Vie pro : Pour quoi êtes-vous fait ?

By on 10 juillet 2015

 

Crédit photo : Fotolia.com

Crédit photo : Fotolia.com

Vie pro : Pour quoi êtes-vous fait ?

Profitant de la période estivale généralement plus calme côté pro, j’ai revêtu ces derniers jours ma casquette d’éditrice pour commencer à préparer les versions papier de mes ebooks, et en travaillant sur l’un d’eux ce matin, je me suis arrêtée un instant en me disant à quel point c’était merveilleux de pouvoir se lever chaque jour pour faire quelque chose (ou plusieurs choses dans mon cas) qu’on aime vraiment, qui nous permette de nous épanouir et de nous sentir à notre juste place !

Seulement, il m’arrive bien souvent de croiser en consultation ou au quotidien des personnes dont le positionnement à ce sujet va d’insatisfaites à totalement désespérées par leur situation professionnelle.

Alors la question du jour est : Comment faire pour changer la donne ?

 

J’y vais, j’y vais pas…

Quand notre vie professionnelle n’est source d’aucun enthousiasme ou qu’on se sent même totalement à côté de ses pompes, nous avons malgré tout le choix entre poursuivre dans ce sens ou commencer à réfléchir à de nouvelles solutions.

La question à se poser ici est la suivante : Voulez-vous sortir de ce tunnel ou pas ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, mais juste la vôtre. Chacun est libre de suivre le chemin qui lui convient, et même si ses choix le conduisent à un état émotionnel négatif. La décision vous appartient toujours, et vous avez vos raisons d’avancer comme vous le faites. Ca ne concerne que vous !

 

Oui, je le veux !

S’il existe un désir en vous de voir les choses changer, alors sachez que des solutions existent, même si vous ne savez absolument pas pour l’heure comment vous y prendre pour emprunter une nouvelle direction qui sera plus satisfaisante pour vous.

Avant de mettre quoi que ce soit de concret en place, il va déjà falloir éclaircir ce que vous voulez, non pas en cherchant à définir un poste bien précis, mais en commençant par faire le tour de toutes les aptitudes ou autres aspects que vous aimeriez utiliser.

En somme, commencez par déterminer quels ingrédients vous voudriez trouver dans votre plat ! Quelles fonctions aimeriez-vous exercer ? Quels horaires de travail vous conviendraient ? Quel serait votre salaire idéal ? Voudriez-vous avoir des collègues sympas ? Être votre propre patron ? Dans quel décor auriez-vous envie de travailler ? Etc.

Listez tous les critères qui composeraient le tableau idéal pour vous, et observez comment vous vous sentez quand vous vous plongez dans ce tableau… Plutôt chouette, n’est-ce pas ?

Faire cet exercice revient à donner des consignes à votre subconscient (et à l’Univers) pour que la machine se mette en marche et que tout s’organise pour vous permettre de trouver une activité qui réunira ces critères parfaits à vos yeux !

Ce qui importe ici c’est de rester focalisé sur ce que vous désirez vraiment, ce qui vous apporterait de la joie et de l’enthousiasme, et de laisser le bon soin à la Vie d’orchestrer la façon concrète dont tout ceci doit prendre forme.

Faites le test, et observez un peu ce qui se passe…

 

Non, je veux pas y aller !

Une fois qu’on est aligné intérieurement et que la Vie nous offre une première opportunité, il arrive (assez souvent d’ailleurs) que notre souhait nous soit livré sur un plateau d’argent, et qu’on coince pourtant au moment de franchir le pas.

La peur se cache souvent derrière tout ceci, et on trouve même dans certains cas de la culpabilité.

Les questions à se poser sont donc celles-ci :

Pourquoi est-ce que je fais ce que je fais aujourd’hui ? Est-ce mon choix personnel ? Ou est-ce que j’ai choisi ce chemin parce que X ou Y (souvent des figures familiales importantes) m’ont dit que je devais faire ça, que ce serait bien pour moi, que je gagnerais bien ma vie, qu’ils seraient alors fiers de moi, etc. ?

Qu’est-ce qui m’empêche de saisir une autre perche que la Vie me tend ? De quoi ai-je peur au juste ? Est-ce que je crains de tomber dans une situation pire que celle que je vis ? Est-ce que j’ai peur de ne pas être à la hauteur ? Peur de l’inconnu ? Peur de me retrouver sans emploi ? Etc.

Rappelez-vous que toutes les peurs que vous pourriez identifier ici ne sont rien d’autre que des éventualités négatives. Ce sont certes des possibilités (encore que, la plupart du temps il s’agit de peurs qui ne tiennent pas la route), mais pas du tout une fatalité inévitable. Il existe une infinité d’autres possibilités plus positives et il ne faut pas les occulter !

 

Posez-vous les bonnes questions

Ensuite, interrogez-vous comme suit afin de vous poser les questions qui vous aideront à trouver votre véritable voie :

Si je n’avais aucun besoin matériel, que je disposais déjà de toutes les ressources financières nécessaires, est-ce que mes choix professionnels seraient toujours les mêmes ?

Si la réponse est non, qu’est-ce que j’aimerais faire alors ?

Qu’est-ce qui m’amuse le plus dans la vie ? Parmi mes activités, mes compétences ou ce que je fais au quotidien, qu’est-ce qui m’apporte le plus de joie et d’enthousiasme ?

Qu’est-ce qu’on sollicite le plus souvent chez moi ? (Ça pourrait être votre sens de l’écoute, votre esprit logique, votre habileté pour bricoler ou des tas d’autres choses encore)

Qu’est-ce que je sais le mieux faire ?

Poursuivez ce questionnement intérieur et posez par écrit tout ce que vous allez mettre en lumière. Ne restez pas figé surtout sur tout ce qui vous semble coller avec une activité professionnelle traditionnelle, car au-delà de tous les « classiques », il existe tout un tas d’autres possibilités, et celles qui n’existent pas encore, vous pouvez les créer !

Il n’y a nul besoin pour ça de faire un grand saut dans le vide et de plonger vers l’inconnu en quittant tous vos anciens points de repère. Une transition en douceur est possible aussi pour vous permettre de vous maintenir dans une position sécurisante et de voir ce que ça donne.

Tous les « je ne peux pas parce que… » ne sont que des prétextes pour ne pas y aller.

On peut les remplacer par des « Je ne VEUX pas parce que… » qui seraient plus justes, parce que du moment que vous voulez, vous pouvez !

Si c’est la question de l’argent qui vous freine, ce que je vous dirais, c’est que lorsqu’on suit un chemin qui parle à notre cœur, l’argent vient tout naturellement à nous.

Vous ne devez pas choisir votre voie professionnelle parce qu’elle vous donne la certitude de bien gagner votre vie, mais surtout parce que c’est là que vous êtes le plus heureux, et c’est ça qui vous conduira à l’abondance financière, en plus de celle que vous trouverez en vous 🙂

Et vous ? Vous sentez-vous à votre juste place ?

 

En vous souhaitant une merveilleuse journée !

            Laure 🙂


 

GRATUIT : Les Petits guides « Transformez votre vie ! 
3guideslignescarre




About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *