Vos principaux sujets de conversation révèlent quelles expériences vous attirez à vous

By on 19 février 2016

 

Crédit photo : Pixabay.com

Crédit photo : Pixabay.com

Vos principaux sujets de conversation révèlent quelles expériences vous attirez à vous

Parmi toutes les personnes que j’ai déjà pu accompagner en entretien individuel ou en formation, il y a un point commun que je retrouve systématiquement lorsque mes interlocuteurs tournent en rond dans les difficultés qu’ils rencontrent.

Ce que j’ai observé, c’est que dans le discours de ces personnes, les sujets de conversation principaux évoquent toujours ce dont ils ne veulent pas, ce qui leur pose souci, ce qui les tracasse et ainsi de suite.

Souvent, ces personnes connaissent parfaitement les principes de la loi d’attraction, et pourtant, elles continuent de parler encore et encore de ce dont elles ne veulent pas.

Est-ce votre cas ? Si oui, je vous encourage vivement à lire l’article d’aujourd’hui et à en expérimenter les principes sans tarder, afin de cesser d’attirer vers vous des expériences dont vous ne voulez pas.

 

Le point de départ

Quand on aborde la loi d’attraction, une évidence se met en lumière : nous attirons toujours à nous ce à quoi nous prêtons attention la majorité du temps.

Si vous combinez à ce principe le fait que toute parole a été précédée d’une pensée, quand vous n’avez de cesser d’évoquer dans vos conversations ce dont vous ne voulez pas, c’est que vous y pensez beaucoup, et donc que vous allez continuer à attirer à vous des expériences qui ne cadrent pas avec ce que vous désirez réellement.

Même si vous vous efforcez d’orienter vos pensées vers ce qui est positif à vos yeux, le fait que vos paroles continuent d’exprimer ce dont vous ne voulez pas montre bien que vos pensées dominantes se placent du mauvais côté de la balance.

Pour renverser la vapeur, il va donc falloir commencer par prendre conscience des mécanismes en place.

 

Allumez les projecteurs !

Tout changement prend sa source dans une prise de conscience. Si vous voulez devenir un créateur délibéré et éviter d’inviter dans votre expérience de vie toutes sortes de situations indésirables, ou si vous souhaitez tout simplement sortir d’une impasse, commencez par observer très attentivement ce que vous exprimez.

Quand vous avez été en interaction avec d’autres personnes, prenez quelques minutes un peu plus tard pour vous isoler et prendre des notes en ce qui concerne vos sujets de conversation.

Voyez de quoi vous avez tendance à parler quand vous discutez avec vos proches…

Quand on vous demande comment vous allez, que répondez-vous ? Avez-vous plutôt tendance à évoquer tout ce qui va bien dans votre vie ? Les dernières découvertes enthousiasmantes que vous avez pu faire ? Parlez-vous de vos victoires ? Des bons moments partagés avec ceux qui vous sont chers ? Ou votre discours évoque-t-il plutôt ce qui ne va pas, ce qui coince, les douleurs morales comme physiques que vous pouvez ressentir ? Et ainsi de suite.

Si vous remarquez que c’est plutôt vers ces dernières propositions que votre discours penche, il est inutile de vous pointer du doigt.

Profitez simplement de cette merveilleuse opportunité pour prendre conscience de vos mécanismes et avoir ainsi la possibilité de faire un nouveau choix conscient.

Renverser la vapeur et commencer à parler de jolies choses peut être inconfortable au début, surtout si nos interlocuteurs ont l’habitude d’être dans la plainte ou d’évoquer eux aussi ce qui cloche dans leur vie.

Faire ce choix peut aussi en amener un autre : celui de prendre de la distance avec les personnes négatives qui nous entourent.

C’est le choix que j’ai fait moi-même et très honnêtement, même si le pas n’a pas été facile à franchir, je me sens tellement mieux depuis que je me suis éloignée de certaines personnes toxiques pour moi.

 

Ce qui peut nous empêcher d’y arriver

Parmi les barrières qui peuvent se présenter devant nous lorsqu’on souhaite modifier la nature de notre discours, on peut aussi trouver notre besoin d’être reconnu, de se sentir compris, d’être soutenu par les autres, de recevoir de l’affection, etc.

Il arrive qu’une part de nous croie qu’en cessant de se poser en victime de la vie ou des autres, nous n’obtiendrons plus ces « bénéfices » auxquels nous avons droit quand nous nous plaignons. Mais tout ceci est un leurre.

Ce sont des mécanismes issus de nos schémas d’enfance qui nous laissent croire que lorsque nous « pleurons », quelqu’un va venir nous consoler, et parfois ça marche vraiment. Mais ce n’est ni sain ni productif, et je dirais qu’au contraire c’est un mécanisme épuisant.

Beaucoup de gens vivent dans ce mode de fonctionnement sans s’en rendre compte, d’où l’importance de s’observer soi-même pour se défaire de plus en plus de tout ce qui peut nous limiter et représenter un frein à notre bien-être.

 

Vibrez positif !

Si vous voulez attirer à vous de belles expériences, le but du jeu n’est pas de faire toutes sortes d’exercices de façon mécanique pour ainsi dire.

Il est essentiel en fait de chercher à incarner ce qu’on apprend, et de réajuster constamment notre positionnement intérieur (et donc ce qui découle de ce positionnement comme nos paroles et nos actes) jusqu’à instaurer une nouvelle habitude.

Nos paroles sont l’expression de nos pensées. Tout comme nos actes découlent eux aussi de nos paroles et de nos pensées.

Observez ce que vous dites, aux autres comme à vous-même, et demandez si besoin de l’aide à votre entourage pour mieux vous rendre compte de votre mode de fonctionnement dominant.

Si vous parlez constamment de la souffrance que vous ressentez, vous allez continuer à ressentir cette même souffrance, encore et encore, jusqu’à ce que vous changiez votre alignement intérieur.

Si vous parlez constamment des difficultés que vous rencontrez dans vos relations avec les autres, vous allez continuer à expérimenter les mêmes difficultés ou d’autres encore.

Si vous parlez constamment de tous les tracas financiers que vous vivez, vous allez continuer à galérer.

Ces mécanismes vont se reproduire tant que votre positionnement intérieur n’aura pas changé, et même si vous évoquez le passé !

Rappelez-vous, notre point de pouvoir se situe toujours dans le présent (voir cette vidéo). Peu importe que vous pensiez à quelque chose qui est arrivé il y a 10 ou 50 ans… Vous continuez de faire vivre cet événement dans le moment présent, et parce que vous y pensez (peut-être même en vivant une grande émotion), vous continuez d’émettre une vibration qui correspond à ce à quoi vous pensez, et vous allez donc continuer d’attirer à vous des circonstances de même nature ou d’autres qui vous replaceront dans un même état émotionnel.

Observer le plan extérieur peut nous être d’une grande aide pour faire bouger notre vie, car l’extérieur est toujours le reflet de l’intérieur et il en sera toujours ainsi.

Écoutez-vous, et à chaque fois que vous remarquerez que vous parlez de ce dont vous ne voulez pas, faites un petit pas en arrière, et changez de direction. Même si vous y allez millimètre par millimètre, chaque petit pas que vous faites facilitera le suivant et créera plus de joie dans votre vie !

 

Et vous ? De quelle nature sont vos sujets de conversation la majorité du temps ? N’hésitez pas à partager vos réflexions dans l’espace de commentaires en bas de page, et si cet article vous a été utile, likez et partagez pour permettre à d’autres personnes d’en bénéficier.

Avec mes meilleures pensées (forcément 🙂 )

 

          Laure

 

+ D’infos sur Laure :

Consultations individuelles en Guidance spirituelle et Coaching intuitif – Formations en ligne

Me suivre sur facebookDécouvrir mon site 


DECOUVREZ NOTRE NOUVEAU PROGRAMME EN LIGNE !

Démarrage de la 1ere session le 7 mars !

 

 

logo002-vert

 


 

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

5 Comments

  1. Jeanne

    19 février 2016 at 17:56

    Bonjour Laure, c’est vrai que j’ai tendance à raconter le négatif, et que le négatif a tendance à arriver. Peut-être est-ce qu’une prise de conscience de ce qui me manipule depuis que je suis née était nécessaire afin de m’en libérer. Des fois, même lorsque j’écris sur ce blog, ça met en lumière une chose importante qui m’aide à identifier le blocage afin de pouvoir m’en libérer. Merci pour vos textes éclairants. Bonne journée 🙂

    • Laure Zanella

      19 février 2016 at 19:55

      Avec plaisir Jeanne. Petit à petit, un pas à la fois, le chemin s’illumine et les choses évoluent dans le bon sens 🙂 Avec mes meilleures pensées

  2. vieira

    4 mars 2016 at 15:28

    bonjour laure, merci pour ces lignes si joliment écrites, oui c’est vrai que j’attire à moi souvent des difficultés d’ordre financier comme des problèmes aux tribunaux ou des personnes qui me doivent de l’argent, bref, j’avoue suis à bout de souffle d’ailleurs j’ai arrêté au 31/12 dernier mon activité infirmière libérale depuis je ne travaille plus et j’aimerai vivre de ma passion qui est d’être médium j’ai par le passé des ressentis très positifs soit sur photos ou ressentis vis à vis d’une personne mais ne sais pas pourquoi je ne sais comment m’y prendre, merci pour votre blog

    • Laure Zanella

      4 mars 2016 at 18:22

      Merci pour votre message Vieira. Qui sait si les difficultés rencontrées ne sont pas un coup de pouce déguisé pour vous permettre d’avancer dans une direction qui vous apportera encore plus de joie 🙂 Quand on sait clairement ce qu’on veut, la Vie met à notre disposition tous les éléments nécessaires pour que nous puissions concrétiser ce qui nous tient à coeur. Suivez votre ressenti et laissez l’Univers s’occuper du « comment » 🙂

  3. Pingback: Comment Utiliser Le « penser, Parler, Agir » Pour Concrétiser Ses Souhaits Les Plus Chers ! | Transformezvotrevie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *