Vous pensez trop ? Comment cesser de vous éparpiller et faire des choix

By on 12 août 2015

 

 

 

Vous pensez trop ? Comment cesser de vous éparpiller et faire des choix

 

Ce thème fait partie du programme de la formation « Neurodroitier  et Heureux ». Pour plus d’infos sur cette formation, cliquez ici.

Quand notre mental est constamment agité, que mille et une idées défilent au cours d’une journée, quand une de ces idées en entraîne systématiquement 3 autres et que cette ronde se perpétue sans arrêt, il peut être assez difficile de rester concentré sur un projet et de le mener à son terme.

Cette valse intérieure permanente peut également être source de beaucoup de frustration pour celui qui la vit, parce qu’au lieu d’avoir le sentiment d’avancer et de pouvoir mettre en œuvre toutes ces choses qui lui font pourtant envie, cela a tendance à conduire à une impression de patiner sur place, de « pédaler  dans la semoule » comme on dit, de ramer encore et encore, pour rester finalement cloué sur place !

Assez rageant n’est-ce pas ?

Je vous propose aujourd’hui de voir comment on peut sortir de cette spirale et cesser de s’éparpiller sans arrêt.

1- Instaurer une discipline

Rester bien centré sur un projet particulier va nécessiter d’instaurer une discipline quotidienne pour ne plus se laisser dériver au fil des idées qui se succèdent les unes après les autres dans l’esprit du zèbre.

Je ne dis pas que c’est facile, notamment au début, mais petit à petit on y arrive et c’est extrêmement libérateur.

Par exemple, si vous êtes amené à travailler sur ordinateur, fermez toutes les fenêtres qui n’ont rien à voir avec ce quelque chose que vous voulez mener à bien, et coupez même votre connexion internet si c’est possible pour éviter d’être tenté de vérifier vos mails, les dernières news des réseaux sociaux ou tout ce que vous pourriez être tenté de vérifier et qui viendrait vous distraire de votre objectif.

2- Le bloc note magique

Armez-vous d’un petit bloc note que vous garderez toujours près de vous et dans lequel vous allez noter toutes les idées qui vous viennent pendant que vous êtes en train de travailler sur l’un de vos projets.

Au lieu de commencer à réfléchir aux nouvelles idées qui affluent, notez seulement 2 ou 3 mots qui vont vous permettre de refaire le lien et vous pourrez ainsi y revenir tranquillement plus tard, quand vous aurez terminé ce que vous vouliez faire.

Vous pourrez aussi y créer une « Todo list », la liste de ce que vous voulez faire dans la journée, pour le lendemain ou les prochains jours. Ne surchargez pas votre liste et contentez-vous de 3 ou 4 choses que vous voulez absolument faire. Remettez les autres à un autre jour, toujours en les notant sur votre liste.

En prenant l’habitude de respecter l’engagement que vous prenez ainsi vis-à-vis de vous-même, vous vous déchargerez quelque peu la tête, et vous vous sentirez moins stressé aussi puisque vous n’aurez plus besoin de réfléchir constamment à ce qu’il faut faire. Tout sera déjà posé sur papier et ça facilitera votre organisation quotidienne.

3- Faites des choix

Quand on porte de l’intérêt à de nombreuses directions, quand on aurait envie de réaliser des tas de choses, il y a un constat qu’il est important de faire : nous ne sommes rien d’autre que des êtres humains, et les journées ne feront jamais plus de 24h.

Il n’est pas possible de nous priver de sommeil pour pouvoir faire tout ce que nous aurions envie de faire, et on ne peut pas sacrifier non plus tous les autres aspects de notre vie à cet effet.

Il va donc y avoir certains choix à faire, qui ne seront pas nécessairement faciles à faire et qui peuvent, là aussi, être source de frustration.

Peut-être qu’actuellement il y a 3 ou 4 projets que vous aimeriez concrétiser (ou alors 10 ou 15, qui sait !) , mais vous ne pouvez ni vous couper en 4, ni être partout à la fois.

Il va donc falloir choisir lequel de ces projets est prioritaire pour vous, et dresser une liste par ordre d’importance, pour que vous évitiez de vous noyer dans ce flot et par la même occasion de ne mener à bien aucun de ces objectifs qui vous tiennent à cœur.

Certains de ces projets devront sans doute être abandonnés aussi, car à mesure que vous avancez, d’autres idées vont arriver, et ça ne s’arrêtera jamais ! Faites du tri, tranchez dans le vif, et voyez tout simplement ce qui vous apporte le plus d’enthousiasme et de joie.

Faites une sorte de deuil en ce qui concerne l’idée de pouvoir aller au bout de chacun de ces éléments que vous aimeriez réaliser, car c’est tout simplement impossible, et continuer à vous acharner ne pourrait vous mener qu’à un pétage de plomb en bonne et due forme.

4- Lâchez prise !

À force de se sentir submergé par toutes les idées qui affluent en permanence, il arrive qu’on fasse une sorte de bug et que d’un coup, on reste figé sur place, dans un sentiment d’impuissance et dans l’impossibilité de faire quoi que ce soit.

On reste tout simplement coincé, on ne sait plus comment se lancer, par quel bout commencer et on attend en ne trouvant pas la force d’y aller.

Dans ces moments-là, il faut savoir accepter de faire une pause. Celle-ci n’a pas besoin d’être très longue, mais ce n’est pas le fait de faire du forcing qui fera mieux avancer la machine. Accordez-vous un temps pour respirer, vous changer les idées et faire quelque chose rien que pour vous, même si ce n’est que durant quelques minutes.

Quand on est neurodroitier, il arrive bien souvent aussi qu’on se sente coupable de faire ce genre de pause, parce qu’on sait tout ce qu’il y a à faire, ou en tout cas tout ce qu’on aimerait encore faire, et du coup, l’idée de faire une petite coupure dans le rythme, de prendre du temps pour soi nous met une lourde pression sur les épaules, accompagnée d’un sentiment d’urgence.

« Vite, il faut continuer, sinon on y arrivera jamais ! »

Quelques questions qui peuvent être utiles : Pourquoi faites-vous ce que vous faite au juste ? Quel est votre but ? Qu’est-ce que vous cherchez à atteindre en avançant ainsi ? Est-ce que ça doit réellement être réalisé là maintenant tout de suite ? Est-ce que ça vous apporte vraiment du plaisir et de l’enthousiasme ?

Cherchez à creuser pour voir quelle sont vos motivations réelles et si celles-ci sont « justes » pour vous. Bien souvent, on fonctionne par automatisme, et il faut dire aussi que cette sorte de « compulsion » qui peut exister chez les zèbres à vouloir en faire encore et toujours plus peut aussi représenter une manière de fuir pour ne pas avoir à se confronter à un sentiment de vide ou de gouffre intérieur, ou encore pour échapper à ses émotions tellement fortes par moment.

Prenez le temps de faire le point avec vous-même, et essayez simplement de lâcher quelque peu la pression et de vous autoriser à prendre du temps pour vous, pour respirer, pour souffler, et profiter de la vie tout simplement !

Pour résumer, je dirais qu’il est important d’apprendre à faire des choix, ceux qui seront les meilleurs pour vous, et d’accepter vos limites également.

Le fait d’être complètement absorbé par vos projets ou vos passions risque fort de vous faire passer à côté de tas d’autres belles expériences à vivre, notamment celles qu’on peut partager avec les autres.

Tout mécanisme intérieur peut être modifié si on le désire vraiment bien sûr, et si on travaille dans ce sens.

Cette surabondance d’idées n’est pas une fatalité. Il faut simplement apprendre à canaliser le mental, à l’apaiser, et instaurer quelques petites règles de vie pour mieux gérer cette agitation intérieure constante.

Et vous ? Quels sont vos trucs pour éviter de vous éparpiller ?

En vous souhaitant une très jolie journée

Laure 🙂


NOUVELLE FORMATION : Neurodroitier et Heureux ! 

Cliquez sur l’image pour accéder à la page de présentation

logo1

About Laure Zanella

Ce qui me passionne dans la vie ? Aider les autres à trouver leur chemin et à faire entrer plus de joie dans leur vie :-) Découvrez les prestations de Coaching intuitif et Guidance Spirituelle de Laure sur son site : www.laurezanella.com A votre service depuis près de 12 ans !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *