercice (en effet c’est pas simple, mais je suis allée à la limite de ce que je pouvais aller…) puis je lui ai envoyé un message car depuis 3 semaines, nous sommes très fâchées et bien que je lui ai envoyé depuis qq messages, je n’ai eu aucune réponse. Et bien hier matin, suite à mon questionnement: Puis je simplement envisager de renoncer à ce que j’exige de ma mere ? Est ce que je peux accepter que ça puisse ne pas fonctionner ?????? Et bien 3 mn plus tard, je recevais un message de ma mère me pardonnant, avec presque des excuses de sa part, j’ai eu un magnifique message d’Amour, j’en pleure encore !!!!! Encore merci Laure pour ta générosité MERCI

    • Laure Zanella

      25 février 2016 at 20:06

      Merci pour ce beau partage Sabi ! Le miracle du lâcher prise 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *